Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L’absence de lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 10:12

Bonjour,

Dans ce sujet je vais évoquer l’absence de lumière, autrement dit le noir. Étant énergéticien mon point de vue est forcément orienté en ce sens, mais je reste bien sur ouvert aux réactions  provenant d’autres contextes. Comme d’habitude je précise que j’évoque un point de vue, le résultat de mes propres compréhensions, et qu’en tant qu’être faillible ce que je crois l’est tout autant.

Pour définir l’absence de lumière il me semble utile de définir ce qu’est la lumière, d’un point de vue spirituel : à mes yeux il s’agit de la projection de sa propre énergie vers l’extérieur de soi. On « envoie » en permanence nous même un peu partout.

Dans quels cas alors cette projection n’existe-t-elle pas ? Il convient d’après moi de distinguer plusieurs situations :

1- Le processus d’évolution normal

Je l’ai déjà un peu évoqué dans d’autres posts. Je vais commencer par une image, que j’ai eu l’occasion d’utiliser sur un forum généraliste (donc avec des personnes ne s’intéressant pas forcement a la spiritualité ou à l’énergie) :

Il fait froid. Tu es tout petit. Ton corps, dans cet état, ne parvient pas à générer suffisamment de chaleur pour toi. Afin de pouvoir grandir tu as donc besoin de rechercher des sources de chaleur extérieur à toi-même, et notamment de te coller a d’autres. Te collant à eux tu vas certes leur apporter du froid, aspirant une partie leur chaleur, mais ce faisant tu vas pouvoir te développer, grandir.

Te voilà donc, après avoir malheureusement été contraint à être néfaste un temps, déjà un peu plus grand. Maintenant tu génères suffisamment de chaleur pour ne plus avoir froid. Il t’arrive de côtoyer d’autres personnes qui n’ont plus froid non plus, et les uns avec les autres vous vous réchauffez de temps en temps, mais même sans cela tu peux maintenant continuer à grandir par toi-même.

Du coup maintenant tu es vachement grand. Tu rayonnes de chaleur, véritable cheminée ambulante  qui se promène parmi d’autres cheminées ambulantes, tout le monde a bien chaud, on se croirait en plein sauna, c’est le pied.

Ramené au domaine de la conscience et de l’énergie nous pouvons remplacer le froid par la recherche d’évolution.  Une conscience un peu jeune a d’abord besoin de « nourrir » son évolution par l’énergie provenant d’autres sources que lui-même, généralement sans même être conscient qu’elle cherche ainsi à évoluer.  Du coup, se servant a droite à gauche elle a une fonction un peu parasitaire, et peut être considérée comme néfaste pour son entourage, bien qu’elle fasse simplement avec les moyens dont elle dispose.  Si on veut chipoter en fait elle génère déjà sa propre énergie, mais suffisamment basse pour n’être que très peu exploitable, et donc sans commune mesure avec le « vol » d’énergie, là encore elle ne se rend généralement pas compte de ce qu’elle génère. D’ailleurs même pour l’observateur extérieur une énergie un peu trop « basse », tout comme une énergie un peu trop « haute » peut être difficilement discernable, voire carrément hors de portée de son champ de perception.

Au bout d’un moment la conscience devient apte à générer suffisamment sa propre énergie pour être autonome. Ca n’empêche pas les échanges avec autrui, source de progression mutuelle, mais ca n’est plus une nécessité, ni un comportement parasitaire. A partir de la viens assez vite certaines compréhensions, comme la relation état/énergie, qui permets une énergie illimitée, et donc de balancer à tout va sans que ça ne présente la moindre gêne.

2- La non-manifestation, ou la pause kit-kat

Il existe aussi à mes yeux une autre forme de « noir », que je trouve personnellement intéressante. Pour pouvoir travailler la nature des choses il peut être utile, parfois, de se demander « qui suis-je lorsque je ne suis QUE moi, et non pas la partie d’un ensemble ? ». A ce moment la une « sortie du jeu » me semble appropriée, la cessation de tout échange énergétique, le temps d’observer ce qui est sans interaction aucune. Ainsi ne projetant plus (ni ne recevant) nous devenons noir, sans énergie envoyée à l’autre.

Une autre raison pourrait en être de ne pas influencer ceux que l’on côtoie. Si la lumière me semble un processus « naturel », qui se fait un peu tout seul, arrivé à un certain stade il semble raisonnable de se demander « Me projeter ? Pourquoi ? ». Cela ne signifie pas forcément ne pas se lancer dans un échange s’il y a appel ou désir partagé, mais simplement que la projection ne sera plus le « fonctionnement par défaut ».

Autre cas où ça peut s’avérer utile, je pense que si d’autres énergéticiens me lisent ils comprendront de quoi je parle, parfois une énergie trop élevée projetée auprès de consciences (ou êtres humains d’ailleurs) qui fonctionnent avec une énergie nettement  plus basse peut s’avérer néfaste pour eux (énergie trop déstabilisante, risque de sur-interprétation de celui qui observe …). Ainsi il peut être utile de baisser sa propre énergie ou, si on ne veut pas en passer par la (ce n’est pas toujours super agréable) de cesser de la projeter.


Il existe surement de nombreux autres cas où cela peut être utilisé.  En résumé nous pouvons dire que, si parfois le noir peut être nuisible, il est dans ce cas le simple processus d’une évolution en cours, et que d’autres fois il ne l’est absolument pas (nuisible). Autrement dit, comme souvent, il me semble compliqué de définir l’absence de lumière de manière généraliste, la lumière serait vachement bien, son absence vachement craignos, la situation peut, d’après moi, donner un « éclairage » bien diffèrent a l’absence d’éclairage, si vous me permettez de finir sur un petit jeu de mot :)


Dernière édition par Agaldian le Mar 3 Mar 2015 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8197
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 10:21

Hum , je n'ai pas vraiment compris le rapport entre lumière et chaleur , ni le celui d'avec la spiritualité en générale , une petite synthèse serait la bienvenue , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 10:28

@prof :
Concernant le rapport entre chaleur et lumière :

Citation :
La métaphore, du latin metaphora, lui-même du grec μεταφορά (metaphorá, au sens propre, transport), est une figure de style fondée sur l'analogie et/ou la substitution. C'est un type particulier d'image sans outil de comparaison qui associe un terme à un autre appartenant à un champ lexical différent afin de traduire une pensée plus riche et plus complexe que celle qu'exprime un vocabulaire descriptif concret.
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphore

Concernant le rapport à la spiritualité je te réponds comme d'habitude : lire ce à quoi on réponds avant de répondre peut s’avérer utile, a moins que le rapport entre spiritualité, évolution, conscience et énergie soit si difficile a envisager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8197
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 10:53

La métaphore me semble ici maladroite pour un " énergéticien " , la lumière ne peut être accumulée et on peut tout autant l'associer au froid , mais ce que j'en dis , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloah
ModérateurChatBox


Date d'inscription : 01/11/2014
Nombre de messages : 3029
Féminin
Bélier Chat
Age : 77
Ville : De passage sur Terre

MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 10:58

Pourquoi projeter "sa" lumière ?
Laissons-là rayonner et elle ne fera aucun tort à qui que ce soit selon moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 19:41

Personnellement, je ne pense pas que toute personne "projette" de la lumière, ça a d'ailleurs déjà été visible ici, certains envoient plus du noir qu'autre chose... A moins que celles-ci envoient de la lumière sombre, ce qui évidemment ne sert à rien, à part peut-être polluer les autres.

Ton exemple est parlant, mais je ne pense pas que ce soit la meilleure solution de refroidir les gens afin de se réchauffer. Pour moi, cela est similaire à écraser les autres afin de s'élever, ce qui n'est pas un comportement très "lumineux" mais plutôt égoïste "moi d'abord, les autres ensuite".
Revenir en haut Aller en bas
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 19:48

@ishtaar : hum, effectivement ce que tu appelles du sombre je verrais ça comme une lumière pas forcement agréable, mais bon, après c'est juste une histoire de termes, je vois ce que tu veux dire.

Concernant le fait de parasiter l’énergie des autres je ne dit pas que c'est un comportement "lumineux", simplement que d'après moi c'est un comportement nécessaire pour certaines consciences qui n'en sont pas encore au stade ou elles ont tellement de moyens d'agir autrement. D'ailleurs comme je le dis plus ensuite à mes yeux elles abandonneront invariablement cette pratique après avoir un peu avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’absence de lumière   Mar 3 Mar 2015 - 20:01

Je comprends ton point de vue, et je pense qu'inconsciemment, beaucoup agissent ainsi. Mais personnellement j'ai une autre vision des choses Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
L’absence de lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit