Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La synesthésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La synesthésie   Dim 2 Nov 2014 - 19:08

http://fr.wikipedia.org/wiki/Synesth%C3%A9sie

La synesthésie (du grec syn, avec (union), et aesthesis, sensation) est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, dans un type de synesthésie connu sous le nom de synesthésie « graphèmes-couleurs » (qui représenterait 64,9 % des synesthésies1), les lettres de l'alphabet ou nombres peuvent être perçus colorés. Dans un autre type de synesthésie, appelée « synesthésie numérique », les nombres sont automatiquement et systématiquement associés avec des positions dans l'espace. Dans d'autres types de synesthésie, la musique et d'autres sons ainsi que les nombres, jours de la semaine et mois de l'année peuvent être perçus colorés, ayant une forme particulière ou une disposition spatiale particulière. Dans un autre type de synesthésie, appelé « synesthésie de personnification ordinale/linguistique », ces éléments évoquent des personnalités. La synesthésie impliquant des formes et couleurs est plutôt répandue, alors que la synesthésie impliquant des goûts et odeurs est plutôt rare. En 2004, l'Association américaine de synesthésie dénombrait 152 formes de synesthésies différentes1.


La synethesie peut exister sous plusieurs formes, je pense en avoir plusieurs, au moins son-couleur, mais celle qui m'interresse le plus dont il est souvent peu question car elle est assez rare, c'est la "synthesie emotionelle", qui consiste a associer une couleur avec l'etat emotionel, d'une autre personne, les emotions etant lié au concept d'energie dans le sens mouvement, ou changement d'etat d'une personne, et qui est souvent associé au phenomene de couleurs d'aura.

http://news.softpedia.com/news/Perceptions-of-Aura-Caused-by-Emotional-Synesthesia-268042.shtml

Selon les conclusions d'une nouvelle enquête scientifique, il semble maintenant que les personnes qui présentent un phénomène neuropsychologique appelé synesthésie sont plus susceptibles d'être parmi ceux qui prétendent voir les auras autour d'autres personnes.

Des chercheurs de l'Université de Grenade Département de psychologie expérimentale, animés par des experts Óscar Iborra, Luis Pastor et Emilio Gómez Milan, disent que les personnes qui présentent une forme particulière de synesthésie, appelée synesthésie émotionnelle, sont plus susceptibles de voir les auras de leurs pairs.

Des scientifiques espagnols pensent que ce phénomène neuropsychologique peut représenter l'explication scientifique pour expliquer pourquoi certains guérisseurs prétendent voir les auras autour des corps de leurs patients, rapporte ScienceDaily.

La synesthésie se produit chez les personnes dont le cerveau présenter un nombre considérable de neurones zones de liaison en charge de codage pour chacun des cinq sens. Les goûts peuvent être entendus, couleurs odeur, et ainsi de suite.

Les détails de la nouvelle enquête ont été publiés dans le dernier numéro de la Conscience de la revue estimé et cognition. Le document représente la première fois qu'une étude fournit une interprétation scientifique de ce phénomène ésotérique.

La plupart des gens ne peuvent pas voir les auras, qui sont des champs d'énergie présumés entourant le corps humain, qui rayonnent de couleurs vives, et peut être vu par certaines personnes. La synesthésie pourrait certainement expliquer pourquoi ces guérisseurs sont convaincus qu'ils sont réellement vu quelque chose.

Les connexions neuronales supplémentaires provoquent synesthets «d'établir automatiquement les associations entre les zones du cerveau qui ne sont normalement pas reliés entre eux», explique Gómez Milán, professeur à l'université.

L'équipe admet que tous les guérisseurs qu'ils ont étudiées - qui prétendaient être en mesure de voir les auras - étaient synesthets, mais disent que l'incidence de ce phénomène était très élevé dans cette sous-population.

Beaucoup de gens dont le cerveau est câblé différemment exposer connexions neuronales fortes entre les régions codant pour la reconnaissance du visage et ceux associés à la transformation de couleur. Ils sont aussi très empathique, et peuvent expérience tactile et la douleur tout comme les gens qu'ils voient en face d'eux.

"Ces capacités faire synesthètes ont la capacité de rendre les gens se sentent compris, et de leur fournir avec une émotion particulière et des compétences de lecture de la douleur», l'Université de Grenade enquêteurs poursuivent en disant.

Un certain nombre de guérisseurs ont été trouvés pour "avoir des capacités et des attitudes qui leur font croire en leur capacité à guérir d'autres personnes, mais il est en fait un cas d'auto-tromperie, comme la synesthésie est pas un pouvoir extrasensorielle, mais une subjective et« ornée »perception de la réalité », conclut l'équipe.




pour moi quand j'etait petit, cela se presentait sous la forme de boule de lumiere que je me representait etant connectés aux gens, ces boules de lumiere en fait agissait comme en quelque sort les maitre de la personne, ceux qui leur donnait leur energie vitale, certaines personnes etant plus 'connecté' a certaines de ces boules de lumieres exihibait certaine facon de penser ou d'agir ou interets qui leur etait en quelque sorte insuflé par ces boules de lumieres.

en fait ces boules de lumiere en quelque sorte je pouvais communiquer avec elle, pour leur poser des questions sur comment resoudre certains problemes, ou quelle attitude avoir face a telle ou telle situation , et selon la couleur de la boule que j'interrogeai je pouvais avoir different type de reponse, qui refletait aussi un certain etat d'esprit, une certaine attitude, ou energie, emotions, et pour moi j'approchai souvent tout les question relationel par raport a cela, les energies des boules de couleurs associés au gens.

quand j'ai commencé a voir un psy assez jeune, je ne lui en est pas parlé tout de suite, car je me sentais deja un peu sur la corde raide, et j'avais pas forcement envie d'en rajouter une couche avec mes histoires de boule de lumiere, mais un moment je lui en ai parlé, il n'a pas trop repondu en fait, je me suis dit je lance la piste, si c'est un truc important ou qui peut etre traduit par un trouble psychologique ou je ne sais quoi il me relancera dessus, il m'a jamais vraiment relancé la dessus, et j'ai pas relancé le sujet non plus, donc en fait j'ai decouvers ce phenomene assez tard en fait, il y a uniquement quelques années.

j'y suis revenu en fait quand je suis tombé sur des sites de news age , ou justement ils mentionnaient les couleur d'aura, et ca ma vraiment interpellé de voir certaines personnes qui donnait les significations assez precises de chaque couleur, et les implications energetiques , ca m'a tout de suite parlé et coincidé a ma propre experience de la chose, et que en fait tout le monde n'avait pas forcement cette perception des couleurs comme cela, enfin je m'etait toujours un peu demandé si c'etait normal ou si d'autre personne avait cela.

cela m'a tjrs intrigué car ce systeme de perception de couleur m'a toujours aidé grandement a pouvoir cerner des personnes, ou a memoriser des choses, je m'en sers un peu tout le temps en fait, pour un peu tout, ces "couleurs-emotionelles" peuvent "aparaitre" a la lecteur d'un texte, ou la vision d'une personne, ou d'un objet artistique, uo de plain de choses en fait.

une personne qui decrit bien ce phenomene est nancy tappe, mais il y d'autre personnes qui peuvent en parler sur internet.


en fait pour bien le cerner, il faut deja comprendre un certain concept d'empathie cognitive, l'empathie etant la capacité a comprendre les emotions de l'autre, et la facon dont la synethesie fonctionne par analogie, si A contient B, et que C contient B, donc B contient A. Si on ressent une certaine impression en visionnant une coueleur, et qu'on ressent cette meme impression avec une autre personne, donc la personne est analogue a la couleur.

ici il ne faut pas confondre empathie avec compassion, le concept d'empathie au sens propre peut etre beaucoup plus confus au niveau cognitif que la notion de compation, ou de sympathie, qui consiste plus a etre capable de comprendre et d'alleger les souffrances de l'autre.

mais en ce sens l'empathie est plus lié au fait de ressentir l'emotion d'une autre personne comme si c'etait la sienne, que cette emotions soit bonne ou mauvaise, dans pas mal de cas, cela va plutot souvent creer de la confusion chez la personne, elle va facilement etre influencé par l'etat emotionel de son entourage, et cela sans forcement meme s'en rendre compte, ou qu'elle arrive bien a dissocier les causes de ses etat interieur comme etant de source exterieure.

http://cogsci.uwaterloo.ca/Articles/Pages/Empathy.html

cet article explique tres bien ce principe en anglais

Avec l'empathie le soi est le véhicule pour la compréhension, et il ne perd jamais son identité. La sympathie, d'autre part, est préoccupé par la communion plutôt que la précision, et la conscience de soi est réduite plutôt que renforcée .... Dans l'empathie on se substitue à l'autre personne; en sympathie on se substitue soi-même pour d'autres . Savoir ce que quelque chose serait pour l'autre personne est l'empathie. Pour savoir que ce serait d'être comme cette personne est sympathie. En empathie on agit «comme si» on etait l'autre personne .... L'objet de l'empathie est la compréhension. L'objet de la sympathie est le bien-être de l'autre personne. En somme, l'empathie est une façon de connaître; sympathie est un mode de relation. (5)



2. Analogie comme un processus cognitif

Dans les manuels de logique les plus informels, l'analogie est considérée comme une comparaison des objets qui ont des caractéristiques similaires en commun. La recherche en sciences cognitives, cependant, a produit un compte beaucoup plus riche de l'analogie comme un processus de calcul pour trouver des correspondances entre des structures complexes qui impliquent des relations entre les objets et les relations de causalité entre les relations. (6)

[....]

Holyoak et Thagard affirment que les quatre étapes de la pensée analogique peuvent être compris en termes de trois contraintes cognitives: similitude, la structure et le but. Ces contraintes sur l'analogie sont essentiels car, en principe, rien ne peut être considéré comme similaire à rien d'autre, à certains égards triviales. Les problèmes de récupération des analogues de sources potentielles de la mémoire et de la cartographie entre les structures complexes sont à la fois des calculs intraitable à moins que de fortes contraintes soient appliquées. Pour résumer brièvement, la contrainte de similarité encourage la découverte de correspondances entre les objets qui ont des propriétés qui sont percue ou sémantiquement similaire. Par exemple, un chat est plus susceptible de correspondre à un chien qu'un poisson, comme les chats et les chiens ont des caractéristiques de perception, tels que les jambes et les fourrures et les caractéristiques sémantiques étant des espèces de mammifères. Il ya beaucoup plus à l'analogie, cependant, que ce type de base de similitude. Comme dans l'exemple de Darwin, nous voulons que source et cible analogues correspondant à une structure , en particulier celle qui concerne les relations de haut niveau tels que la cause. La troisième contrainte sur la pensée analogique est objectif: la valeur d'une analogie dépend en fin de compte si elle accomplit sa fin cognitive, qui peut inclure la résolution de problèmes, l'explication ou de communication. Une analogie peut être utile même si elle ne satisfait que faiblement les contraintes de similarité et de la structure. Holyoak et Thagard ont décrit comment ces contraintes fonctionnent à tous les stades de nombreux types différents de la pensée analogique, y compris la résolution de problème des enfants, explication scientifique, la prise de décision politique, et les usages culturels de la métaphore. Ils ont également développé des modèles informatiques qui montrent précisément comment les différentes contraintes peuvent être satisfaites simultanément. Ici, nous avons fourni suffisamment de détails pour préparer le terrain pour montrer comment analogie est essentiel à l'empathie.


3. L'empathie comme analogie

Nous pouvons avoir de l'empathie pour les personnages littéraires ainsi que des individus réels. Pour prendre un exemple familier, envisager Hamlet de Shakespeare. Une des raisons pour que ce caractère est si convaincant est que beaucoup de gens peuvent comprendre la détresse et l'indécision de Hamlet pas seulement abstraite, mais aussi empathie: nous pouvons imaginer sentir une approximation aux émotions d'Hamlet. Comment cela vient nécessite environ une appréciation de la nature multidimensionnelle de l'émotion.

Keith Oatley (1992) a présenté une théorie de l'émotion qui intègre les aspects phénoménologiques et physiologiques des émotions, mais qui souligne néanmoins leurs aspects cognitifs. Construire sur le travail conjoint avec Philip Johnson-Laird, il soutient que les émotions humaines de base sont tous intimement liés aux objectifs. Par exemple, le bonheur se produit lorsque les individus atteignent leurs objectifs, tristesse survient à la suite de l'échec à atteindre les objectifs, et la colère est dirigée vers quelles que soient bloque la réalisation des objectifs. Nous pouvons mettre ses idées sur les relations entre les objectifs et les émotions de travailler à voir comment l'empathie fonctionne analogiquement.

Lorsque nous regardons ou lisons Hamlet, notre capacité de «sentir-en" le personnage principal nécessite que nous soyons en mesure de produire une cartographie du système entre sa situation et certains aspects de notre propre vie. Comme traitement analogique en général, la production de cette cartographie peut être inconscient. Notre compréhension commence par une appréciation de sa situation: son oncle a tué son père et épousé sa mère:

Pour être, ou pas à devenir telle est la question;

Que 'il plus de noblesse d'âme à subir

Les frondes et les flèches de la fortune outrageante

Ou de prendre les armes contre une mer de troubles

Et par leur extrémité opposée. Mourir, au sommeil

Pas de plus- et par un sommeil de dire que nous finissons

Le chagrin et les mille chocs naturels

Cette chair est l'héritier.

Bien que peu d'entre nous ont connu la situation exacte de Hamlet, la plupart des gens peuvent néanmoins imaginer, au moins approximativement, ce que ce serait comme d'être dans la peau d'Hamlet. La plupart des gens ont vécu des situations où la perte nous a fait triste, trahison nous a fait en colère, et des situations difficiles nous a fait indécis. Pour Hamlet comme l'analogue de cible, nous pouvons facilement récupérer de la mémoire analogues de sources potentielles de degrés de similitude variable. Les candidats peuvent inclure avoir été abandonnés par un amant ou ayant été tiré à partir d'un travail précieux. La chose importante est que ces analogues sources doivent avoir des situations où vous avez rencontré concernés une émotion que vous pouvez projeter sur Hamlet. En ligne avec la théorie de Oatley, projection implique la cartographie sur le système des relations de cause à effet qui lie ensemble les situations (y compris les croyances et le comportement) et les objectifs avec les émotions produites. Voici une approximation de ce que pourraient être impliqués, en présentant des propositions et leurs noms pour exprimer les relations de causalité entre les propositions:


La différence essentielle entre l'ACME (ou quelqu'un qui a seulement un intérêt théorique dans Hamlet) et quelqu'un qui comprend Hamlet empathie est que le transfert analogique implique non seulement une correspondance verbale, mais aussi une projection des émotions. Votre mémoire d'être licencié ne concerne pas seulement le fait que vous étiez en colère, mais aussi votre sentiment d'être en colère, et vous attribuez à Hamlet une image de ce sentiment. Ainsi l'empathie implique une sorte inhabituel de la pensée analogique, en ce que les correspondances impliquent des émotions ainsi que des représentations verbales. Extension de la pensée analogique au-delà de la pensée verbale ne devrait pas être surprenant, puisque analogies peuvent être visuel et auditif même.

Transfert analogique ne doit pas être basée sur des cas uniques. Holyoak et Thagard décrivent comment il est souvent efficace d'utiliser plusieurs analogues de comprendre une situation complexe. Une pleine compréhension de Hamlet peut donc vous demander de cartographier sa situation à un certain nombre de situations que vous avez fait face afin de saisir la complexité causale de sa situation émotionnelle. En outre, le transfert peut avoir lieu, pas d'un cas particulier, mais à partir d'un schéma qui est construit à partir de deux ou plusieurs cas précédents. Comme nous l'avons mentionné dans notre analyse ci-dessus de l'apprentissage, la quatrième étape de la pensée analogique, schémas abstraits peut être formé à partir de deux ou plusieurs analogues cas. On peut, par exemple, avoir un schéma de perte formé à partir de ce qui est commun à la perte d'un emploi et la perte d'un amant, y compris les informations communes crucial que la perte provoque la colère et la dépression. Aux fins de l'empathie, la représentation de ces émotions ne doit pas être purement verbale, mais devrait impliquer une certaine approximation de la sensation qui va avec les expériences originales dont le schéma a été formé. Puis la cartographie du schéma de perte à la situation de Hamlet aura le résultat souhaité empathique: vous permet de simuler réellement ce que Hamlet se sent.



[....]




5. cognitive architecture

Afin de répondre à d'autres questions sur la nature de attribution de l'état mental, nous devons trouver les processus qui produisent la compréhension empathique dans un compte général des opérations mentales. Dans les sciences cognitives actuelle, il existe deux principaux comptes des structures et des processus mentaux. Le genre d'abord les plus influents des systèmes à base de règles impliquées architecture cognitive, qui est des systèmes dans lesquels les grandes structures sont ALORS SI-règles et les processus majeurs sont ceux qui impliquent la sélection règles et tirer eux de faire des inférences (Newell et Simon, 1972; Newell, 1990; Anderson, 1983;. Holland et al, 1986). Une vue connexionniste alternative conçoit cognitives de l'architecture de la pensée non pas comme règle tir, mais la satisfaction de la contrainte comme parallèle dans les réseaux d'unités reliées par des excitateurs et inhibiteurs liens (Rumelhart et McClelland, 1986; Kosslyn, 1994; Holyoak et Thagard, 1995). Ces deux points de vue de l'architecture cognitive ne sont pas nécessairement incompatibles, car il peut faire valoir que la pensée humaine implique à la fois les processus associatifs très parallèles modélisés par des réseaux connexionnistes, et plus en série, les types plus constructives d'inférence modélisées dans les systèmes à base de règles (Thagard, à paraître).

En particulier, la compréhension empathique peut impliquer à la fois la satisfaction de la contrainte parallèle relativement automatique et plus délibérée raisonnement fondé sur des règles. Dans le cas où vous souhaitez acquérir une compréhension émotionnelle d'une personne dont la nature et les expériences sont comme la vôtre, vous devez simplement activer certains éléments de votre expérience pour produire une représentation émotionnelle de la personne que vous essayez de comprendre. Si vous avez un bon ami du mal à prendre une décision difficile qui nécessite l'intégration de différentes actions et objectifs, vous pourriez être en mesure d'apprécier l'anxiété de l'ami en récupérant une situation dans laquelle vous avez été aux prises avec une décision difficile et ressenti beaucoup d'anxiété. Récupération et analogues mappage peut être modélisé en termes de satisfaction de contrainte parallèle (Holyoak et Thagard, 1995), et ne peut donc la prise de décision (Thagard et Millgram, sous presse; Millgram et Thagard, sous presse). Les émotions sont très importants pour ce genre de processus, puisque nous avons pas accès conscient à l'opération mentale de satisfaction de contrainte parallèle, et les sentiments comme la joie, le soulagement, la peur et l'anxiété fournir conscience avec une lecture de l'état global de satisfaction de contraintes. (Ce point de vue est compatible avec les comptes récentes de la fonction cognitive de l'émotion offerte par Oatley, 1992, et Damasio, 1994) Votre réaction émotionnelle est ce qui vous explique comment le processus de satisfaction de contraintes parallèle est allé pour vous, et par analogie, comment la processus de satisfaction de contraintes parallèle est allé pour la personne que vous essayez de comprendre. De toute évidence, vous ne devez pas une théorie de la façon dont fonctionne votre esprit pour être en mesure de faire une simulation de la décision de votre ami. Ni vous devez déjà savoir l'état émotionnel de la personne afin de récupérer un analogue pertinent, puisque d'autres aspects de la situation servent de repères quant récupération qui rappellent un analogique vous permettant de déduire de l'autre état ​​émotionnel.

Mais la compréhension empathique, comme la pensée en général, ne sont pas toujours aussi automatique. Si la satisfaction de la contrainte parallèle ne parvient pas à trouver un analogue cohérent de la situation d'un autre, un processus constructif plus délibérative produit de nouvelles hypothèses et de nouveaux concepts qui établissent de nouveaux éléments et les contraintes de contribuer à la satisfaction de contraintes parallèles. Si vous ne parvenez pas à récupérer à partir de votre propre expérience une situation en rapport avec celui de la personne que vous essayez de comprendre, vous pourriez être en mesure d'utiliser vos connaissances générales sur les gens et vous-même de construire une nouvelle situation dans laquelle vous pouvez vous imaginer placer. Ce processus de construction nécessite le type de raisonnement à base de règles qui est souvent utilisé pour tenir compte de la résolution humaine de problèmes, la planification, et l'explication. Les thérapeutes qui tentent de comprendre les patients peuvent avoir besoin de faire de nombreuses inférences fondées sur la connaissance de règles comme de la psychologie humaine avant d'être en mesure de se placer dans la situation des patients et simuler ce qu'ils ressentent.

Les deux parallèle raisonnement de satisfaction de contraintes et fondé sur des règles se traduisent souvent par attribuées par le mental de l'Etat sans sentiment correspondant. L'empathie est plus attribution de l'état mental ordinaire, car il implique d'avoir une émotion qui est analogiquement attribué à quelqu'un d'autre. Le sentiment fournit un niveau plus profond de la connaissance interpersonnelle de attribution de l'état mental ordinaire offre.

Parvenir à une compréhension empathique de la satisfaction de la contrainte parallèle et par un raisonnement fondé sur des règles impliquent tous deux avoir des sentiments, à la fois impliquer une cartographie analogique de la situation d'une personne à l'autre, et les deux impliquent une sorte de simulation de l'autre personne. Mais les simulations sont différents, dans la satisfaction de la contrainte parallèle est relativement automatique et inconsciente et ne concerne pas les connaissances explicites et d'inférence. En revanche, la simulation des émotions de quelqu'un qui nécessite un raisonnement fondé sur des règles sera généralement plus délibérée et théorique de caractère. Nous allons maintenant montrer que l'appréciation de ces deux moyens de parvenir à l'empathie concilie deux vues de attribution de l'état mental qui sont prises pour être en compétition.


en fait on peut voir que des qu'on creuse le sujet de l'empathie, on en arrive tout de suite a devoir defenir l'objet exact de la perception empathique, l'emotion de la personne, et comment on a la percoit exactement, souvent en terme de l'objectif qui a associé a cette emotions, ou le processus interieur qu'elle traduit, et que l'ont peut par anologie avec ces objetif et une description de la situation definir un certain etat emotionel associé et le ressentir soi meme.



ceci est un bon article sur la synthesie en elle meme.

http://www.iep.utm.edu/synesthe/


Des chercheurs de domaines aussi variés que la neurologie, les neurosciences, la psychologie et l'esthétique ont pris un intérêt pour le phénomène de la synesthésie. Examen de la synesthésie a également mis en lumière des sujets importants en philosophie de l'esprit et des sciences cognitives. Par exemple, l'un des problèmes les plus débattus au cours des dernières philosophie de l'esprit a été de déterminer comment la conscience correspond à l'égard de descriptions physiques du monde. Conscience se réfère à la sensation subjective apparemment irréductible de l'expérience en cours, ou le caractère de ce qu'il est. Les philosophes ont tenté de réduire la conscience à des propriétés qui seront finalement plus favorable à des caractérisations physiques telles que les propriétés de représentation ou fonctionnels de l'esprit. Certains philosophes ont fait valoir que les théories réductrices telles que figuratif et le fonctionnalisme ne peuvent rendre compte de l'expérience synesthésique.

Un autre projet métaphysique est de fournir un compte de la nature de la couleur. Il existe deux principaux types de points de vue sur la nature de la couleur. Objectivistes couleurs prennent couleur pour être un véritable caractéristique du monde extérieur. Subjectivistes de couleur prennent la couleur comme une caractéristique de l'esprit dépendant de l'objet (ou l'expérience de l'objet). Synesthésie a été utilisé comme un contre-exemple à la couleur objectivisme. Pas tout le monde est d'accord, cependant, que la synesthésie peut être utilisé à cette fin. Synesthésie a également été discutée en ce qui concerne la question de ce que les propriétés issues d'expériences perceptives peuvent représenter des objets comme ayant (par exemple, les couleurs). La vue standard est que les expériences de couleurs représentent des objets comme ayant des propriétés de couleur, mais un type particulier de graphème-couleur synesthésie peut montrer que l'expérience de la couleur peut signifier valeur numérique. Si cela est vrai, il montre que les expériences perceptives peuvent représenter les soi-disant propriétés "de haut niveau".



[....]


Jusqu'à très récemment, la preuve primaire pour synesthésie est venu de rapports verbaux sur la base introspection. Selon Harrison et Baron-Cohen (1997), la synesthésie est en retard en étant un sujet d'intérêt scientifique parce que les comportementalistes qui prévalait auparavant rejeté l'importance des phénomènes subjectifs et rapport introspectif. D'autres chercheurs continuent à minimiser la réalité de la synesthésie, affirmant que déclenché Concurrents sont susceptibles idéelle de caractère plutôt que de perception (pour la discussion et la critique de ce point de vue voir Cytowic, 1989; Harrison, 2001; Ramachandran et Hubbard, 2001a). Une hypothèse est que les idées synesthétiques résultent d'associations savantes qui sont si vives dans les esprits des synesthètes que les sujets les interpréter à tort comme des phénomènes perceptifs. En tant que psychologues se balançait de physicalisme retour à mentalisme, cependant, l'expérience subjective est devenu plus acceptée comme un domaine de recherche scientifique. Au cours des dernières années, les scientifiques ont commencé à étudier les aspects de la subjectivité, comme les photismes de synesthètes, en utilisant la troisième personne méthodes de la science.

Travaux empiriques récentes sur la synesthésie suggère sa réalité perceptive. Par exemple, la synesthésie est pensé pour influencer attention (Smilek et al., 2003). Par ailleurs, depuis longtemps synesthetes rapporté que photismes peuvent aider à mémoire (Luria, 1968). Et en effet, les tests de mémoire standard montrent synesthètes à être mieux avec rappel où photismes seraient impliqués (Cytowic 1997;. Smilek et al, 2002).

D'autres études visant à confirmer la légitimité de la synesthésie ont démontré que le véritable synesthésie peut être distinguée des autres types courants d'associations savantes qu'il est remarquablement constant; plus de sensation les appariements synesthètes de temps de (par exemple, le graphème 4 avec la couleur bleue) restent stables sur plusieurs testings alors que les associations les plus savants ne le font pas. Synesthètes testés et réexaminés afin de confirmer la cohérence des appariements de multiples reprises, à des années d'intervalle et sans avertissement, exposition cohérence aussi élevé que 90% (Baron-Cohen et al., 1987). Associateurs non-synesthète ne sont pas aussi cohérente.

Expériences de regroupement sont utilisés pour distinguer les caractéristiques perceptives et non-perception de l'expérience (Beck, 1966; Treisman, 1982). Dans les expériences de regroupement communes, des sujets visualiser une scène composée de lignes verticales et inclinées. Dans la perception, les lignes inclinées et verticales apparaissent comme regroupés indépendamment. Les études semblent montrer des synesthètes graphèmes-couleurs pour être soumis à pop-out et les effets de regroupement sur ​​la base photismes couleur (Ramachandran et Hubbard, 2001a, b;. Edquist et al, 2006). Si un tableau de 2 est dans la forme d'un triangle sont cachés dans un champ de distracteur graphèmes comme 5 de, peut "pop-out" de la 2 ou apparaître immédiatement et de façon saillante dans l'expérience comme formant un triangle aussi longtemps que la couleur attribuée à la 2 s est incongru avec la couleur de l'5 (Ramachandran et Hubbard, 2001b).


[....]


6. psychologie philosophique de Wittgenstein

Ter Hark (2009) propose une analyse de Wittgenstein de couleur graphème synesthésie, en faisant valoir qu'il ne parvient pas à adapter le contraste entre la perception et l'imagerie mentale, et par conséquent appel à une troisième catégorie ne portant que quelques-unes des marques logiques d'expérience. Il soutient qu'il est un peu comme un percept en ce qu'il dépend de la recherche, a un début et une fin, et est affecté par des changements dans l'attention. D'autre part, il est aussi un peu comme l'imagerie mentale en ce qu'elle est volontaire et non-informatif sur le monde extérieur.

Bien ter Hark cite Rich et al. (2005) pour le soutien, seulement 15% de leurs informateurs ont affirmé avoir le plein contrôle sur l'expérience synesthésique (qui est induite par la pensée indépendante de la stimulation sensorielle) et la plupart (76%) caractérisé comme involontaire. Il semblerait donc que l'analyse de ter Hark applique à seulement une fraction de synesthètes. L'affirmation selon laquelle percepts synesthétiques semblent non-expérience parce qu'ils ne parviennent pas à représenter le monde est également contestable. Expérience visuelle ne doit pas toujours être informatif (par exemple, les hallucinations, «voir des étoiles», et ainsi de suite) et de ne pas nous informer sur le monde est compatible avec le but de le faire mais dénaturer.

7. individualisante des Sens

La synesthésie est peut-être important quand il vient à des questions sur la nature des sens, comment ils interagissent, et combien d'entre eux y sont. Par exemple, Keeley (2002) propose que la synesthésie peut contester l'hypothèse que les différents sens sont "nettement distincte et indépendante" (p.25, n.37) et ainsi de compliquer les discussions sur ce qui distingue un sens de l'autre. Un point de vue similaire est faite par Ross qui note que la synesthésie sape son "état ​​modifié de la propriété» (2001, P.502). L'état ​​de la propriété modifiée est censé être nécessaire pour individualiser les sens, et stipule que chaque modalité de sens est spécialisé dans la détection de certaines propriétés (2001, P.500). Tel que discuté dans la section sur représentationalisme, synesthésie peut sembler indiquer que les propriétés généralement considérés comme la propriété de l'un sens peut être détecté par d'autres après tout. Pendant ce temps, la proposition de Ross que la synesthésie être expliqué comme une association de mémoire semble pas convaincant compte tenu de la prépondérance des considérations qui suggère qu'il est un véritable phénomène sensoriel (voir Ramachandran et Hubbard, 2001a, 2001b, 2003b; pour plus de détails sur Ross voir Gatzia, 2008). À l'heure actuelle, peu de choses semblent avoir été écrits par des philosophes sur l'importance de la synesthésie En ce qui concerne l'individuation et l'interaction des sens (voir si Macpherson, 2007, O'Callaghan 1998, p.325 et R. Gray 2011, p.253, n.17).





le fonctionement exact de la synthestesie n'est pas forcement tres clair d'un point de vue scientifique, mais pour ce texte pose les bonnes questions, et je pense qu'il s'agit en effet de perception qui sont a cheval entre le sensoriel et le mental, c'est a dire qu'ils emergent comme un phenomene mental, mais qui emerge d'une certaine analyse de ce qui est percu par les sens, et en quelque sorte resulte de ce qu'ils peuvent appeller des "caracteristiques de haut niveau" de l'objet, comme l'intention pour une personne, ou son etat energetique, qui vont etre associé a une couleur dans l'esprit, sans qu'on est forcement une compherension mentale de son etat, mais d'ou on peut deduire certaines choses comme par l'empathie.


cela peut aussi tres facilement etre mis en relation avec l'activité de different chakras, je trouve que le concept de chakra fonctionne tres bien avec ces concept de different centre d'energie fundementales duquel decoule l'activité, l'energie, et la 'couleur' en terme synthestesique, en  tant que caracterestique de haut niveau de la personne percu  quand meme au travers des sens et d'une certaine analyse automatique du cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 744
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 0:26

Wakatépé  :jap: .

   La science est passionnante Cool . Bel effort de traduction et de synthèse Wink, nous vous en remercions cher ami. L'article est long, j'en ai lu la moitié, je poursuivrai un autre jour.

   Peut-être connaissez-vous Daniel Tammet. Il a écrit Je suis né un jour bleu où il raconte sa perception du monde, avec notamment le fait que les nombres sont des formes et des couleurs pour lui.


   Voici quelques réactions face à ce que j'ai lu.

   Déjà je le redis c'est intéressant ! Mettre en relation les capacités des personnes et leur synesthésie ouvre des horizons, pour les scientifiques principalement me direz-vous, mais pas que ^^ (qui a dit les cloches aussi ?  tongue ). Le savoir est fascinant lorsqu'il est vécu avec un oeil d'enfant.
   Je pense que développer les capacités de guérison, de vision, etc ... n'est pas bien difficile (mesure relative à la personne évidemment) et donc que la synesthésie n'est pas un indice suffisant. Mais ce n'est pas le chemin de tout le monde et certains gardent ce talent en latence. Surtout qu'il s'agit d'un sentier où il est facile de se perdre. En observant les politiques vous comprendrez où mène l'abus de pouvoir.

  L'empathie me semble un sujet intéressant. Certaines personnes sont sensibles de naissance, d'autres le deviennent et d'autres encore l'oublient. L'article distingue la sympathie et l'empathie.

Le texte a écrit:
Dans l'empathie on se substitue à l'autre personne ; en sympathie on se substitue soi-même pour d'autres.

   Je pense que les deux relèvent en partie de l'appropriation mentale de ce qui est perçu. Cela s'effectue à un niveau plus ou moins subtil. Les deux perceptions sont intéressantes et se rejoignent si l'on approfondit l'étude.
   La sympathie vient de l'intelligence d'une situation. Nous nous ressentons dans la position de la personne et éprouvons les ressentis associés. L'empathie vient de l'émotion créée par notre relation à la personne qui est suffisamment forte pour nous faire vivre ce qu'elle expérimente, comme si nous étions à sa place. Vous voyez que la nuance est ténue mais de taille. Avec la sympathie, nous voyons la scène, avec l'empathie nous sommes sur la scène.
   Dans une approche synesthésique complète, nous serions capables de sympathie et d'empathie en même temps. Nous prendrions de la distance par rapport à l'évènement en restant conscient de la globalité et en même temps nous serions présent à l'action en prenant part à l'expérience qui se déroule sous nos yeux, grâce aux sens combinés.
   L'empathie seule est une limite à mon sens. Intéressez-vous aux thérapeutes rendus malade pour cause d'empathie (sympathie ?) trop forte avec leurs patients. Divers maîtres sont morts pour ne pas avoir pris soin d'eux-mêmes. Le thérapeute doit s'investir le moins possible dans sa relation au patient et se suffire comme canal vers la guérison. C'est valable pour toute personne. L'empathie profonde est une réaction physique, spontanée qui n'oblige aucune contre-partie. La souffrance bien que réelle est passagère car elle n'a pas de sujet à qui s'accrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 2:03

Aimelavie a écrit:
  L'empathie me semble un sujet intéressant. Certaines personnes sont sensibles de naissance, d'autres le deviennent et d'autres encore l'oublient. L'article distingue la sympathie et l'empathie.

Le texte a écrit:
Dans l'empathie on se substitue à l'autre personne ; en sympathie on se substitue soi-même pour d'autres.

   Je pense que les deux relèvent en partie de l'appropriation mentale de ce qui est perçu. Cela s'effectue à un niveau plus ou moins subtil. Les deux perceptions sont intéressantes et se rejoignent si l'on approfondit l'étude.
   La sympathie vient de l'intelligence d'une situation. Nous nous ressentons dans la position de la personne et éprouvons les ressentis associés. L'empathie vient de l'émotion créée par notre relation à la personne qui est suffisamment forte pour nous faire vivre ce qu'elle expérimente, comme si nous étions à sa place. Vous voyez que la nuance est ténue mais de taille. Avec la sympathie, nous voyons la scène, avec l'empathie nous sommes sur la scène.
   Dans une approche synesthésique complète, nous serions capables de sympathie et d'empathie en même temps. Nous prendrions de la distance par rapport à l'évènement en restant conscient de la globalité et en même temps nous serions présent à l'action en prenant part à l'expérience qui se déroule sous nos yeux, grâce aux sens combinés.
   L'empathie seule est une limite à mon sens. Intéressez-vous aux thérapeutes rendus malade pour cause d'empathie (sympathie ?) trop forte avec leurs patients. Divers maîtres sont morts pour ne pas avoir pris soin d'eux-mêmes. Le thérapeute doit s'investir le moins possible dans sa relation au patient et se suffire comme canal vers la guérison. C'est valable pour toute personne. L'empathie profonde est une réaction physique, spontanée qui n'oblige aucune contre-partie. La souffrance bien que réelle est passagère car elle n'a pas de sujet à qui s'accrocher.

c'est surtout rigolos quand on s'interresse finalement a l'objet auquel reagi la synethesie, "la caracteristique de haut niveau" dont ils parlent, de finalement savoir ce qui est percu comme caracteristique au travers de la couleur, cela en tt cas donne l'impression d'etre lié a l'empathie, mais si ca se trouve il s'agit d'un autre circuit que ceux decrit, meme si aussi l'image mentale ou la memoire associés a l'objet peut jouer sur cette perception synesthesique, car elle a surement une base cognitive en meme temps que sensorielle, mais meme dans le cas de l'empathie classique si on la considere comme une perception, c'est difficile d'en saisir réellement son objet d'un point de vue metaphysique. c'est pour ca en partie que je pense qu'il ya souvent une confusion autour du terme d'aura.


finalement, est ce que l'empathie est en quelque sorte un pur produit du cerveau et du mental, de projections etc, ou est ce qu'il s'agit d'une perception sensorielle au sens propre, dans le sens ou elle la perception directe d'une caracterstique objective de l'objet ou la personne, comme sa couleur physique ou sa forme, et l'empathie fonctionnerai au sens propre comme un sixieme sens, mais dur a expliquer dans le cas de personnes fictives, meme si dans tout le cas cela a a quand meme une base sensorielle, car l'empathie est ressenti quand meme a la perception d'une autre personne ou animal, elle a aussi surement une base cognitive dans le sens ou ces caracteristique emotionelle sont plus reconstruite ou deduite par le cerveau a partir de certain indicateur d'origine sensoriels ou memoriels, ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 11:41

La synesthésie démontre que nous n'avons pas tous le même rapport au monde. Cela ne démontre pas que les auras existent. Laughing Lorsque j'écoute de la musique je vois des images. Cela ne signifie pas que ces images existent. C'est uniquement MA perception des choses en fonction de MA construction cérébrale. C'est subjectif, donc faillible. Ce qui est "magique" ce n'est pas que des personnes voeint des choses différentes, mais que malgrés nos différences nous arrivions à percevoir les même choses. Cela nous permet de communiquer, d'échanger des informations etc...
Les chercheurs commencent juste à se servir des nouveaux appareils d'imagerie cérébrale et les neurones sont présent dans de nombreuses parties du corps pas uniquement dans le cerveau. Wink mes avis.
hello !
sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Aimelavie
Membre
avatar

Date d'inscription : 15/03/2014
Nombre de messages : 744
Masculin
Cancer Buffle
Age : 32
Ville : Lille

MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 12:03

clown

   La science se limite elle-même en désirant expliquer tout par la logique et la démonstration. C'est toutefois son point fort qui a permis une évolution rapide dans la compréhension des phénomènes. La science met en place un système et au sein de celui-ci tout paraît parfait, aligné, raisonnable. Mais, si la structure saute, la science n'a plus pied.

   Ce qui est fascinant pour un scientifique c'est d'observer l'expression de la réalité. Un esprit ouvert s'émerveille devant l'originalité de la nature. Cela donne envie d'en comprendre les rouages, mais l'intellect n'en saisit qu'une partie. En recourant uniquement à la réflexion, nous nous ménageons un espace confortable de compréhension mais aussi une coque imperméable à la globalité.
   La synesthésie est en soi une belle approche du comportement humain. Mais catégoriser strictement l'humain ne sert pas notre cause. Si nous étions de simples robots nous pourrions être étiquetés, ... et encore. Mais nous sommes plus qu'une mécanique complexe, nous sommes une conscience en découverte d'elle-même.
   Comme tu le présentes, Void, nous humains sommes bien mystérieux et nous sommes peut-être un mélange de cognition, d'émotion, de mental tout cela sous la perspective de la conscience.

   Ce qui chagrinerait les scientifiques c'est la possibilité d'empathie avec des êtres sans contact physique direct. Comment expliquer la relation entre deux personnes qui ne se voient pas, ne se connaissent peut-être même pas et pourtant réagissent à l'unisson ? Mystère et boule de com.
   Dans l'expérience de la conscience et de l'être, nous pouvons vivre au-delà des sens ou de la perception sensorielle habituelle. Un défi à la logique de l'espace-temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 13:50

Biosphère a écrit:
La synesthésie démontre que nous n'avons pas tous le même rapport au monde. Cela ne démontre pas que les auras existent. Laughing Lorsque j'écoute de la musique je vois des images. Cela ne signifie pas que ces images existent. C'est uniquement MA perception des choses en fonction de MA construction cérébrale. C'est subjectif, donc faillible. Ce qui est "magique" ce n'est pas que des personnes voeint des choses différentes, mais que malgrés nos différences nous arrivions à percevoir les même choses. Cela nous permet de communiquer, d'échanger des informations etc...
Les chercheurs commencent juste à se servir des nouveaux appareils d'imagerie cérébrale et les neurones sont présent dans de nombreuses parties du corps pas uniquement dans le cerveau. Wink mes avis.
hello !
sunny flower

bin en fait si tu regarde le principe du raisonement par analogies, cela peut quand meme servir la plupart du temps a determiner de maniere relativement exacte des caracteristique de haut niveau de certains objets.

par example, si tu vois un moteur de voiture, par analogies avec un autre moteur, tu va pouvoir deduire sa fonction, et quelque caracteristiques de l'objet, meme si l'objet est en lui meme tres complexe, on a pas besoin d'etudier dans le detail ses moindre rougage pour en deduire sa fonction et ses propriétée par analogie, meme si cela n'est pas le resultat d'une perception sensorielle directe, mais aussi le resultat de fonction cognitive, de memoire associative, et de resonement deductif, on peut quand meme  reussir a degager des propriétée réelle de l'objet meme si ces propriété sont percue de maniere cognitive et pas directement sensorielle.

avec l'empathie, cela peut etre vu de la meme maniere, on arrive a pouvoir ressentir l'emotion meme d'une personne fictive dans un livre, par analogie avec des situation que l'ont a pu connaitre, ou par projection, on peut quand meme 'imaginer' (meme si imaginer n'est pas forcement le bon terme car il ne s'agit pas d'image a proprement parler), les processus psychologique, etat emotionel, et objectif/fonction active d'une personne par raprochement analogique, meme si cela est un produit du cerveau et pas forcement percu comme une propriété sensorielle directe, comme la couleur ou la forme.

avec la synethesie, tout ceux qui ont cette forme de synethesie vont etre convaincu a 200% que la couleur est lié a certaines caracterisique de l'objet (ou la personne/animal) percu, que cela est lié a certaines caracteristique de la personne, et meme en etudiant cela de maniere objective, meme si c'est difficile de pouvoir réellement dire quel est objet ou la caracteristique percue par cela, on peut quand meme voir des caracterstique commune aux personne qui vont avoir la meme couleurs, et en fait je pense que la couleur apparait en fait directement du fait de cette caracteristique commune que le cerveau repere et associe a une couleur de maniere automatique.

quand tu vois les image lié a la musique, est ce que c'est complement aleatoire ou tu va voir plutot certain type d'image en ecoutant certain type de musique ? et a partir de la, si tu vois certain type d'image lié a certain type de musique, est ce que on peut dire que l'image finalement represente une propriété réelle de la musique, par une certaine forme de raisonement analogique ?


si tu vois un chien qui montre les dents qui grogne, le cerveau va tout de suite associer ces perception a un certain etat emotionel, un certain objectif, un certain processus biologique a l'oeuvre dans son etat, et cela se traduira par une couleur avec la synesthesie, meme si cela n'est pas une perception sensorielle directe, cela correspond quand meme a un certain etat ou caracteristique réelle de l'objet.

mais on peut dire ca de toute sensation, odeur, couleur, forme, mouvement/language corporel, le cerveau va toujours associer et deduire plus sur l'objet que la simple perception sensorielle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 14:36

Aimelavie a écrit:
clown

   La science se limite elle-même en désirant expliquer tout par la logique et la démonstration. C'est toutefois son point fort qui a permis une évolution rapide dans la compréhension des phénomènes. La science met en place un système et au sein de celui-ci tout paraît parfait, aligné, raisonnable. Mais, si la structure saute, la science n'a plus pied.

   Ce qui est fascinant pour un scientifique c'est d'observer l'expression de la réalité. Un esprit ouvert s'émerveille devant l'originalité de la nature. Cela donne envie d'en comprendre les rouages, mais l'intellect n'en saisit qu'une partie. En recourant uniquement à la réflexion, nous nous ménageons un espace confortable de compréhension mais aussi une coque imperméable à la globalité.
   La synesthésie est en soi une belle approche du comportement humain. Mais catégoriser strictement l'humain ne sert pas notre cause. Si nous étions de simples robots nous pourrions être étiquetés, ... et encore. Mais nous sommes plus qu'une mécanique complexe, nous sommes une conscience en découverte d'elle-même.
   Comme tu le présentes, Void, nous humains sommes bien mystérieux et nous sommes peut-être un mélange de cognition, d'émotion, de mental tout cela sous la perspective de la conscience.

   Ce qui chagrinerait les scientifiques c'est la possibilité d'empathie avec des êtres sans contact physique direct. Comment expliquer la relation entre deux personnes qui ne se voient pas, ne se connaissent peut-être même pas et pourtant réagissent à l'unisson ? Mystère et boule de com.
   Dans l'expérience de la conscience et de l'être, nous pouvons vivre au-delà des sens ou de la perception sensorielle habituelle. Un défi à la logique de l'espace-temps.

je ne sais pas vraiment d'ou tu tire ces conclusion sur la science, mais c'est pas vraiment la vision que j'en ai ^^ au final ceux qui ont plus tendence a vouloir pretendre a une connaissance complete des choses sont plus les religieux et spiritualiste qui sont toujours sure de tout et assene des verité sans fondement a tour de bras ^^ la science n'a jamais pretendu que tout etait raisonable , meme si son but reste quand meme quelque part de degager les structures qui sous tendent la manifestation de la realité. La science n'a pas besoin de structure pour avoir pied, sinon elle ne decouvirait jamais de nouvelles structures.

la base de la science n'est pas forcement l'observation de la realité non plus. ceci est l'empirisme et il n'a vraiment pas produit autant de theoreme et le loi de physique util en lui meme. le but de la science n'est pas de forment une coque d'illusion pour masquer la realité, plutot de partir sans a priori pour trouver ces processus a l'oeuvre.

je ne sais pas de quelle cause tu parles ici, mais bon cette histoire de categorisation en soi c'est plus de la metaphysique que de la science a proprement parler, les "science naturelles" etant plus une branche de la metaphysique, de l'ontologie, que vraiment son origine, et d'une certaine maniere, cela est juste le produit d'un certain fonctionement du cerveau, de raisonement par analogie etc.

si on prend les lois de maxwell, ce qu'il a fait est principalement reussir a reunir toute les loi de l'electro magnetisme en un seul systeme d'equation, les phenomenes etaient deja connus de maniere empirique, mais il a su percevoir certain fondementaux dans les phenoemnes, qui peuvent s'appliquer a tout objet ayant les caracterstiques mentionnée, toute les lois de l'electricitée fonctionne par analogie entre un certain objet et un "conducteur ideal' qui est decrit pas les loi de maxell. Idem pour les champs, les flux d'electron, l'inductance et compagnie, cela n'est pas forcement percu directement par les sens, mais peut etre decrit par des equations.

je ne vois pas en quoi ce que tu dis sur l'empathie chagrinait les scientifiques, dans l'article que j'ai traduit ils parlent deja du cas bien connu des personages fictif, et l'ont peut parfaitement ressentir cette empathie en regardant un film, un tableau, en lisant un livre, alors qu'il n'y pas de personne en face, ce concept d'empathie est en tout cas en grande partie cognitif, et n'est pas la perception direct d'objet physique sensoriels .

on peut tres bien imaginer comment une personne se sent si on connait un peu la situation dans laquelle elle peut se trouver, et faire des projections plus ou moins exacte sur son etat emotionel, meme si on ne la percoi pas physiquement, si on sait qu'une personne est dans une certaine situation, et qu'on la connais suffisement bien, on peut avir une bonne idée de son etat emotionel, et de ses reactions interieures, meme si on ne percois pas physiquement la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Thorsum
Membre
avatar

Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2098
Masculin
Cancer Chien
Age : 35
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 21:57

Trop fatigué pour lire l'ensemble de l'article mais sujet très intéressant je le lirai dès que possible.

C'est un phénomène que beaucoup expérimentent en méditation, il m'est arrivé d'en faire l'expérience dans vipassana en étant pleinement concentré. Dans ce contexte c'est assez impressionnant car lorsque cela se produit il n'existe rien d'autre dans ma conscience que les sensations physiques que j'observe, pas de son, pas de pensées, rien, le vide.cela m'impressionne donc après, lorsque j'y pense lol. Il n'existe plus rien d'autre que les sensations sur lesquelles je suis concentré et il peut alors m'arriver de voir visuellement les sensations physiques, de voir leurs formes, leurs couleurs, leur luminosité. L'image que cela m'évoque et que je pourrai donner qui ressemble le plus à cette expérience personnelle est celle de l'espace, à la différence qu'il n'y a pas de distinction entre l'espace et la conscience, la conscience est l'espace, dans lequel se produit une galaxie de sensations en mouvement, sans la construction en spirale. Il n'y a plus aucun repère de direction, dans ces moments je ne sais pas ou sont le haut, le bas, la gauche, la droite, le devant et l'arrière. Il y a simplement la conscience de la sensation, sans la conscience globale du corps, et sans le mental pour localiser la sensation dans celui ci. Dans ce contexte le plaisir et la douleur ne font plus de différence car il ne subsiste rien dans la conscience qui puisse avoir mal, les sensations ne sont plus associées à l'existence d'un corps dont un moi ferait l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre
avatar

Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 14510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 62
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La synesthésie   Lun 3 Nov 2014 - 22:28

Aimelavie a écrit:


   Dans l'expérience de la conscience et de l'être, nous pouvons vivre au-delà des sens ou de la perception sensorielle habituelle. Un défi à la logique de l'espace-temps.

:jap: :jap: :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Mar 4 Nov 2014 - 1:20

Thorsum a écrit:
Trop fatigué pour lire l'ensemble de l'article mais sujet très intéressant je le lirai dès que possible.

C'est un phénomène que beaucoup expérimentent en méditation, il m'est arrivé d'en faire l'expérience dans vipassana en étant pleinement concentré. Dans ce contexte c'est assez impressionnant car lorsque cela se produit il n'existe rien d'autre dans ma conscience que les sensations physiques que j'observe, pas de son, pas de pensées, rien, le vide.cela m'impressionne donc après, lorsque j'y pense lol. Il n'existe plus rien d'autre que les sensations sur lesquelles je suis concentré et il peut alors m'arriver de voir visuellement les sensations physiques, de voir leurs formes, leurs couleurs, leur luminosité. L'image que cela m'évoque et que je pourrai donner qui ressemble le plus à cette expérience personnelle est celle de l'espace, à la différence qu'il n'y a pas de distinction entre l'espace et la conscience, la conscience est l'espace, dans lequel se produit une galaxie de sensations en mouvement, sans la construction en spirale. Il n'y a plus aucun repère de direction, dans ces moments je ne sais pas ou sont le haut, le bas, la gauche, la droite, le devant et l'arrière. Il y a simplement la conscience de la sensation, sans la conscience globale du corps, et sans le mental pour localiser la sensation dans celui ci. Dans ce contexte le plaisir et la douleur ne font plus de différence car il ne subsiste rien dans la conscience qui puisse avoir mal, les sensations ne sont plus associées à l'existence d'un corps dont un moi ferait l'expérience.

les manifestation visuelles lors de la meditation ne sont pas forcement lié a la synethesie, personellement des que je ferme les yeux je vois toujours plein de couleurs etc mais je n'associe pas cela a la synethesie. et plein de manifestation visuelle, auditive, olfactives, et autre peuvent se produire lors de la meditation qui ne sont pas forcement lié a la synethesie.

la notions d'espace n'est pas forcement lié a des concept metriques et de droit ou gauche par raport au corps.

mais  au final le 2eme choc que j'ai eu en tombant sur les forum new ages lié a la synethesie et aux couleur d'aura c'est le lien avec les chakra aussi qui portent des couleurs, formes, au final il suffi de rajouter le concept de localisation physique lié a l'activité d'un organe pour faire coincider totalement le systeme de chakra avec la perception synethesique de l'energie d'une personne.

mais la synethesie en elle meme est quand meme lié a des propritée d'un objet sensoriel, et lié a certaine qualitée de cet objet, c'est ce qui est troublant dans le phenomene de synethesie, c'est que les perception synethesique on tjrs l'air de faire echo et se superposer a d'autre perception extra sensorielle et cognitive sans etre réellement cognitive non plus, ni vraiment sensorielle.

mais bon meme le  sensoriel ne se limite pas a des question de localisation metrique, et peut aussi etre auditif, olfactif, tactile, et bcp de sensation et perception extra sensorielle qui peuvent en decouler qui n'ont rien a avoir avec un espace metrique ou une localisation dans l'espace, mais qui permettent de deduire d'autre propriétée. quand un chien sent l'odeur d'une personne, cela va donner d'autre indication que la position spaciale de la personne ou des question de droite ou gauche. idem pour tout un tas de chose lié a la voie, au tonalitée vocales, language corporel etc

et c'est pas pour autant qu'on ne peut pas representer ces perception dans une certaine forme d'espace, comme la spectrometrie pour les odeurs ou les sons par exemple , et analyser certains propriétée au travers de cet espace qui peuvent aussi avoir un certain sens pour l'esprit, comme avec la psycho accoustique et ce genre de domaine, et les espaces ne sont pas forcement a abse de droite/gauche haut bas, mais en terme de domaine de frequence par example. ou les propriété metrique droite gauche haut bas sont pas forcement les seules dimensions et direction qu'on peut donner a un espace pour representer les caracterique et "energie" de certains phenomenes.


Dernière édition par Void le Mar 4 Nov 2014 - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La synesthésie   Mar 4 Nov 2014 - 1:40



https://www.youtube.com/watch?v=LSvjZB6NruI Shift - Synesthesia Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
 
La synesthésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com