Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La foi envers soi-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La foi envers soi-même   Lun 13 Oct 2014 - 22:55

Bonjour tout le monde,

Quels réponses sur le post sur le Vampyrisme me fait prendre conscience de certaines choses..

Les différentes voix vers Dieu déjà. Et passer par moi me semble impossible car j'ai bien foi en Dieu ; mais pas en moi.

C'est difficile d'en parler en restant objectif.

Comment avoir foi en soi en général ?
Comment se considérer comme une personne comme une autre ?

Je me considère comme un mal, un mal sur pieds. Une chose impure et indigne.

Et quand on voit ces termes, on ne peut penser qu'à la dignité envers Dieu.

Cela a pour conséquences de me nier, de nier mon moi profond, de refuser mon ' destin ' .

Mais s'aimer on dit que c'est facile, mais ça me semble si .. insensé ! Smile

J'aimerai pas faire de ce post, un post purement personnel mais pour aider tout ceux qui sont dans mon cas, je ne pense pas être le seul sur ça.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
kores
Membre


Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1280
Masculin
Taureau Chien
Age : 46
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 6:05

Avec les mots que tu emploies Castiel, il semble que tu partes d'assez loin mais cela ne signifie pas que le chemin à faire sera long, toutefois il devra être fort.
Il y a des choses difficiles à transmettre dans les attentes que tu délivres.

"comment avoir la foi" - "je suis un mal sur pieds" - "nier mon moi profond"
scratch

Il peut surement y avoir des réponses d'ordre strictement terrestres à la non-confiance en soi; mais nous ne sommes pas ici sur un forum ni de psychologie ni de philosophie.

Tu as 22 ans, moi même 20 de plus, et je me suis trimbalé pendant des années des doutes sur le moi, sur ma personne, ce sont des acquis de l'enfance et de l'adolescence, en fait tout cela est du à une différence profonde avec l'entourage qui provient de ma nature intime. Elle se manifeste principalement par des difficultés de communication sur les choses les plus habituelles, en groupe par exemple.

Et cela me tourmentait sans cesse, alors que par ailleurs je n'ai aucune tare, je suis relativement intelligent, sans doute assez beau mec bien qu'un peu androgyne sur les bords, j'ai fait des études supérieures et je sais faire plein de choses. Ce sont là les manifestations extérieures, à l'intérieur c'est tout un univers que jamais je n'ai renié. Par ailleurs, je suis dans la "spiritualité" (en fait j'ai horreur de ce mot) depuis vingt-cinq ans.
Et donc c'était toujours des doutes sur le moi par rapport au monde.

Un jour je méditais là dessus assis dans le tram de Nantes, et je vis le long du château un pauvre homme qui présentait ce que l'on nomme un problème.
Il était propre sur lui, la trentaine, pas le genre agressif mais paumé, car il se parlait tout seul. Il faisait des gestes vis à vis de rien, il tournait sur lui même, faisait trois pas et revenait en arrière etc... Non il n'avait pas de téléphone à l'oreille.  Laughing
Ces gens là ne peuvent s'insérer dans la société, on le sait bien.
Mais il vivait ! Il avait son chemin à lui, Dieu lui prête vie en lui trouvant une place et lui permet de s'accomplir, et de se résoudre surement !
L'attention qui peut être portée par l'Homme vis à vis de ces faibles créatures, n'est rien au regard de l'amour et la protection que son créateur lui porte aussi, nécessairement, afin qu'il vive !
Et alors en le regardant, une voix profonde me vint (chacun à ses voix profondes, hein  Smile ) qui déclara ceci : DEVANT LUI LA FORME DE LA VIE N'A PAS D'IMPORTANCE !!

C'est alors que je cessai, définitivement, de me plaindre intérieurement et donc un peu vis à vis du créateur, de ma propre forme et de mes imperfections. Je cessai de me déclasser.
Comment oser le faire alors que le monde nous montre des personnes mille fois moins bien armées que soi pour vivre dans le monde qui les reçoit ?

Se sentir aimé de son créateur n'est pas qu'une vague certitude. La puissance de la vie qui est donnée, est la même pour tous et toutes car rien ne s'oppose à l'attirance du poids vers la Lumière.

Mais cependant oui, il y a des fossés plein de piques et d'épines blessantes sur le chemin de la vie. Tu as surement remarqué sur ce forum ou ailleurs, que souvent on parle des questions de l'égo, du moi et du JE.
Tout ceci est de la plus haute importance me semble t-il pour permettre à la foi de vivre et grandir au travers de la personne.
Je m'explique : le fait est qu'une fausse posture est entretenue dans la structure humaine, c'est une position qui le pousse à toujours se mesurer aux autres au travers d'une réflexion qui concerne le soi.
La société actuelle où tu vis, exacerbe ce travail: MES objets, MON travail, MON fric, MA femme etc... Par ailleurs, tout cela provient d'une dualité qui a été introduite en force entre l'Homme et son dieu, il y a donc aussi et surtout MA FOI. Une voix ne te dit elle pas: tu dois rendre des comptes sur ta foi ?

Toujours cela te pousse à te tourmenter ! C'est artificiel, c'est un véritable poison qui te dévitalise et qui te replies sur toi même comme une crêpe bretonne, alors que la force de la vie et le sens de celle-ci ne se rencontre que dans l'expansion en dehors de soi même. Les corps denses (mental, émotions) sont déjà le dehors d'ailleurs, ne te trompe pas là dessus.

C'est à toi de réaliser cela avec le temps qu'il faudra, de la façon qu'il faudra  et de vaincre ces démons intérieurs qui te font dire que tu es un mal sur pattes. Le mental et l'émotion sont concernés, il faut en prendre les rennes.
De la volonté est nécessaire, et la volonté vois-tu, est l'aspect actif de la foi, elle prend le chemin de l'énergie intérieure.

Propos et blabla non exhaustif, aux autres de poursuivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 8:23

Castiel a écrit:
Bonjour tout le monde,
Je me considère comme un mal, un mal sur pieds. Une chose impure et indigne.
Bonjour Castiel, enchanté. Pourquoi te considères-tu comme un mal ? Une chose impure ? Indigne ?

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 9:09

Car je n'ai cesser de manquer de respect à mon moi profond, mon idéal. Chaque parole méchante, chaque mauvaise pensée, chaque mauvais regard que j'ai porté, me dégoûte. Je me sens indigne d'avoir été faible, de ne pas avoir fait les bons choix, avoir suivi la bonne conduite. Et malgré tout ce les événements de ma vie ce ne sont pas des excuses. J'ai cette impression d'être tombé dans un sacré bazar, malgré la beauté du monde, il y a ce chaos..

Je me vois comme un démon en rédemption au plus profond de moi ; mais je sais que je ne suis pas un démon, c'est juste le reflet que j'ai de moi. Je culpabilise pour toutes mes erreurs. Et la mort est souvent une voie facile, mais elle n'est pas celle que je souhaite. Je ne me pardonne pas moi même tout ça, pourtant il le faudra un jour, mais comment j'en ai aucune idée.

Pour ça que c'est dernier temps, je suis maussade, je me retrouve face à mon conditionnement originel ; et c'est un sacré morceau^^.

Les démons intérieurs c'est bien mignons, mais quand on s'attaque à ce qui les fait se nourrir ; ça devient plus durs. Cela va faire maso, mais même si ça me tue, je suis content Smile .

Enfant, j'étais dans une certaine Lumière, quand certains événement m'ont conditionné à penser tout ça. J'ai conscience, que ce ne sont que des pensées de conditionnement ; mais je me sens encore une fois impuissant.

Merci à vous tous en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 9:13

Castiel a écrit:
Car je n'ai cesser de manquer de respect à mon moi profond, mon idéal. Chaque parole méchante, chaque mauvaise pensée, chaque mauvais regard que j'ai porté, me dégoûte. Je me sens indigne d'avoir été faible, de ne pas avoir fait les bons choix, avoir suivi la bonne conduite. Et malgré tout ce les événements de ma vie ce ne sont pas des excuses. J'ai cette impression d'être tombé dans un sacré bazar, malgré la beauté du monde, il y a ce chaos..

Je me vois comme un démon en rédemption au plus profond de moi ; mais je sais que je ne suis pas un démon, c'est juste le reflet que j'ai de moi. Je culpabilise pour toutes mes erreurs. Et la mort est souvent une voie facile, mais elle n'est pas celle que je souhaite. Je ne me pardonne pas moi même tout ça, pourtant il le faudra un jour, mais comment j'en ai aucune idée.

Pour ça que c'est dernier temps, je suis maussade, je me retrouve face à mon conditionnement originel ; et c'est un sacré morceau^^.

Les démons intérieurs c'est bien mignons, mais quand on s'attaque à ce qui les fait se nourrir ; ça devient plus durs. Cela va faire maso, mais même si ça me tue, je suis content Smile .

Enfant, j'étais dans une certaine Lumière, quand certains événement m'ont conditionné à penser tout ça. J'ai conscience, que ce ne sont que des pensées de conditionnement ; mais je me sens encore une fois impuissant.

Merci à vous tous en tout cas Smile
Je t'ai lu avec attention, merci à toi. Patience et indulgence. :coeur)
Revenir en haut Aller en bas
kores
Membre


Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1280
Masculin
Taureau Chien
Age : 46
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 10:22

Castiel a écrit:
Pour ça que c'est dernier temps, je suis maussade, je me retrouve face à mon conditionnement originel ; et c'est un sacré morceau^^.

Les démons intérieurs c'est bien mignons, mais quand on s'attaque à ce qui les fait se nourrir ; ça devient plus durs. Cela va faire maso, mais même si ça me tue, je suis content Smile .

Dans tous les cas rien ne se fait sans engagement et volonté.
Ancien démon ? Rétablis dans l'unité des choses, ce sont peut être ceux qui ont le plus à donner, et qui sont pour les diables d'ici les plus dangereux. Ils peuvent détruire l'ancien notamment.
La précision des luttes intérieures permet de bien réaliser ce qui se passe, c'est l'introspection qui peut le révéler.
Moi je pense que dans quelques temps tu en auras assez de rester assis sur ta chaise et que tu engageras quelque chose. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 10:24

Castiel a écrit:
Car je n'ai cesser de manquer de respect à mon moi profond, mon idéal. Chaque parole méchante, chaque mauvaise pensée, chaque mauvais regard que j'ai porté, me dégoûte. Je me sens indigne d'avoir été faible, de ne pas avoir fait les bons choix, avoir suivi la bonne conduite. Et malgré tout ce les événements de ma vie ce ne sont pas des excuses. J'ai cette impression d'être tombé dans un sacré bazar, malgré la beauté du monde, il y a ce chaos..

Je me vois comme un démon en rédemption au plus profond de moi ; mais je sais que je ne suis pas un démon, c'est juste le reflet que j'ai de moi. Je culpabilise pour toutes mes erreurs. Et la mort est souvent une voie facile, mais elle n'est pas celle que je souhaite. Je ne me pardonne pas moi même tout ça, pourtant il le faudra un jour, mais comment j'en ai aucune idée.

Pour ça que c'est dernier temps, je suis maussade, je me retrouve face à mon conditionnement originel ; et c'est un sacré morceau^^.
Les démons intérieurs c'est bien mignons, mais quand on s'attaque à ce qui les fait se nourrir ; ça devient plus durs. Cela va faire maso, mais même si ça me tue, je suis content Smile .

Enfant, j'étais dans une certaine Lumière, quand certains événement m'ont conditionné à penser tout ça. J'ai conscience, que ce ne sont que des pensées de conditionnement ; mais je me sens encore une fois impuissant.

Merci à vous tous en tout cas Smile


Bonjour Casteil,

ce qui est bien c'est que tu t'en en as pris conscience, ce n'est pas evident pour tout le monde, je t'assure, une chose tu te fais encore du mal en te culpabilisant d'avoir été dur avec toi e les autres ... pardonne toi et aime toi ... les reproches ne servent à rien , le passé est derrière toi, prend cela comme un enseignement, si je peux me permettre, pour avancer ,
on a tous été dans un certain sens conditionnée etant enfant, mais il ne faut pas oublier qu'à ces âges tendres l'esprit est très facilement malléable et comment un enfant peut il faire la part des choses correctement même les adultes ont parfois bien du mal ..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 13:46

Merci à tous pour vos messages. Je m'attendais à des phrases comme aime toi ; alors j'y ai cogité. En dehors de ce forum, j'ai quelques aides importantes que je remercie aussi.

Mais. Pour ceux qui connaissent le mythe de Lucifer ; c'est à dire celui qui aimait trop Dieu pour aimer les Hommes ; celui qui ne comprenait pas pourquoi une telle créature que l'Homme prend autant d'importance dans le projet de Dieu. Voilà à qui je fais face.

Je crois éperdument en Dieu, alors comment croire en soi quand on porte en soi " ce que les gens appellent le Diable " . Attention, je ne parle pas de possessions etc ; je parle de façon de penser. Je suis pris entre deux extrêmes ; et je vois bien lesquels maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 13:50

Le secret c'est qu'il n'y a pas de secret !

Ta culpabilité...
C'est une recherche de pouvoir, de force, d'amour tout ce que tu veux mais regardes le ainsi.
C'est une recherche et tirer des conclusions n'est pas chercher..
Tout change non ? Tu n'es plus l'indigne mais celui qui veut être digne.
Tu cherches a être digne, le mérite donc..
Digne de quoi ?
"Dieu" ta fait libre ?
C'est qu'il devait croire en toi et si tu crois en lui vraiment, totalement intérieurement tu croiras en toi !

Tu as dit je crois en Dieu mais pas en moi..et ce n'est pas possible.
Ton conditionnement, tu le vois, très bien mais sais tu qu'elle en sont les rouages ?
Qu'est ce qui fait qu'on est conditionné ?
Si je balance une décharge électrique a une pauvre souris, je vais lui apprendre pleins de choses.
C'est donc au travers de la douleur et de la souffrance qu'il y a le conditionnement.

Alors il s'agit de ta souffrance, pas de ton conditionnement, ta souffrance.
Enlève la souffrance et il n'y a plus de conditionnement.
Ce qui soigne la souffrance c'est l'amour.
Regardes comme on peut t'aimer plus que tu ne le peux toi !
Pourquoi ? Si je n'attends rien de toi, je vais t'aimer comme tu es !
Attends tu des choses de toi ?

S'aimer est la chose la plus difficile, parce qu'il est difficile de percevoir nos attentes.
On peut se dire que si on attends rien on a rien !
Et pourtant qui n'attend rien profite de tout.
Amitié a toi.


Revenir en haut Aller en bas
Guill'aum
Membre


Date d'inscription : 10/10/2014
Nombre de messages : 94
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 21
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 14:14

Définir la souffrance n'est pas forcément se la définir. Il faut parfois se laisser à la souffrance pour voir en elle qu'elle n'en est pas forcément une. La privation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 14:54

Je suis plus de l'avis de Guill'aum ; je préfère traverser la souffrance, arriver en son centre, et voir qu'elle n'est rien.

Ta réflexion SpG ; c'est : si je crois en Dieu et Dieu crois en moi alors je crois en moi ? C'est logiquement valide je te le conçois mais pas forcément vrai. Là est la distorsion.

Digne de quoi ? Je ne sais pas.

Enlever la souffrance ? Elle est enlevé. Il faut cesser de voir l'esprit comme un camion qu'on charge et qu'on décharge, c'est plus complexe. Je suis pas malheureux. J'appelle ça une force de tentation vers l'Ombre. Enlever la souffrance, tu parles comme les théories behaviouristes ; c'est à dire du comportement. Selon eux, si on enlève toutes les caractéristiques physiques d'une pathologie comme la colère, on enlève la colère elle-même. Ce que tu avances c'est le même processus ; mais dans les deux cas, les processus peuvent échouer dans certains cas.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8217
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 15:11

La foie c'est l'amour inconditionnel , Jésus nous recommande " D'aimer dieu de tout son être " mais il nous exhorte aussi à " Aimer son prochain comme soi-même " , ce qui sous entent qu'il faut s'aimer pour une part , puisqu'on arrive à aimer les autres avec leurs défauts et leur difficultés et parfois leur " coté sombre " pourquoi ne serions pas digne de notre amour , ne fait pas une poutre de cette paille qui obscurcie la vision de toi-même , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guill'aum
Membre


Date d'inscription : 10/10/2014
Nombre de messages : 94
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 21
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 15:11

Castiel a écrit:
Je suis plus de l'avis de Guill'aum ; je préfère traverser la souffrance, arriver en son centre, et voir qu'elle n'est rien.

Ta réflexion SpG ; c'est : si je crois en Dieu et Dieu crois en moi alors je crois en moi ? C'est logiquement valide je te le conçois mais pas forcément vrai. Là est la distorsion.

Digne de quoi ? Je ne sais pas.

Enlever la souffrance ? Elle est enlevé. Il faut cesser de voir l'esprit comme un camion qu'on charge et qu'on décharge, c'est plus complexe. Je suis pas malheureux. J'appelle ça une force de tentation vers l'Ombre. Enlever la souffrance, tu parles comme les théories behaviouristes ; c'est à dire du comportement. Selon eux, si on enlève toutes les caractéristiques physiques d'une pathologie comme la colère, on enlève la colère elle-même. Ce que tu avances c'est le même processus ; mais dans les deux cas, les processus peuvent échouer dans certains cas.

La Privation est-ce se priver ? Il faut pouvoir/savoir ponctuer certaine chose et laisser libre court à d'autre. Mais est-ce parce que je te le dis que forcément j'applique ? Pas forcément parce qu'au final tu me dis la même opinion mais tu ne l'appliques pas plus. Émettre des hypothèses/thèse n'est pas forcément dire les choses, il faut y voir une image. La Symbolique des Choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guill'aum
Membre


Date d'inscription : 10/10/2014
Nombre de messages : 94
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 21
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 15:13

@Professeur X a écrit:
La foie c'est l'amour inconditionnel , Jésus nous recommande " D'aimer dieu de tout son être " mais il nous exhorte aussi à " Aimer son prochain comme soi-même " , ce qui sous entent qu'il faut s'aimer pour une part , puisqu'on arrive à aimer les autres avec leurs défauts et leur difficultés et parfois leur " coté sombre " pourquoi ne serions pas digne de notre amour , ne fait pas une poutre de cette paille qui obscurcie la vision de toi-même , love .

Mais explorer le côté sombre peut nous faire découvrir le coté lumineux. La Vérité se trouve entre les deux, il faut pouvoir s'y prêter sans forcément y sombrer/s'ombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guill'aum
Membre


Date d'inscription : 10/10/2014
Nombre de messages : 94
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 21
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 15:17

La plupart des affirmations que je peux tenir ont été émise sur ce forum et pas forcément en ma personne, mais rien que de les remettre en doute peu être amené à voir la confusion. L'Eveil. Se maintenir réveillé s'est ponctué son envie d'éveil. Voyez la chose physiquement parlant et essayer d'en faire une image par comparaison. A quoi cela vous fait songer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 15:53

Castiel a écrit:
Je suis plus de l'avis de Guill'aum ; je préfère traverser la souffrance, arriver en son centre, et voir qu'elle n'est rien.

Ta réflexion SpG ; c'est : si je crois en Dieu et Dieu crois en moi alors je crois en moi ? C'est logiquement valide je te le conçois mais pas forcément vrai. Là est la distorsion.

Digne de quoi ? Je ne sais pas.

Enlever la souffrance ? Elle est enlevé. Il faut cesser de voir l'esprit comme un camion qu'on charge et qu'on décharge, c'est plus complexe. Je suis pas malheureux. J'appelle ça une force de tentation vers l'Ombre. Enlever la souffrance, tu parles comme les théories behaviouristes ; c'est à dire du comportement. Selon eux, si on enlève toutes les caractéristiques physiques d'une pathologie comme la colère, on enlève la colère elle-même. Ce que tu avances c'est le même processus ; mais dans les deux cas, les processus peuvent échouer dans certains cas.

Tu considère la souffrance donc comme une chose, pourtant elle est absence d'amour et ne se mesure pas. Traverser quoi ?

Tu fais une distorsion. La logique est ce vrai ? Deux choses différentes.
La logique est bonne ? Fonctionne t'elle..

Excuse moi, pas enlever décharger, se décharger comme on décharge un camion.
Qu'est ce qu'une charge émotionnel ?
Tu n'es pas malheureux mais tu n'es pas heureux, il s'agit de faire le plein.
Une coupe pleine ne peut pas être remplit.
Revenir en haut Aller en bas
Guill'aum
Membre


Date d'inscription : 10/10/2014
Nombre de messages : 94
Masculin
Sagittaire Chien
Age : 21
Ville : Nantes

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 16:26

Tu considère la souffrance donc comme une chose, pourtant elle est absence d'amour et ne se mesure pas. Traverser quoi ?
Une information qui en découle ? Il y a certaine musique que je n'apprécie pas la première fois d'entendre, et pourtant, au fur et à mesure que je les écoute, je sais les apprécier.

Tu fais une distorsion. La logique est ce vrai ? Deux choses différentes.
La logique est bonne ? Fonctionne t'elle..

Excuse moi, pas enlever décharger, se décharger comme on décharge un camion.
Qu'est ce qu'une charge émotionnel ?

C'est une décharge, émise par une envie et donc, une impulsion électrique (si on part du faite que les informations vont de nos sens vers notre cerveau)/émotionnel (si on ne s'applique qu'à l'interprétation de la chose).
Tu n'es pas malheureux mais tu n'es pas heureux, il s'agit de faire le plein.
Une coupe pleine ne peut pas être remplit.

A moins qu'il y a avidité et donc, sensation/sentiment humains et qu'on se laisse éprendre de certains sans les définir (régi dans par un travail de l'inconscient sur le conscient). Du moins, ce n'est que mon avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 17:58

La logique n'est pas vrai, c'est pour ça que j'ai dit valide Smile. Désolé de me mettre en avant mais j'ai fait assez de logique pour énoncer cette thèse^^. Ce que tu disais c'est un syllogisme, et c'est une forme de sophisme ; pour ça que je dis valide sans être vrai Smile .

L'obscurité est bien une absence d'amour, mais il est difficile de dire à une personne qu'elle n'est rien. Dans la même idée, lui dire d'allumer la Lumière peut paraître saugrenu. Il y a des théories formelles, et ce que vous dîtes est vrai en vertu du fait qu'elle soit une théorie formelle.

Là ça va mieux, mais je voulais prendre mon cas pour exemple. Je suis dans une route d'introspection profonde. Trop profonde peut-être, mais je m'arrêterai au bord du gouffre Smile .

Mais, moi ça va je vous rassure, c'est sorti c'est parti. Mais beaucoup de gens se voilent la face sur eux même, sans le dire.

Je voudrais juste que ce post serve à d'autre Smile.
Revenir en haut Aller en bas
nécro
Membre


Date d'inscription : 04/05/2014
Nombre de messages : 349
Masculin
Gémeaux Dragon
Age : 52
Ville : montreal,que

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 20:07

Bien le bon jour Bien le bon soir !


           Je vous pose la question pourquoi nous ne serions pas toute la même vie , toute êtres vivant confondu  moi je crois en mois et je ccrois en vous , le vivant est dieu .

                                VOILA MON OPINION UN CROYANT QUI A LA FOI . PAS DE JE ET PAS DE MOI SEULEMENT LA VIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 20:24

Ton image ma fait peur.. pale No
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 21:49

@kores a écrit:
La précision des luttes intérieures permet de bien réaliser ce qui se passe, c'est l'introspection qui peut le révéler.

Castiel a écrit:
Là ça va mieux, mais je voulais prendre mon cas pour exemple. Je suis dans une route d'introspection profonde. Trop profonde peut-être, mais je m'arrêterai au bord du gouffre

L'introspection sa fait des années que je suis dedans, je vois que vous voulez vous y mettre, alors que de mon côté, y a des moments ou j'aimerais bien en sortir.

Ce côté introspectif, me rend de plus en plus "muet", même sur le forum, si je l'"ouvre" actuellement, c'est parce que je bosse actuellement sur les "bienfaits" ou non de l'introspection.

Paradoxalement l'introspection m'"éloigne" de plus en plus d'une "personnalité fixe, moi ou je ne sais qu'elle dénomination", j'entends par la, que pour donner une réponse à une question, il y a des milliards de possibilités de le faire comme l'entendre, qu'au final, répondre ou non revient à la même chose, à la rigueur seul le "côté émotionnel" que la réponse contient devient plus importante que les mots eux mêmes, et la les mots atteignent leurs limite, traduire une "émotions, ressentis ou je ne sais qu'elle dénomination -désolé mais j'ai prit pour habitudes de ne rien dénommer, alors autant balancer un paquets de mots pour que le "mot" en lui même ne veulent plus rien dire-" ça deviens hard, que j'ai tendances à répondre avec un côté "incompréhensible" vis à vis du sujet mais qui ce rapporte pourtant sur l'"état émotionnel" du sujet dans sa globalité, dans le cas contraire le sens dénominatif "pré-établit" dans la "conscience ou je ne sais quoi" prime par rapport à la "véracité" qui nous est proposé pour partir sur des bases de connaissances de la lecture des uns et des autres, en passant par le "conditionnement" de la vie actuel (relativité, psycho, rêve de Freud etc etc) pour "décodé" les "ressentis physique, émotionnel et tout le bazars, qu'au final, certains ceux sentiront agressé au niveau de leur croyance ou de toute autres choses, comme si le monde entier ressentais ceux qu'ils ressentent, et que sans un mot, sans décodage d'une base de donnée "préexistante" servant de points de repère, ils seraient beaucoup plus facile et aisé de vivre ses émotions pour ce qu'elles sont, et non pour ce que pierre paul jacques en disent ou interprète, le "gros problème" la dedans et dans cette optique et que la communication en deviendrais "muette".

La façon de percevoir un message, comme dit plus haut viens d'un côté émotionnel, mais pas seulement, elle est liées au côté psychologique, à la sensibilité, suffit de changer le côté psychologique pour le recevoir de la façon émotionnel qui puisse nous faire avancer, plutôt que de rester coincé dans une impasse à se morfondre.

Dans "la finalité", nous percevons ce que nous voulons bien percevoir, dans la logique un être de pure Amour, ne peut ressentir que de l'Amour, même en cas de forte émotions violente "émanent ou projeter de l'autre par des coups", dit comme ça, ça fait un peu sado, vu autrement ça ne ressemble qu'a une façade ou une protection hyper armée envers la souffrance subi du passé, que l'impulsion devient la meilleur arme à toute réflexion et l'Amour à la faire tombé.

Sur ceux, juste un passage que je souhaitais vous partager.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mar 14 Oct 2014 - 23:08

@Lux a écrit:

La façon de percevoir un message, comme dit plus haut viens d'un côté émotionnel, mais pas seulement, elle est liées au côté psychologique, à la sensibilité, suffit de changer le côté psychologique pour le recevoir de la façon émotionnel qui puisse nous faire avancer, plutôt que de rester coincé dans une impasse à se morfondre.

J'ignore si tu souhaite l'échange ou si tu es déjà reparti ?
Comment changes tu le coté psychologique pour recevoir l'émotion qui te fais avancer ?
Et si tu peux faire ça, quel bonne raison a utiliser une émotion quand on a conscience qu'elle est provoqué par la volonté, cela ne la tue pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mer 15 Oct 2014 - 0:46

SpG a écrit:
@Lux a écrit:

La façon de percevoir un message, comme dit plus haut viens d'un côté émotionnel, mais pas seulement, elle est liées au côté psychologique, à la sensibilité, suffit de changer le côté psychologique pour le recevoir de la façon émotionnel qui puisse nous faire avancer, plutôt que de rester coincé dans une impasse à se morfondre.

J'ignore si tu souhaite l'échange ou si tu es déjà reparti ?
Comment changes tu le coté psychologique pour recevoir l'émotion qui te fais avancer ?
Et si tu peux faire ça, quel bonne raison a utiliser une émotion quand on a conscience qu'elle est provoqué par la volonté, cela ne la tue pas ?

Par l'introspection, il est préférable de répondre à ces propres questions avant de les poser du genre :
Qu'est ce qui me fait dire que j'ignore si Lux souhaites échanger ou non ?
Qu'est ce qui déclenche ce mécanisme ?



En fonction de ca, tu trouvera la "fonction réel" de cette question, et qui peut être n'aura plus aucune importance de me la poser.
Revenir en haut Aller en bas
nécro
Membre


Date d'inscription : 04/05/2014
Nombre de messages : 349
Masculin
Gémeaux Dragon
Age : 52
Ville : montreal,que

MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mer 15 Oct 2014 - 0:47

SpG a écrit:
Ton image ma fait peur.. pale No

la peur tu la raison mon ami .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La foi envers soi-même   Mer 15 Oct 2014 - 1:17

@Lux a écrit:
SpG a écrit:
@Lux a écrit:

La façon de percevoir un message, comme dit plus haut viens d'un côté émotionnel, mais pas seulement, elle est liées au côté psychologique, à la sensibilité, suffit de changer le côté psychologique pour le recevoir de la façon émotionnel qui puisse nous faire avancer, plutôt que de rester coincé dans une impasse à se morfondre.

J'ignore si tu souhaite l'échange ou si tu es déjà reparti ?
Comment changes tu le coté psychologique pour recevoir l'émotion qui te fais avancer ?
Et si tu peux faire ça, quel bonne raison a utiliser une émotion quand on a conscience qu'elle est provoqué par la volonté, cela ne la tue pas ?

Par l'introspection,  il est préférable de répondre à ces propres questions avant de les poser du genre :
Qu'est ce qui me fait dire que j'ignore si  Lux souhaites échanger ou non ?
Qu'est ce qui déclenche ce mécanisme ?



En fonction de ca, tu trouvera la "fonction réel" de cette question, et qui peut être n'aura plus aucune importance de me la poser.

La fonction est que je ne te sentais pas disposé a le faire et qu'en même temps j'avais envie d'échanger. D'ou la question..
Une manière de te tendre une perche...
Vu ta réponse..je dirais que mon ressenti est bon.

Oui nécro mais après j'ai trouvé ça beau Wink
Ce visage ma sauté au visage, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
La foi envers soi-même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions