Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Galia
Membre


Date d'inscription : 26/01/2014
Nombre de messages : 86
Féminin
Verseau Cheval
Age : 49
Ville : Au Coeur Du Monde

MessageSujet: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 2 Oct 2014 - 8:42

Rappel du premier message :



La spiritualité est-elle un chemin de solitude?


:matoulune:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Loup-blanc
Membre


Date d'inscription : 09/02/2014
Nombre de messages : 737
Masculin
Poissons Chat
Age : 41
Ville : Sirius

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 5 Oct 2014 - 23:07

NON ! Mais seul toi peut choisir le bon chemin...
Certes sineux. Mais tu es toujours accompagné(e).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 5 Oct 2014 - 23:10

jc144 a écrit:



Tu parles de ton expérience personnelle, mais toi tu es toi, et chacun est différents, certains ont besoin aussi de trouver dans l'autre le miroir d'eux-mêmes au moins pour savoir qu'ils sont compris, si tu leur souris en plein visage alors que la tristesse envahie leur cœur, penses-tu que tu leur fais du bien, que tu réponds à leur besoin ?

Parce que tu penses que le sourire se fait de cette façon??? il y a sourire et sourire il me semble. Crois tu qu'en arborant une tête de déterré tu va sortir quelqu'un de la tristesse????. Tiens je vais tous les jours à l'hôpital voir un malade mourant et je croise des malades dans les couloirs tristes et je les salue et je leur souris et ils rendent ce sourire et je vois que ça leur fait plaisir et je ne pense pas que leur manque de respect. Enfin je pense que nous n'avons pas la même vision du sourire parce que tout dépend de ce que tu mets dans ce sourire, si tu y mets de l'amour la personne va le ressentir si tu n'y mets rien il n'aura pas le même impact.....DAns tout ce qu'on fait dans la vie, il y a l'INTENTION derrière qui ne se voit pas mais se sent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akalan
Modérateur


Date d'inscription : 16/11/2013
Nombre de messages : 1158
Masculin
Taureau Rat
Age : 32
Ville : 54

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Lun 6 Oct 2014 - 16:02

jc144 a écrit:
Moi aussi, je souris souvent; Mais si vous croisez quelqu'un de malheureux, vous allez tout de même continuer à sourire devant cette personne ? Ne serait-ce pas un manque d'empathie ? Après, l'ego est parfois si fort, qu'il ferme les portes des perceptions émotionnelles étrangères, et du coup je peux comprendre que certains puissent traverser la vie, et passer devant des malheureux tout en gardant le sourire, même si je ne pense pas que ce soit normal personnellement Wink

je vois pas vraiment en quoi le fait de singer l'état de quelqu'un est de l'empathie, t'as des neurones connectés entre eux qui font que des que tes jouent fonctionnent ton aire de la compassion arrête de fonctionner?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin le vagabond
Membre


Date d'inscription : 07/01/2014
Nombre de messages : 576
Masculin
Cancer Rat
Age : 32
Ville : Bretagne

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Mar 7 Oct 2014 - 23:47

LA NÉCESSITÉ D'ÊTRE SEUL

Jiddu Krishnamurti

"N'est-il pas très étrange de constater que, dans ce monde, où il y a tant de distractions, tant d'amusements, nous soyons presque tous spectateurs, et si rarement acteurs? Chaque fois que nous avons quelque temps libre, nous sommes pour la plupart en quête d'une forme de divertissement. Nous choisissons un livre sérieux, un roman ou un magazine. En Amérique nous allumons la radio ou la télévision, ou nous nous livrons à d'incessants bavardages. Nous exigeons sans cesse d'être divertis, amusés, arrachés à nous-mêmes. Nous avons peur d'être seuls, peur d'être privés de compagnie, privés de distractions d'une espèce ou d'une autre. Nous ne sommes que très peu à aller nous promener dans les champs, sans parler ni chanter des chansons, sans rien faire d'autre que marcher tranquillement et observer les choses autour de nous et en nous. C'est une chose que nous ne faisons pratiquement jamais, car en général nous nous ennuyons énormément ; nous sommes pris dans le train-train de l'enseignement ou de l'étude, des tâches ménagères ou du travail, et dans nos moments de liberté nous cherchons à nous distraire, de manière sérieuse ou légère. Nous lisons ou nous allons au cinéma - ou nous nous tournons vers la religion ce qui revient au même. La religion est devenue, elle aussi, une forme de distraction, une façon d'échapper à l'ennui, à la routine.

J'ignore si vous avez remarqué tout cela. La plupart des gens sont constamment occupés - à effectuer leur puja rituelle, à répéter certains mots, à s'inquiéter de ceci ou cela - parce qu'ils ont peur de se retrouver seuls face à eux-mêmes. Essayez donc de rester seuls, sans aucune forme de distraction, et vous verrez que,' très vite, vous avez envie de vous éloigner de vous-mêmes et d'oublier ce que vous êtes. Cela explique l'importance majeure qu'ont prise, dans ce que nous appelons la civilisation, ces énormes structures spécialisées dans le divertissement professionnel, la distraction standardisée. Si vous êtes observateurs, vous remarquerez que de plus en plus de gens dans le monde deviennent de plus en plus distraits, de plus en plus sophistiqués et matérialistes. La multiplication des plaisirs, la publication d'innombrables ouvrages, les journaux et leurs pleines pages d'événements sportifs - tout cela est la preuve évidente que nous voulons être constamment divertis. Parce que, intérieurement, nous sommes vides, ternes, médiocres, nous utilisons nos relations et nos réformes sociales comme moyen d'échapper à nous-mêmes. Avez-vous jamais remarqué à quel point la plupart des gens sont seuls? Et pour échapper à la solitude nous courons au temple, à l'église, à la mosquée, nous nous habillons, nous prenons part à des mondanités, nous regardons la télévision, nous écoutons la radio, nous lisons et ainsi de suite.

La solitude, savez-vous ce que c'est? Pour certains d entre vous, le terme n'est peut-être pas très familier, mais le sentiment, lui, vous le connaissez très bien. Essayez d'aller vous promener tout seuls, ou de rester sans rien à lire, sans personne à qui parler, et vous verrez comme l'ennui vient vite. C'est un sentiment qui vous est familier, mais vous ne savez pas pourquoi vous vous ennuyez, vous n'avez jamais cherché à le savoir. Si vous explorez un peu la question, vous verrez que la cause de l'ennui n'est autre que la solitude. C'est pour échapper à la solitude que nous voulons être ensemble, être divertis, avoir des distractions en tout genre: gourous, cérémonies religieuses, prières, ou le dernier roman paru. Étant intérieurement seuls, nous devenons de simples spectateurs de la vie ; et nous ne pouvons devenir acteurs que si nous comprenons la solitude, et la dépassons.

En définitive, la plupart des gens se marient et sont en quête d'autres relations sociales parce qu'ils ne savent pas vivre seuls. Non qu'il faille obligatoirement vivre seul ; mais si vous vous mariez parce que vous voulez être aimés, ou si vous vous ennuyez, et que votre travail est pour vous un moyen de vous oublier, vous vous apercevrez alors que toute votre vie n'est qu'une quête de distractions sans fin. Très peu réussissent à transcender cette formidable peur de la solitude ; pourtant il le faut car le véritable trésor se trouve au-delà.

Il y a une immense différence entre le sentiment de solitude et la solitude en tant que fait. Certains des plus jeunes élèves ignorent peut-être encore le sentiment de solitude, mais les personnes plus âgées le connaissent, ce sentiment d'être complètement coupé de tout, ou d'avoir peur, soudain, sans cause apparente. L'esprit connaît cette peur lorsque, l'espace d'un instant, il se rend compte qu'il ne peut compter sur rien, qu'aucune distraction ne peut lui ôter cette sensation de vide qui vous enferme en vous-mêmes. C'est cela, le sentiment de solitude. Mais la solitude assumée est tout autre chose: c'est un état de liberté qui naît lorsqu'on a traversé le sentiment de solitude et qu'on le comprend. Dans cet état de solitude assumée, vous ne comptez plus sur personne au plan psychologique, vous n'êtes plus en quête de plaisir, de réconfort, de gratification. C'est seulement alors que l'esprit est complètement seul, et nul autre que cet esprit-là n'est créatif.

Faire face aux affres de la solitude, à cet extraordinaire sentiment de vacuité que nous connaissons tous, et, quand il survient, ne pas avoir peur, ne pas allumer la radio ni se noyer dans le travail ou courir au cinéma, mais regarder la solitude en face, l'explorer, la comprendre: tout cela fait partie de l'éducation. Aucun être humain n'a jamais échappé ni n'échappera jamais à cette angoisse qui fait frémir. C'est parce que nous essayons de la fuir au travers des distractions et des gratifications de tous ordres - le sexe, Dieu, le travail, l'alcool, l'écriture poétique ou la répétition de certains mots appris par coeur - que nous ne comprenons jamais cette angoisse lorsqu'elle s'abat sur nous.

Alors, quand la douleur de la solitude vous assaille, affrontez-la, sans songer le moins du monde à la fuir. Si vous fuyez, jamais vous ne la comprendrez, et elle sera toujours là à vous attendre au tournant. Alors que si vous comprenez la solitude et allez au-delà, vous vous apercevrez que vous n'avez plus besoin de fuir, plus besoin d'être gratifiés ni divertis, car votre esprit connaîtra une richesse que saurait corrompre ni détruire.

Tout ceci fait partie de l'éducation. Si à l'école vous ne faites qu'étudier dans le but de réussir aux examens, l'étude elle-même devient un moyen de fuir la solitude. Réfléchissez-y un peu et vous verrez. Parlez-en avec vos éducateurs et vous découvrirez très vite à quel point ils sont seuls, et à quel point vous l'êtes. Mais ceux qui savent être intérieurement seuls, ceux dont l'esprit et le coeur sont libérés de la douleur de la solitude - ceux-là sont de véritables personnes, car ils sont capables de découvrir par eux-mêmes ce qu'est la réalité, ils sont en mesure de recevoir cette chose qui est éternelle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3522
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Mer 8 Oct 2014 - 2:23

- " J'ai souvent le sentiment que rien n'a d'importance. ce sentiment n'est pas malheureux. Il est plutôt tranquille et calme. D'ailleurs c'est moins un sentiment qu'une évidence - une vérité de loin venue, une neige qui couvre presque tout."

- " pourquoi "presque" tout : qu'est ce qui résiste a cette "vérité" ?

- "trois choses et seulement trois. Ou plutôt une seule chose, la même entrevue dans ses trois états : solitude, silence, amour"


- Christian Bobin -

L'Eloignement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaëla
Membre


Date d'inscription : 08/04/2014
Nombre de messages : 643
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 56
Ville : Champfleury

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 9 Oct 2014 - 14:03

@Galia a écrit:

La spiritualité est-elle un chemin de solitude?


:matoulune: [/center]

Mon Chemin est passé par elle, longtemps ... profondément ... douloureusement ... tant au sein du monde qu'en retrait complet ...

Mais pour moi,  il ne peut pas être que solitude car les descentes en soi qui certes ne peuvent que se Vivre seul, n'ont de sens que pour être dans le don de soi et de ce Soi dont peu à peu on parvient à en remonter sa Magie ...

C'est comme un arbre, il ne peut offrir ses fruits que parce qu'il a connu l'hiver, le repli en sa terre, le temps d'une gestation d'un autre "je" jusqu'à pouvoir offrir ce pour quoi il Est, son "Je Suis", un Fruit de Lumière

Un symbole m'a été donné lors d'un temps particulier, la lemniscate.

elle exprime bien pour moi, ce va et vient, ce respire, cet Amour entre visible et invisible, entre le reflet de soi et soi, entre un tu et un je ...

trop s'isoler c'est se priver de la rencontre de l'autre qui pourtant a toute sa raison d'être ... pas seulement en tant que coupe pour recevoir ce que l'on a de pré-cieux, mais aussi pour nous indiquer que ce n'est qu'encore que près des cieux, en nous invitant alors, à un nouveau Retournement ... encore et encore ... jusqu'à pouvoir un jour être trinité ... à la fois dedans et dehors et à la Croisée ... Ouvert dans le Souffle de l'Esprit Sain(t) ... dans le Souffle de l'Amen ...

et puis on ne descend en soi jamais seul, il y a la Présence en notre Coeur de tous ceux pour qui ont descend ... et qui nous ont fait descendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/
L'initié
Membre


Date d'inscription : 02/03/2011
Nombre de messages : 3999
Féminin
Poissons Cochon
Age : 57
Ville : Foix

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 9 Oct 2014 - 16:08






L'Hermite, ce voyageur soltaire, nous emmène sur les chemins de la réflexion, de la spiritualité, du travail, son visage est bon, sa lanterne éclaire le voyageur égaré dans les méandres de ses recherches.

Carte du tarot de Marseille


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christian8
Membre


Date d'inscription : 14/03/2012
Nombre de messages : 177
Masculin
Vierge Singe
Age : 60
Ville : bédarieux- lodève- Sète-

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 9 Oct 2014 - 20:25

la spiritualité a toujours été un chemin de solitude car personne n'a encore appris a la vivre avec les autres ! on ne connais que deux pôle inverse -1) être trôp avec du monde et 2) être trôp isolé -
le divin est en tous et partout , une spiritualité que l'on nomme solitude ne peux plus s'appeller spiritualité mais solitude tout court ! ensuite la connotation a la solitude de la spiritualité proviens du fait que par le passé on a toujours cru qu'il fallais se retirer de la vie sociale et toujours penser a s'élever au dessus de la souillure des rapport avec nos semblables ! cela proviens en fait de cet attavisme judéo chrétien dont nous héritons a la naissance et qui est engrammé dans toutes les cellules du corps humain depuis nôtre naissance , et personne n'y échappe, a moins d'être un héro du vital - on nous as bourré la têt depuis des siècle que nous devons écraser le vital et s'y assoir dessus car sois disant cela nous empêche d'aller vers le divin , ceci est un mensonge cosmique abominable mais vrai - donc ensuite on s'affaiblis et on ne veux plus rencontrer les autres enfin, de moins en moins car on est de plus en plus en rapport avec autres chose qui est sois disant la paix de nôtre âme , mais on vois bien que tout les spiritualiste sont pâle de visage et sont innexpressif presque éteint , c'est parce que l'énergie de vie ne s'exprime pas et est empéché par le mental qui essaye d'imposer au vital ses croyance érroné de mode et de manière d'être dans la vie - tout cela , assez mal résumé est l'ancienne manière de vivre la spiritualité et qui emmène forcément la solitude - mais aujourd'hui cela doit être différent et moins isolant !
il y a une nouvelle conscience maintenant qui se moque de ses ancienne convention morale de conduite spirituelle dans la vie , cette nouvelle conscience nous apprend qu'il nous faut apprendre a vivre avec les autre dans une nouvelle harmonie infiniment plus enrichissante et porteuse de joie et force pour nous tous - , et c'est ce que j'essaye de partager dans mes week end vivre ensemble pour un monde meilleur que j'affiche sur ce site et ailleur -

merci de vôtre attention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orgonites-orgone.com
christian8
Membre


Date d'inscription : 14/03/2012
Nombre de messages : 177
Masculin
Vierge Singe
Age : 60
Ville : bédarieux- lodève- Sète-

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 9 Oct 2014 - 22:15

je crois pas , une oeuvre d'art est faite par quelque chose d'autres que l'égo humain, et le résultat est fait pour montrer une unité dans les choses que l'on ne comprend pas avec la conscience mentale séparatiste , le divin ce sert de l'art pour nous conduire vers autre chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orgonites-orgone.com
L'initié
Membre


Date d'inscription : 02/03/2011
Nombre de messages : 3999
Féminin
Poissons Cochon
Age : 57
Ville : Foix

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Jeu 9 Oct 2014 - 23:53

Une seule chose est nécessaire : la solitude.
La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer
pendant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.
Être seul, comme l’enfant est seul...
Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 8:57

Les Nymphes a écrit:


@L'initié a écrit:
Une seule chose est nécessaire : la solitude.
La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer
pendant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.
Être seul, comme l’enfant est seul...
Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète
:jap:

Pourtant en soi même Wink il y a quelqu'un à rencontrer.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 11:00

SpG a écrit:
Void a écrit:
SpG a écrit:
@L'initié a écrit:
Une seule chose est nécessaire : la solitude.
La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer
pendant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.
Être seul, comme l’enfant est seul...
Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète

Si en vous même vous rencontrez quelqu'un, qui est ce ?

les illuminatis.




Merci, j'adore ta réponse.. Surprised
Je voulais dire, que rencontrer une personne en soi c'est voir une image de soi.

Je dirais c'est rencontrer l'être le plus intérieur en Soi qui n'est que nous même car nous nous percevons qu'avez les outils (menta/ego) qui est à notre disposition mais qui voile "Qui nous sommes", nous nous prenons donc pour le corps et non pour "Qui" nous sommes, c'est une sorte d'oubli de Soi.
Ce n'est pas pour rien que l'on dit que la réponse est à l'intérieur de Soi tout comme l'Univers aussi est à l'intérieur de Soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 11:04

Les Nymphes a écrit:
@Totem a écrit:
Les Nymphes a écrit:


@L'initié a écrit:
Une seule chose est nécessaire : la solitude.
La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer
pendant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.
Être seul, comme l’enfant est seul...
Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète
:jap:

Pourtant en soi même  Wink il y a quelqu'un à rencontrer.... Wink
Aussitôt entrevue, aussitôt disparue.

Au début oui mais en persévérant il arrive à un moment où ce n'est plus de l'entrevue mais d'une prise de pouvoir définitif du maître des lieux. Lorsqu'on tient le fil il ne faut plus le lâcher et l'avoir entrevu est déjà un grand pas de fait, parce que là on n'est plus dans l'ignorance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaëla
Membre


Date d'inscription : 08/04/2014
Nombre de messages : 643
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 56
Ville : Champfleury

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 12:03

"Il est une solitude qui s'avère compagnie - amitié et paix avec soi-même, liberté créatrice -, qui est une manière d'être au monde et un art de vivre. Et une autre solitude, irréductible, abîme vertigineux qui happe ou qui noie, une solitude que remplit l'Être et qui anéantit l'humain. Certains mystiques se sont aventurés jusqu'à ce point sublime de déflagration, jusqu'à cet effarement devant la pure Essence, et quelques-uns y ont laissé leur vie, leur défroque corporelle.

On a vu que l'éloignement de l'ermite ressemblait à une attente surhumaine et que la réclusion du moine, les rigueurs de l'ascète avaient pour sens une élévation ou une libération spirituelles. L'âme brûlante et amoureuse du mystique n'a soif que de s'unir à Dieu et ce désir insensé déchire et éclaire toute sa terrestre existence. Mais voici : cette quête d'union se révèle encore bien humaine et même si le mystique en savoure en des instants furtifs la fruition, il est renvoyé à son exil et à son dénuement. Un plus haut degré sera franchi lorsque le mystique renonce à la rencontre, à son espérance nuptiale - et il laisse l'Autre, l'Être, le dilapider et l'abolir. On parle ici de mystique de l'Essence (devenir Dieu en s'anéantissant en Dieu), par distinction avec une mystique de l'Union, de tonalité amoureuse. Et cette approche devient un esseulement.

Je trouve ma demeure là où je me détache. Je suis véritablement, là où je me perds entièrement. Telle est la révélation que connaît le mystique et qu'il tente de transmettre. Mais c'est une voie rare et périlleuse à laquelle tous ne sont pas appelés."
Jacqueline Kelen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/
christian8
Membre


Date d'inscription : 14/03/2012
Nombre de messages : 177
Masculin
Vierge Singe
Age : 60
Ville : bédarieux- lodève- Sète-

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 15:00

comme d'habitude tout le monde dit son mot , et puis ça fait une belle salade ,avec des route qui partent dans tous les sens ! mais vous en avez pas marre de ces cafouillages ?

je préferre quitter le sujet car fatiguer de ces discussions qui ne mènent pas bien loin
continuer donc sans moi , cela sera quelque tâche en moins déja! (rires)

bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orgonites-orgone.com
marcheur
Premiers messages spirituels


Date d'inscription : 21/07/2014
Nombre de messages : 25
Masculin
Capricorne Buffle
Age : 66
Ville : rogna

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 15:19

Personnellement, je ne pense pas que la spiritualité soit un chemin de solitude. Le Christ a dit: "aimer vous les uns les autres". Il faut partager et que faisons nous sur ce forum, nous partageons nos connaissances sur la spiritualité.
Bien sûr cela n'empêche pas que nous ayons besoin de moments de solitude pour bien nous imprégner de ce que nous apprenons.
Bonne journée
Marcheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 23:48

SpG a écrit:


De manière logique, si tu rencontres quelqu'un en toi..qui est ce ?
La réponse est fausse pour moi car la question vient de la peur.
Il n'y a pas de réponse puisqu'il n'y a pas de problème.
J'espère que tu me situe dans l'univers, je suis le reflet de ta pensée Wink

Celui que l'esprit découvre dans le corps ce n'est ni plus ni moins l'être psychique, l'être le plus intérieur prisonnier dans l'inconscient qui peut être perçu par le corps lorsqu'il est libéré et c'est la réponse.....à tous les questionnements sur l'identité de celui qui est.
Maintenant si tu trouves cette réponse fausse c'est pas grave, c'est juste ce qu'il m'est donné de vivre et donc impossible à renier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Ven 10 Oct 2014 - 23:56

@marcheur a écrit:
Personnellement, je ne pense pas que la spiritualité soit un chemin de solitude. Le Christ a dit: "aimer vous les uns les autres". Il faut partager et que faisons nous sur ce forum, nous partageons nos connaissances sur la spiritualité.

Eh bien je dirais qu'à un moment du chemin la spiritualité est un chemin de solitude tout en n'en n'étant pas un......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Sam 11 Oct 2014 - 0:29

SpG a écrit:



[color=#ffcc00]Tu as trouvé quelqu'un en toi..je n'ai aucune raison de m'y opposer.

One peut pas dire qu'on a trouvé quelqu'un en soi, puisqu'il n'y a rien à trouver, ce que nous sommes est de toute éternité, c'est le silence du mental/ego qui permet de dévoiler ce qui Est, à savoir le maître de lieux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Sam 11 Oct 2014 - 0:50

SpG a écrit:
@Totem a écrit:
SpG a écrit:



[color=#ffcc00]Tu as trouvé quelqu'un en toi..je n'ai aucune raison de m'y opposer.

One peut pas dire qu'on a trouvé quelqu'un en soi, puisqu'il n'y a rien à trouver, ce que nous sommes est de toute éternité, c'est le silence du mental/ego qui permet de dévoiler ce qui Est, à savoir le maître de lieux. Wink

Tu as trouvé une chose en toi alors ? Le maître des lieux
Ou dévoilé une chose en toi, cette représentation..comme tu veux.
Je comprends mais pour moi la lumière ne peut être éclairée si je puis te donner mon avis.

Justement c'est l'obscurité qui est éclairée par la lumière quand le bouton de l 'interrupteur a été tourné dévoilant le plus beau des joyaux.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Sam 11 Oct 2014 - 1:13

SpG a écrit:


Ca me donne l'impression d'une personne se cherchant dans une pièce, tout autour de lui et ne peut donc jamais se trouver.
Comme des lunettes que l'on cherche mais qui sont sur notre tête.
C'est pourquoi quand je comprends, je suis ceci ou il y a cela mais j'aimerai dire qui a dit ça et qui le sait ?


Le maître spirituel révolutionnaire Gurdjieff dit : «en observant attentivement, vous verrez que vous êtes différent de que ce que vous croyez être. Vous verrez que vous êtes deux. Un qui n’est pas, mais qui prend la place et joue le rôle de l’autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3522
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 12 Oct 2014 - 6:43

@Galia a écrit:
La spiritualité est-elle un chemin de solitude?


Parfois.
En partie, mais pas seulement.
Ce qui nous propulse dans la solitude - ou juste dans la sensation de solitude - c'est le fait d'être en pleine métamorphose : on n'a plus grand chose de commun avec notre entourage d'avant.

Ensuite, si la recherche spirituelle se fait souvent face a soi même, donc dans une forme de solitude, c'est dans notre rapport aux autres qu'on vois ou on en est vraiment.

"Tu aimera le prochain COMME toi-même" n'est pas seulement une chose a rechercher.
C'est aussi une simple affirmation de ce qui est, parce que dans l'absolu, nous sommes tous un seul corps.

Je vois les choses ainsi parce que pour moi, la spiritualité veux dire : contact avec des parties plus profondes de soi, donc relation, contact entre la conscience de surface que nous connaissons tous, et les parties plus profondes de nous même, ou se cache le "royaume de dieu", le monde surnaturel plein de lumière.

Le monde qui apparait quand on se réveille le matin - avec dedans les gens - sont AUSSI des parties plus profondes de nous même.

Donc solitude...?...peut être...une sensation de solitude, a des moments, c'est sur.

Mais ouvre les yeux Galia : nous sommes nombreux.

Pourquoi as tu demandé nos avis sur le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre


Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 8001
Féminin
Lion Serpent
Age : 39
Ville : en chemin...

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 12 Oct 2014 - 14:01

@juliano 69 a écrit:
@kores a écrit:
SpG a écrit:
Void a écrit:
ce qui est bien avec la spiritualité quand tu te sens seul tu peux t'inventer des amis imaginaires dans l'astral.

:mdr)

Oui moi j'ai plusieurs ami(e)s. Je mets les deux genres car au fond je ne sais pas trop ce que c'est. Suspect

Il y a Glubon, qui observe le monde aux travers de mes yeux, je le ressens surtout lorsque je choisi une colle dans un magasin de bricolage, alors là il est tout excité.

Il y a aussi Numérobis, qui vient m'aider lorsque je rentre des contacts dans le téléphone portable. Plus il y en a plus il est content. scratch

Help me... Neutral Neutral Neutral



dis toi que dans ton corps se trouve toute la galaxie , et tu es responsable de tout ce qui s y passe , vu que c est en toi .
sans vouloir savoir ou controler , juste prendre soin de la conscience qui t es donnée , comme avec le jeu des poupées russes .
plus tu chercheras a savoir ou controler , moins tu sauras et tu controleras .
tout est donné sur un plateau d argent , mais les piques assiettes n auront meme pas les miettes
.

:jap: sunny Bonjour juliano 69 et merci pour ce partage.

Sommes-nous toujours sur le fil du sujet ? Pourrais-tu m'expliquer ce que tu veux dire exactement ?

Par le lâcher prise qui nous indique de laisser venir à nous les choses, qu'elles soient bonnes ou moins bonnes, sans essayer de lutter, pourquoi des forces obscures venues d'on ne sait où, et parfois même de présences que l'on croyait "amies" se déchainent autour de nous ? On peut alors parler de "solitude mal être au milieu de nos semblables... "êtres humains aux yeux et dents de fauves" !!! Où et comment trouver la force ? Est-on toujours obligé de fuir ou, selon le lâcher prise, faut-il accepter de se laisser piétiner?
Et lorsque nous donnons de l'Amour sans rien attendre en retour, pourquoi est-ce souvent la HAINE accompagnée de son ami LE MEPRIS qui nous font face ?

Rien ne vaut la Véritable Solitude au sein de la Nature et là, je suis d'accord de dire que nous ne faisons plus qu' UN AVEC ELLE , UN AVEC LE TOUT et quel bonheur d 'EXISTER alors !

Mais comme, jusqu'à preuve du contraire, êtres humains nous sommes et devons nous côtoyer ! De nous retrouver seul au milieu de nos "dits semblables", loups affamés par la peur et le doute qui les habitent eux-aussi, n'est-ce pas ce qu'on appelle l'Enfer ?

C'est beaucoup de questions, oui, désolée.

Merci sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre


Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 8001
Féminin
Lion Serpent
Age : 39
Ville : en chemin...

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 12 Oct 2014 - 15:17

SpG a écrit:
La force vient de l'amour.
Lâcher vraiment sa prise n'est pas accepter une chose, a ce moment il n'y a plus de chose.
C'est quelque chose qui mûrit jusqu'a ce que tu ne saches même plus ce qu'était le problème d'avant.
Quand les attaques ne nous touchent plus, nous en sommes les premiers étonnées, la souffrance, la blessure est partie c'est en cela qu'il n'y a plus de prise.

Si tu vois le retour quel qu'il soit c'est qu'il y a une attente.
L'attente est parfois si profonde que seul ton rejet de l'autre peu t'en faire prendre conscience.
S'ils sont loups, sois lionne Wink
Parce qu'aimer est aussi dire ce que l'on pense et pas forcement aller dans le sens des autres.
Ils attendent dans ce cas une chose qui n'est pas toi, une image de leur passé, ils aspirent a rêver et tu es réalité.
Surtout que dans l'amour il y a une forte présence, c'est pour eux dérangeant parce qu'alors tu as dans les yeux ce qui leur manque cruellement.
C'est une forme d'indépendance que d'aimer, et ils ont peur de ne pouvoir contrôler.

La nature c'est aussi les êtres humains, c'est parce qu'ils nous sont semblable qu'il est si difficile de vivre avec, ils nous renvoient a ce qui se cache en nous, nos peurs, nos souffrances.
Y voir un enfer oui parce qu'ils sont une porte ouverte sur le paradis.
Libre intérieurement de ne pas subir l'autre nous le fait choisir.
Les questions n'était pas pour moi mais j'ai fait tout comme, en espérant que ça te parle.
Merci a toi.

:jap: sunny  Merci beaucoup, SpG. OUI, tout ce que tu viens de me dire me parle et me fait prendre conscience qu'il me reste encore pas mal de chemin à parcourir et que j'en suis toujours à attendre un retour.

Je sens bien qu'il y a quelque chose de "Autre" et "fortement positif" qui habite au cœur de moi-même et m'invite à relever la tête ! C'est très fort parfois, surtout lorsque j'écoute de la musique. Mais, en parallèle, je ressens aussi des forces dites "de fréquence inférieure" très présentes. Le ressenti est glacial et la souffrance est si forte qu'il me vient l'envie de me fondre dans le néant et je pourrais Mourir dans ces moments là si l'occasion m'en était donnée!!!
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erell
Membre


Date d'inscription : 29/09/2014
Nombre de messages : 8001
Féminin
Lion Serpent
Age : 39
Ville : en chemin...

MessageSujet: Re: La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?    Dim 12 Oct 2014 - 15:45

@Lucrèce a écrit:
"J'étais comme le nuage matinal,
Ephémère et sans occupation. Et le monde dormait encore,
Tandis que je m'épanouissais dans la solitude."
Empédocle.

:jap: sunny  Un rayon de soleil dans notre solitude. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La spiritualité est-elle un chemin de solitude ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit