Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mourir à soi-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 1:28

Qui aurait l'amabilité de nous décrire le très fameux "mourir à soi-même" ? En dehors des livres, cela va de soi, merci. :jap:


Dernière édition par Alaka le Jeu 2 Oct 2014 - 3:19, édité 1 fois (Raison : Ajout de précisions dans le titre du sujet.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 1:46

Bonjour les nymphes Very Happy je ne connais pas ce fameux "mourir en soi même" peut tu m'en faire une petite description s'il te plait ? merci bonne journée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:03

Accepter que lorsqu'il y a la vie, il y a la mort et vice et versa.
Un non-attachement, un lâcher-prise par rapport à ce que l'on a été, ce que l'on est, ce qu'on sera, car on est en perpétuel changement dans cette forme humaine, même si on a une identité propre. Seulement en être conscient(e).
On a la vie et la mort en soi à chaque instant. Pour mourir il faut naître, pour naître il faut mourir, pour mourir à soi-même il faut naître à soi-même.... En perpétuelle naissance et deuil de soi-même à chaque seconde. Laisser être naturellement ce flux de la transformation. Et pour chaque chose un processus de changement, c'est laisser le temps au temps.
On ne meurt jamais vraiment, car on ne vient pas de rien et on est pas rien. Jusque dans l'esprit, dans les pensées comme dans le corps et ses cellules, les états d'âme changent en un éclair, il y a des morts et des naissances, des processus de changements. Le cycle, flux de la vie. Laisser être la fluidité sans peur, aimer la vie.
On ne vient pas de rien, de l'enfant à la jeune-fille, à la vieille femme. Et dans ces moments de vie, il y a eu des "je", des "moi" fleurissants, en flammes et en cendres. On vient comme d'une vie à une autre vie, même dans l'espace d'une journée ou d'une seconde. On est pas une statue, une chose fixe, figée, mais mouvement de vie, on est vie, c'est ce qui est à aimer, cette vie à embrasser de tout son être. La nature ne cesse de nous le chanter... il suffit de regarder...
En tant qu'être humain et femme, j'ai vu une partie de ces transformations. Ces transformations, ces naissances et ses morts ne se font pas sans souffrances ou sans joies avec leur phases naturelles. Comme sur soi-même, on peut l'observer dans la nature. C'est la vie même.sunny  
S'ouvrir au mouvement de la vie. La mort qui est en la vie même est naturelle, indissociable.
Chaque matin, on peut regarder un nuage, il est de toute beauté, par toutes ses transformations, le ciel bleu et le nuage sont fait l'un pour l'autre indissociables. Et ce nuage qui est venu de l'océan, des montagnes, sera pluie, vent, arbre, feuilles... Il nourrit la vie. Je m'ouvre à ce qu'il est, l'accueille. Il semble disparaître et je le retrouve sous forme d'air jusqu'en moi-même dans mes poumons et mon sang, mon coeur car je ne suis pas séparée de la mort comme de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Alaka
Modérateur


Date d'inscription : 17/02/2011
Nombre de messages : 11313
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 42
Ville : Terre

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:32

Merci pour ce sujet, Frédéric :jap:

polaire59 a écrit:
Bonjour les nymphes Very Happy je ne connais pas ce fameux "mourir en soi même" peut tu m'en faire une petite description s'il te plait ? merci bonne journée Very Happy

"Mourir à soi-même"  Wink  sunny ... justement, Frédéric demande nos regards...  Cool

.....................

J'aime beaucoup ce que tu as écrit, Cyrielle...  :jap:  :coeur)
Merci.

"Mourir à soi-même" fait écho en moi comme un "lâcher-prise" sur soi-même, une ouverture aux transformations/métamorphoses, qui permet de les vivre   de la manière la plus lumineuse possible...  Like a Star @ heaven

_________________
हलका माया

"La seule façon d'accomplir est d'être..." Lao Tseu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:48


Bonjour à vous tous.  hello !
Bonjour Les Nymphes. hello !

Les Nymphes a écrit:
Qui aurait l'amabilité de nous décrire le très fameux "mourir à soi-même" ? En dehors des livres, cela va de soi, merci. :jap:


Il n'y a qu'Une seule Présence dans l'univers, elle est nommée Dieu (ou autres).
Elle est la seule Puissance et la seule Intelligence. Elle est Infinie et Eternelle.

Tout ce qui existe est issus d'Elle. Tout ce qui existe est composé de Sa Substance.

Mourir à soi-même, veut dire mourir à ce qu'on imagine être nous-mêmes.
C'est à dire qu'il n'y a pas Dieu d'un côté et des soi-disant êtres humains de l'autre, qui constituraient la création de Dieu.

Des êtres humains, ça n'existe pas. Il n'y a rien d'humain en nous.
Du point de vue humain, je me nomme Denis Pascal.

Mais en réalité, Denis Pascal n'existe pas.

Celui qui est nommé "Denis Pascal" est en réalité Dieu incarné.
Ce n'est pas une création de Dieu, mais Dieu Lui-mêle incarné sous l'apparence d'un être humain. Il n'y a que l'apparence qui soit humaine.

Tout ce qui constitut cette incarnation nommée "Denis Pascal", est en réalité Dieu Lui-même. C'est à dire Moi ou "Je".

Il en est de même pour toutes les incarnations, formes, etc.  Elles sont Moi.

Il n'y a pas Moi et des êtres humains rajoutés. Il n'y a que Moi (Dieu).

Je ne Suis pas limité. Le Tout ne forme qu'un Tout.

Dans ton post: "les attentes", tu ne peux pas attendre après quoi que se soit, car Je Suis déjà là.
Je n'ai besoin de personne, car Je Suis aussi Mes incarnations appellées "personnalités".

Où Je pose mes regards, Je ne vois que Moi, et rien d'autre.

Rien ne te manque, car rien ne Me manque.

C'est Moi qui fait l'expérience de Mon monde des effets, car Je ne me connaissais pas. Pour Me connaître, J'ai dû m'incarner sous divers formes, divers corps... Qui sont constitués de Ma Substance.

Là, je peux faire l'expérience de Mon monde des effets, et le connaître.

J'ai "crée" deux polatités. Du moins une Polarité, l'autre n'étant que l'ombre de Moi.
Car pour faire l'expérience de la Lumière, Je devais "créer" l'obscurité.
Il en est de même pour tout.

Le problème, c'est que les incarnations de ce que Je Suis croient qu'elles existe de par elles-mêmes. Elles s'imaginent avoir une existence bien à elle.

Une dualité c'est faite. C'est la chute d'Adam.

Voilà, Les Nymphes. Celui que tu t'imagine être toi-même, c'est e réalité Moi.
Il n'y a pas "les Nymphes" et Moi.

Dans Mon monde des effets, il est plus commode de nommer les choses, de différencer les apparences.

Mais Je n'oublie pas qui Je Suis et je ne Suis pas dupe des apparences. Je reste Moi-même.

Je n'oublie pas que Je suis incarné sous une apparence nommée, "Denis Pascal". Il en est de même pour Mon incarnation nommée "Les Nymphes et pour tout ce qui existe.

Du deux, J'ai rétabli le UN.

Je ne peux pas me révéler normalement en Moi, car mes incarnations de Moi-même ont cru exister de par elles-même. Toutes leurs limitations se sont ancrées dans Mon Être.

Il faut que ces individuations de Moi-même "meurent" à elles-même pour que Je puisse, enfin me révéler et faire l'expérience de Mon monde librement, sans aucune entrave.

Car Mon Soi est toujours là à me guider. Je ne suis pas perdu.
Et Moi, en tant que soi, je me mets à l'unisson avec Mon "Soi".
Les échanges se font par intuitions. C'est comme cela que le voile des apparence est percé.

C'est l'échelle de Jacob, relaté dans la Bible.

Voilà, "les Nymphe", tu sais qui tu es et qui tu n'es pas.
Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres.
Non! C'est Moi, qui me suis incarné.

Et le "tu", devient, "Je", car il n'y a que Moi dans l'univers.

donc:

"Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres".

Devient:

"Je ne suis pas un être humain qui semblerait être séparé des autres."

Il n'y a aucune séparations en moi, et Je ne Suis pas un "être humain", ni des "être humains" ou tout ce qui peut être nommé.

A chaque chose qui est nommée, Je Suis là, Moi.
"Denis Pascal" (c'est Moi)
"Les Nymphes" (c'est Moi)
Cet "ordinateur" (c'est Moi)
Ces "arbres" (c'est Moi)
Ces "animaux" (c'est Moi)
Ce "vent" (c'est Moi)
Ce "soleil" (c'est Moi)
Ces relations (c'est Moi) Sauf qu'elles sont parasités par Mes incarnations de ce que Je Suis, car elles s'imaginent exister de par "elles-mêmes".

... etc

Mourir à soi-même, c'est ce que "Jésus" avait fait.
Ce n'était plus "Jésus" qui s'exprimait, mais c'étaitenfin Moi. Ma volonté était faite et non pas celle d'un soi-disant être humain qui n'existe pas.

Je veux prendre Ma place qui me revient. Pour cela, "ceux" qui s'imaginent exister de par "eux-mêmes" doivent "mourir" à "eux-mêmes". Pour que Je puisse me révèler dans Mon monde des effets, en tant que Moi.

N'oublie pas: Lorsque tu te regardes devant ton mirroir, c'est Moi qui se regarde.
Lorsque tu es en face d'une personne, c'est Moi que tu regardes. C'est à dire, c'est Moi que Je vois.
C'est valable pour tout...

Il n'y a que Moi dans Mon univers.



sunnysunny sunny  sunny  sunny  sunny  sunny

Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8197
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:53

Hum , les différentes personnalité qui permettent à notre être de s'exprimer , qui sont des personnalités souvent acquisent par l'imitation , ne servent pas toujours notre essence ,l'être que nous sommes , se débarrasser d'une personnalité nous l'avons déjà fait , et "mourir à soi-même " aussi ,nous n'avons pas gardez les personnalité que nous avions quant nous étions enfants , elles ne correspondaient plus à l'adulte que nous sommes devenus , discerner en nous même les aspect de notre personnalité qui nuisent à notre être n'est pas facile , et ne plus être ce que l'on à été encore moins , par exemple arrêter de fumer demande à ce que le fumeur en nous ne s'exprime plus , qu'il meure tout simplement , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wb35
Membre


Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 6620
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:57

@Alaka a écrit:


"Mourir à soi-même" fait écho en moi comme un "lâcher-prise" sur soi-même, une ouverture aux transformations/métamorphoses, qui permet de les vivre   de la manière la plus lumineuse possible...  Like a Star @ heaven
[/color]

J'allais écrire les mêmes choses... sunny flower :jap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wb35
Membre


Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 6620
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 3:59

@Equilibrium a écrit:

Bonjour à vous tous.  hello !
Bonjour Les Nymphes. hello !

Les Nymphes a écrit:
Qui aurait l'amabilité de nous décrire le très fameux "mourir à soi-même" ? En dehors des livres, cela va de soi, merci. :jap:


Il n'y a qu'Une seule Présence dans l'univers, elle est nommée Dieu (ou autres).
Elle est la seule Puissance et la seule Intelligence. Elle est Infinie et Eternelle.

Tout ce qui existe est issus d'Elle. Tout ce qui existe est composé de Sa Substance.

Mourir à soi-même, veut dire mourir à ce qu'on imagine être nous-mêmes.
C'est à dire qu'il n'y a pas Dieu d'un côté et des soi-disant êtres humains de l'autre, qui constituraient la création de Dieu.

Des êtres humains, ça n'existe pas. Il n'y a rien d'humain en nous.
Du point de vue humain, je me nomme Denis Pascal.

Mais en réalité, Denis Pascal n'existe pas.

Celui qui est nommé "Denis Pascal" est en réalité Dieu incarné.
Ce n'est pas une création de Dieu, mais Dieu Lui-mêle incarné sous l'apparence d'un être humain. Il n'y a que l'apparence qui soit humaine.

Tout ce qui constitut cette incarnation nommée "Denis Pascal", est en réalité Dieu Lui-même. C'est à dire Moi ou "Je".

Il en est de même pour toutes les incarnations, formes, etc.  Elles sont Moi.

Il n'y a pas Moi et des êtres humains rajoutés. Il n'y a que Moi (Dieu).

Je ne Suis pas limité. Le Tout ne forme qu'un Tout.

Dans ton post: "les attentes", tu ne peux pas attendre après quoi que se soit, car Je Suis déjà là.
Je n'ai besoin de personne, car Je Suis aussi Mes incarnations appellées "personnalités".

Où Je pose mes regards, Je ne vois que Moi, et rien d'autre.

Rien ne te manque, car rien ne Me manque.

C'est Moi qui fait l'expérience de Mon monde des effets, car Je ne me connaissais pas. Pour Me connaître, J'ai dû m'incarner sous divers formes, divers corps... Qui sont constitués de Ma Substance.

Là, je peux faire l'expérience de Mon monde des effets, et le connaître.

J'ai "crée" deux polatités. Du moins une Polarité, l'autre n'étant que l'ombre de Moi.
Car pour faire l'expérience de la Lumière, Je devais "créer" l'obscurité.
Il en est de même pour tout.

Le problème, c'est que les incarnations de ce que Je Suis croient qu'elles existe de par elles-mêmes. Elles s'imaginent avoir une existence bien à elle.

Une dualité c'est faite. C'est la chute d'Adam.

Voilà, Les Nymphes. Celui que tu t'imagine être toi-même, c'est e réalité Moi.
Il n'y a pas "les Nymphes" et Moi.

Dans Mon monde des effets, il est plus commode de nommer les choses, de différencer les apparences.

Mais Je n'oublie pas qui Je Suis et je ne Suis pas dupe des apparences. Je reste Moi-même.

Je n'oublie pas que Je suis incarné sous une apparence nommée, "Denis Pascal". Il en est de même pour Mon incarnation nommée "Les Nymphes et pour tout ce qui existe.

Du deux, J'ai rétabli le UN.

Je ne peux pas me révéler normalement en Moi, car mes incarnations de Moi-même ont cru exister de par elles-même. Toutes leurs limitations se sont ancrées dans Mon Être.

Il faut que ces individuations de Moi-même "meurent" à elles-même pour que Je puisse, enfin me révéler et faire l'expérience de Mon monde librement, sans aucune entrave.

Car Mon Soi est toujours là à me guider. Je ne suis pas perdu.
Et Moi, en tant que soi, je me mets à l'unisson avec Mon "Soi".
Les échanges se font par intuitions. C'est comme cela que le voile des apparence est percé.

C'est l'échelle de Jacob, relaté dans la Bible.

Voilà, "les Nymphe", tu sais qui tu es et qui tu n'es pas.
Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres.
Non! C'est Moi, qui me suis incarné.

Et le "tu", devient, "Je", car il n'y a que Moi dans l'univers.

donc:

"Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres".

Devient:

"Je ne suis pas un être humain qui semblerait être séparé des autres."

Il n'y a aucune séparations en moi, et Je ne Suis pas un "être humain", ni des "être humains" ou tout ce qui peut être nommé.

A chaque chose qui est nommée, Je Suis là, Moi.
"Denis Pascal" (c'est Moi)
"Les Nymphes" (c'est Moi)
Cet "ordinateur" (c'est Moi)
Ces "arbres" (c'est Moi)
Ces "animaux" (c'est Moi)
Ce "vent" (c'est Moi)
Ce "soleil" (c'est Moi)
Ces relations (c'est Moi) Sauf qu'elles sont parasités par Mes incarnations de ce que Je Suis, car elles s'imaginent exister de par "elles-mêmes".

... etc

Mourir à soi-même, c'est ce que "Jésus" avait fait.
Ce n'était plus "Jésus" qui s'exprimait, mais c'étaitenfin Moi. Ma volonté était faite et non pas celle d'un soi-disant être humain qui n'existe pas.

Je veux prendre Ma place qui me revient. Pour cela, "ceux" qui s'imaginent exister de par "eux-mêmes" doivent "mourir" à "eux-mêmes". Pour que Je puisse me révèler dans Mon monde des effets, en tant que Moi.

N'oublie pas: Lorsque tu te regardes devant ton mirroir, c'est Moi qui se regarde.
Lorsque tu es en face d'une personne, c'est Moi que tu regardes. C'est à dire, c'est Moi que Je vois.
C'est valable pour tout...

Il n'y a que Moi dans Mon univers.



sunnysunny sunny  sunny  sunny  sunny  sunny


Ben , t'en a pas fini avec ton " moi"... Very Happy

:mdr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 4:47

Cyrielle a écrit:
Accepter que lorsqu'il y a la vie, il y a la mort et vice et versa.
Un non-attachement, un lâcher-prise par rapport à ce que l'on a été, ce que l'on est, ce qu'on sera, car on est en perpétuel changement dans cette forme humaine, même si on a une identité propre. Seulement en être conscient(e).
On a la vie et la mort en soi à chaque instant. Pour mourir il faut naître, pour naître il faut mourir, pour mourir à soi-même il faut naître à soi-même.... En perpétuelle naissance et deuil de soi-même à chaque seconde. Laisser être naturellement ce flux de la transformation. Et pour chaque chose un processus de changement, c'est laisser le temps au temps.
On ne meurt jamais vraiment, car on ne vient pas de rien et on est pas rien. Jusque dans l'esprit, dans les pensées comme dans le corps et ses cellules, les états d'âme changent en un éclair, il y a des morts et des naissances, des processus de changements. Le cycle, flux de la vie. Laisser être la fluidité sans peur, aimer la vie.
On ne vient pas de rien, de l'enfant à la jeune-fille, à la vieille femme. Et dans ces moments de vie, il y a eu des "je", des "moi" fleurissants, en flammes et en cendres. On vient comme d'une vie à une autre vie, même dans l'espace d'une journée ou d'une seconde. On est pas une statue, une chose fixe, figée, mais mouvement de vie, on est vie, c'est ce qui est à aimer, cette vie à embrasser de tout son être. La nature ne cesse de nous le chanter... il suffit de regarder...
En tant qu'être humain et femme, j'ai vu une partie de ces transformations. Ces transformations, ces naissances et ses morts ne se font pas sans souffrances ou sans joies avec leur phases naturelles. Comme sur soi-même, on peut l'observer dans la nature. C'est la vie même.sunny  
S'ouvrir au mouvement de la vie. La mort qui est en la vie même est naturelle, indissociable.
Chaque matin, on peut regarder un nuage, il est de toute beauté, par toutes ses transformations, le ciel bleu et le nuage sont fait l'un pour l'autre indissociables. Et ce nuage qui est venu de l'océan, des montagnes, sera pluie, vent, arbre, feuilles... Il nourrit la vie. Je m'ouvre à ce qu'il est, l'accueille. Il semble disparaître et je le retrouve sous forme d'air jusqu'en moi-même dans mes poumons et mon sang, mon coeur car je ne suis pas séparée de la mort comme de la vie.
:jap: :171878[1]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 4:59

@Alaka a écrit:
Merci pour ce sujet, Frédéric  :jap:  

polaire59 a écrit:
Bonjour les nymphes Very Happy je ne connais pas ce fameux "mourir en soi même" peut tu m'en faire une petite description s'il te plait ? merci bonne journée Very Happy

"Mourir à soi-même"  Wink  sunny ... justement, Frédéric demande nos regards...  Cool

.....................

J'aime beaucoup ce que tu as écrit, Cyrielle...  :jap:  :coeur)
Merci.

"Mourir à soi-même" fait écho en moi comme un "lâcher-prise" sur soi-même, une ouverture aux transformations/métamorphoses, qui permet de les vivre   de la manière la plus lumineuse possible...  Like a Star @ heaven
Merci pour ton "regard" sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 5:03

Merci Equilibrium pour ton témoignage. Dis-moi, tires-tu ces propos d'une expérience ? D'un événement précis ? sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 5:36



@wb35 a écrit:
@Equilibrium a écrit:

Bonjour à vous tous.  hello !
Bonjour Les Nymphes. hello !

Les Nymphes a écrit:
Qui aurait l'amabilité de nous décrire le très fameux "mourir à soi-même" ? En dehors des livres, cela va de soi, merci. :jap:


Il n'y a qu'Une seule Présence dans l'univers, elle est nommée Dieu (ou autres).
Elle est la seule Puissance et la seule Intelligence. Elle est Infinie et Eternelle.

Tout ce qui existe est issus d'Elle. Tout ce qui existe est composé de Sa Substance.

Mourir à soi-même, veut dire mourir à ce qu'on imagine être nous-mêmes.
C'est à dire qu'il n'y a pas Dieu d'un côté et des soi-disant êtres humains de l'autre, qui constituraient la création de Dieu.

Des êtres humains, ça n'existe pas. Il n'y a rien d'humain en nous.
Du point de vue humain, je me nomme Denis Pascal.

Mais en réalité, Denis Pascal n'existe pas.

Celui qui est nommé "Denis Pascal" est en réalité Dieu incarné.
Ce n'est pas une création de Dieu, mais Dieu Lui-mêle incarné sous l'apparence d'un être humain. Il n'y a que l'apparence qui soit humaine.

Tout ce qui constitut cette incarnation nommée "Denis Pascal", est en réalité Dieu Lui-même. C'est à dire Moi ou "Je".

Il en est de même pour toutes les incarnations, formes, etc.  Elles sont Moi.

Il n'y a pas Moi et des êtres humains rajoutés. Il n'y a que Moi (Dieu).

Je ne Suis pas limité. Le Tout ne forme qu'un Tout.

Dans ton post: "les attentes", tu ne peux pas attendre après quoi que se soit, car Je Suis déjà là.
Je n'ai besoin de personne, car Je Suis aussi Mes incarnations appellées "personnalités".

Où Je pose mes regards, Je ne vois que Moi, et rien d'autre.

Rien ne te manque, car rien ne Me manque.

C'est Moi qui fait l'expérience de Mon monde des effets, car Je ne me connaissais pas. Pour Me connaître, J'ai dû m'incarner sous divers formes, divers corps... Qui sont constitués de Ma Substance.

Là, je peux faire l'expérience de Mon monde des effets, et le connaître.

J'ai "crée" deux polatités. Du moins une Polarité, l'autre n'étant que l'ombre de Moi.
Car pour faire l'expérience de la Lumière, Je devais "créer" l'obscurité.
Il en est de même pour tout.

Le problème, c'est que les incarnations de ce que Je Suis croient qu'elles existe de par elles-mêmes. Elles s'imaginent avoir une existence bien à elle.

Une dualité c'est faite. C'est la chute d'Adam.

Voilà, Les Nymphes. Celui que tu t'imagine être toi-même, c'est e réalité Moi.
Il n'y a pas "les Nymphes" et Moi.

Dans Mon monde des effets, il est plus commode de nommer les choses, de différencer les apparences.

Mais Je n'oublie pas qui Je Suis et je ne Suis pas dupe des apparences. Je reste Moi-même.

Je n'oublie pas que Je suis incarné sous une apparence nommée, "Denis Pascal". Il en est de même pour Mon incarnation nommée "Les Nymphes et pour tout ce qui existe.

Du deux, J'ai rétabli le UN.

Je ne peux pas me révéler normalement en Moi, car mes incarnations de Moi-même ont cru exister de par elles-même. Toutes leurs limitations se sont ancrées dans Mon Être.

Il faut que ces individuations de Moi-même "meurent" à elles-même pour que Je puisse, enfin me révéler et faire l'expérience de Mon monde librement, sans aucune entrave.

Car Mon Soi est toujours là à me guider. Je ne suis pas perdu.
Et Moi, en tant que soi, je me mets à l'unisson avec Mon "Soi".
Les échanges se font par intuitions. C'est comme cela que le voile des apparence est percé.

C'est l'échelle de Jacob, relaté dans la Bible.

Voilà, "les Nymphe", tu sais qui tu es et qui tu n'es pas.
Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres.
Non! C'est Moi, qui me suis incarné.

Et le "tu", devient, "Je", car il n'y a que Moi dans l'univers.

donc:

"Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres".

Devient:

"Je ne suis pas un être humain qui semblerait être séparé des autres."

Il n'y a aucune séparations en moi, et Je ne Suis pas un "être humain", ni des "être humains" ou tout ce qui peut être nommé.

A chaque chose qui est nommée, Je Suis là, Moi.
"Denis Pascal" (c'est Moi)
"Les Nymphes" (c'est Moi)
Cet "ordinateur" (c'est Moi)
Ces "arbres" (c'est Moi)
Ces "animaux" (c'est Moi)
Ce "vent" (c'est Moi)
Ce "soleil" (c'est Moi)
Ces relations (c'est Moi) Sauf qu'elles sont parasités par Mes incarnations de ce que Je Suis, car elles s'imaginent exister de par "elles-mêmes".

... etc

Mourir à soi-même, c'est ce que "Jésus" avait fait.
Ce n'était plus "Jésus" qui s'exprimait, mais c'étaitenfin Moi. Ma volonté était faite et non pas celle d'un soi-disant être humain qui n'existe pas.

Je veux prendre Ma place qui me revient. Pour cela, "ceux" qui s'imaginent exister de par "eux-mêmes" doivent "mourir" à "eux-mêmes". Pour que Je puisse me révèler dans Mon monde des effets, en tant que Moi.

N'oublie pas: Lorsque tu te regardes devant ton mirroir, c'est Moi qui se regarde.
Lorsque tu es en face d'une personne, c'est Moi que tu regardes. C'est à dire, c'est Moi que Je vois.
C'est valable pour tout...

Il n'y a que Moi dans Mon univers.



sunnysunny sunny  sunny  sunny  sunny  sunny


Ben , t'en a pas fini avec ton " moi"... Very Happy

:mdr)


Oui, je sais. Ce n'est pas évident.

Le moi, concerne l'incarnation (soi).
Le Moi, concerne La Source dont tous est issus.
Il faut tenir compte des majuscules.

Il est très difficile d'expliquer ce qui ne peut pas être expliquer, car oblidatoirement cela se fait au travers du mental.

L'intuition doit donc prendre le relai.

C'est justement là qu'est le problème, dans dans ce monde, nous faisons constamment des échanges. C'est plus commode de nommer les choses. De dire moi, toi, les autres... etc

Mais tout doit être ramené à Moi (Dieu) Seul.

C'est (Moi), Dieu qui fait l'expérience de Mon monde des effets.

Zut! J'ai encore rajouté des "Moi". Razz


Je sais, ce n'est pas évident à expliquer, car cela passe par Mon incarnation, pour les autres incarnations qui sont aussi Moi.

Je me souviens d'un documentaire qui concernait un "chaman".
Le "présentateur" lui avait demandé:
"C'est donc quoi ça?"
Le "Chaman" lui avait répondu: "Moi".
"Et cela?"
"Moi"
"Et cette personne là?"
"Moi"
"Et cela?"

"Moi"

Tout ce que le "présentateur" présentait, le "Chaman" répondait: "Moi".
Le "présentateur" se moquait du "Chaman".
En fait, il n'avait rien compris, car il n'avait pas mort à lui-même. Il se maintenait dans la dualité.

Rares sont les personnes qui comprendront et qui entreverront l'importance de ce que j'ai écris et des conséquence que cela aurait dans leurs vie. Puiusque leur vie, est en réalité la Mienne.

"Jésus" avait comprit cela. Et "il" se maintenait toujours centré en Dieu.
Lorsqu'"il" parlait, c'était Dieu qui s'exprimait. Car l'unité était parfait.
"Jésus" n'existait plus. Il n'y avait que Moi.

Imaginez tout cela reporté sur les relations dites humaines, par exemple, ou dans ce que chacun s'imagine être "moi" (soi), ou mon corps, mon intelligence, mes dons, mes amis, mes ennemis.... etc

La majorité des êtres (qui sont Moi en réalité) se battent contre ceci ou cela. Ils ne cesse de se battre avec eux-mêmes (avec Moi même).

Ce n'est pas un ennemi que J'ai devant Moi. C'est aussi Moi.
Je me contente alors de rester en paix et d'aimer.
Et ce qui est déséquilibré se rééquilibrera. Car il n'y a pas de conflit en Moi.

Si les êtres humains sauraient mourir à eux-mêmes, Dieu pourrait prendre enfin Sa place.

Imaginez les relations, vues avec l'oeil de l'Unité.

Tandis que ceux qui s'imaginent êtres des être humains, ne voient que des séparations, même avec La Source. Car "ils" s'en sont coupés. Du Un, un deux est apparu. Et "ils" ont crus être ce "deux.

Et vous allez encore parler de "vous", et "vous" allez encore m'occulter.
Car "vous" fait vivre un "Denis Pascal" qui n'existe même pas.
"Vous" ne m'avez même pas "vu", au dela des apparence, tout comme vous ne m'avez même pas "vu" lorsque j'étais venu sous une incarnation nommée "Jésus".

Et "vous" ne me "voyez" même pas lorsque Je me regarde devant un mirroir. "Vous" "vous" imaginez être "vous-mêmes".

Je Suis là, sous l'apparence de cette incarnation, et "vous" ne me voyez même pas. Parce que "vous" "vous" imaginez que Je Suis uniquement Esprit invisible aux yeux de Mes incarnations de Moi-même dites "humaines".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 5:50



Les Nymphes a écrit:
Merci Equilibrium pour ton témoignage. Dis-moi, tires-tu ces propos d'une expérience ? D'un événement précis ? sunny

De La Source.

Mets-toi en méditation. Ne pense plus. Et laisse le Soi se révéler au soi, via l'intuition.
Car le Soi n'est pas accessible via le mental.

C'est l'intuition qui permet de percer le voile.

En état de méditation, l'état de transcendance se fait. Il suffit de se taire et de laisser Ma petite voix se révéler d'elle-même. C'est Elle qui guide le soi.

C'est Elle, qui exprime Ma Volonté.

Comment "voulez-vous" entendre Ma Voix, "Vous" "vous" imaginez être des "êtres humains" et "vous" passez votre temps à "vous" parler à "vous mêmes", "vous" racontant vos malheurs le plus souvent.

Taisez-"vous", et Je vais Me révéler au soi.

J'ai toujours été là. Mais "vous" avez tellement emcombrez Mon canal, que Je ne peux même pas Me révéler, ni guider Mon soi sur la terre.

"Vous" avez voulu prendre Ma place. Et "vous" souffrez pour cela.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 6:13

Redevenir un vagabond, quitter le sérieux du connu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 7:09

@Professeur X a écrit:
Hum , les différentes personnalité qui permettent à notre être de s'exprimer , qui sont des personnalités souvent acquisent par l'imitation , ne servent pas toujours notre essence  ,l'être que nous sommes , se débarrasser d'une personnalité nous l'avons déjà fait , et "mourir à soi-même " aussi ,nous n'avons pas gardez les personnalité que nous avions quant nous étions enfants , elles ne correspondaient plus à l'adulte que nous sommes devenus , discerner en nous même les aspect de notre personnalité qui nuisent à notre être n'est pas facile , et ne plus être ce que l'on à été encore moins , par exemple arrêter de fumer demande à ce que le fumeur en nous ne s'exprime plus , qu'il meure tout simplement , love .
Remuer de temps en temps les cendres de l'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 7:13

saryou a écrit:
Redevenir un vagabond, quitter le sérieux du connu.
L'as-tu déjà expérimenté ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 7:26

Oui, il suffit de comprendre que l'on ne perçoit que les mouvements, laisser vivre le mouvement, laisser mourir nos tentatives de le rendre statique, c'est se fondre dans le tourbillon du Tout, mourir à soi même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 7:28

Je parlais du vagabondage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 7:42

Le vagabondage extrême extérieur ? Rarement, je suis pas assez mort....
Revenir en haut Aller en bas
wb35
Membre


Date d'inscription : 11/11/2012
Nombre de messages : 6620
Masculin
Sagittaire Chat
Age : 53
Ville : pas si loin

MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 8:18

@Equilibrium a écrit:


@wb35 a écrit:
@Equilibrium a écrit:

Bonjour à vous tous.  hello !
Bonjour Les Nymphes. hello !

Les Nymphes a écrit:
Qui aurait l'amabilité de nous décrire le très fameux "mourir à soi-même" ? En dehors des livres, cela va de soi, merci. :jap:


Il n'y a qu'Une seule Présence dans l'univers, elle est nommée Dieu (ou autres).
Elle est la seule Puissance et la seule Intelligence. Elle est Infinie et Eternelle.

Tout ce qui existe est issus d'Elle. Tout ce qui existe est composé de Sa Substance.

Mourir à soi-même, veut dire mourir à ce qu'on imagine être nous-mêmes.
C'est à dire qu'il n'y a pas Dieu d'un côté et des soi-disant êtres humains de l'autre, qui constituraient la création de Dieu.

Des êtres humains, ça n'existe pas. Il n'y a rien d'humain en nous.
Du point de vue humain, je me nomme Denis Pascal.

Mais en réalité, Denis Pascal n'existe pas.

Celui qui est nommé "Denis Pascal" est en réalité Dieu incarné.
Ce n'est pas une création de Dieu, mais Dieu Lui-mêle incarné sous l'apparence d'un être humain. Il n'y a que l'apparence qui soit humaine.

Tout ce qui constitut cette incarnation nommée "Denis Pascal", est en réalité Dieu Lui-même. C'est à dire Moi ou "Je".

Il en est de même pour toutes les incarnations, formes, etc.  Elles sont Moi.

Il n'y a pas Moi et des êtres humains rajoutés. Il n'y a que Moi (Dieu).

Je ne Suis pas limité. Le Tout ne forme qu'un Tout.

Dans ton post: "les attentes", tu ne peux pas attendre après quoi que se soit, car Je Suis déjà là.
Je n'ai besoin de personne, car Je Suis aussi Mes incarnations appellées "personnalités".

Où Je pose mes regards, Je ne vois que Moi, et rien d'autre.

Rien ne te manque, car rien ne Me manque.

C'est Moi qui fait l'expérience de Mon monde des effets, car Je ne me connaissais pas. Pour Me connaître, J'ai dû m'incarner sous divers formes, divers corps... Qui sont constitués de Ma Substance.

Là, je peux faire l'expérience de Mon monde des effets, et le connaître.

J'ai "crée" deux polatités. Du moins une Polarité, l'autre n'étant que l'ombre de Moi.
Car pour faire l'expérience de la Lumière, Je devais "créer" l'obscurité.
Il en est de même pour tout.

Le problème, c'est que les incarnations de ce que Je Suis croient qu'elles existe de par elles-mêmes. Elles s'imaginent avoir une existence bien à elle.

Une dualité c'est faite. C'est la chute d'Adam.

Voilà, Les Nymphes. Celui que tu t'imagine être toi-même, c'est e réalité Moi.
Il n'y a pas "les Nymphes" et Moi.

Dans Mon monde des effets, il est plus commode de nommer les choses, de différencer les apparences.

Mais Je n'oublie pas qui Je Suis et je ne Suis pas dupe des apparences. Je reste Moi-même.

Je n'oublie pas que Je suis incarné sous une apparence nommée, "Denis Pascal". Il en est de même pour Mon incarnation nommée "Les Nymphes et pour tout ce qui existe.

Du deux, J'ai rétabli le UN.

Je ne peux pas me révéler normalement en Moi, car mes incarnations de Moi-même ont cru exister de par elles-même. Toutes leurs limitations se sont ancrées dans Mon Être.

Il faut que ces individuations de Moi-même "meurent" à elles-même pour que Je puisse, enfin me révéler et faire l'expérience de Mon monde librement, sans aucune entrave.

Car Mon Soi est toujours là à me guider. Je ne suis pas perdu.
Et Moi, en tant que soi, je me mets à l'unisson avec Mon "Soi".
Les échanges se font par intuitions. C'est comme cela que le voile des apparence est percé.

C'est l'échelle de Jacob, relaté dans la Bible.

Voilà, "les Nymphe", tu sais qui tu es et qui tu n'es pas.
Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres.
Non! C'est Moi, qui me suis incarné.

Et le "tu", devient, "Je", car il n'y a que Moi dans l'univers.

donc:

"Tu n'es pas un être humain qui semblerait être séparé des autres".

Devient:

"Je ne suis pas un être humain qui semblerait être séparé des autres."

Il n'y a aucune séparations en moi, et Je ne Suis pas un "être humain", ni des "être humains" ou tout ce qui peut être nommé.

A chaque chose qui est nommée, Je Suis là, Moi.
"Denis Pascal" (c'est Moi)
"Les Nymphes" (c'est Moi)
Cet "ordinateur" (c'est Moi)
Ces "arbres" (c'est Moi)
Ces "animaux" (c'est Moi)
Ce "vent" (c'est Moi)
Ce "soleil" (c'est Moi)
Ces relations (c'est Moi) Sauf qu'elles sont parasités par Mes incarnations de ce que Je Suis, car elles s'imaginent exister de par "elles-mêmes".

... etc

Mourir à soi-même, c'est ce que "Jésus" avait fait.
Ce n'était plus "Jésus" qui s'exprimait, mais c'étaitenfin Moi. Ma volonté était faite et non pas celle d'un soi-disant être humain qui n'existe pas.

Je veux prendre Ma place qui me revient. Pour cela, "ceux" qui s'imaginent exister de par "eux-mêmes" doivent "mourir" à "eux-mêmes". Pour que Je puisse me révèler dans Mon monde des effets, en tant que Moi.

N'oublie pas: Lorsque tu te regardes devant ton mirroir, c'est Moi qui se regarde.
Lorsque tu es en face d'une personne, c'est Moi que tu regardes. C'est à dire, c'est Moi que Je vois.
C'est valable pour tout...

Il n'y a que Moi dans Mon univers.



sunnysunny sunny  sunny  sunny  sunny  sunny


Ben , t'en a pas fini avec ton " moi"... Very Happy

:mdr)


Oui, je sais. Ce n'est pas évident.

Le moi, concerne l'incarnation (soi).
Le Moi, concerne La Source dont tous est issus.
Il faut tenir compte des majuscules.

Il est très difficile d'expliquer ce qui ne peut pas être expliquer, car oblidatoirement cela se fait au travers du mental.

L'intuition doit donc prendre le relai.

C'est justement là qu'est le problème, dans dans ce monde, nous faisons constamment des échanges. C'est plus commode de nommer les choses. De dire moi, toi, les autres... etc

Mais tout doit être ramené à Moi (Dieu) Seul.

C'est (Moi), Dieu qui fait l'expérience de Mon monde des effets.

Zut! J'ai encore rajouté des "Moi". Razz


Je sais, ce n'est pas évident à expliquer, car cela passe par Mon incarnation, pour les autres incarnations qui sont aussi Moi.

Je me souviens d'un documentaire qui concernait un "chaman".
Le "présentateur" lui avait demandé:
"C'est donc quoi ça?"
Le "Chaman" lui avait répondu: "Moi".
"Et cela?"
"Moi"
"Et cette personne là?"
"Moi"
"Et cela?"

"Moi"

Tout ce que le "présentateur" présentait, le "Chaman" répondait: "Moi".
Le "présentateur" se moquait du "Chaman".
En fait, il n'avait rien compris, car il n'avait pas mort à lui-même. Il se maintenait dans la dualité.

Rares sont les personnes qui comprendront et qui entreverront l'importance de ce que j'ai écris et des conséquence que cela aurait dans leurs vie. Puiusque leur vie, est en réalité la Mienne.

"Jésus" avait comprit cela. Et "il" se maintenait toujours centré en Dieu.
Lorsqu'"il" parlait, c'était Dieu qui s'exprimait. Car l'unité était parfait.
"Jésus" n'existait plus. Il n'y avait que Moi.

Imaginez tout cela reporté sur les relations dites humaines, par exemple, ou dans ce que chacun s'imagine être "moi" (soi), ou mon corps, mon intelligence, mes dons, mes amis, mes ennemis.... etc

La majorité des êtres (qui sont Moi en réalité) se battent contre ceci ou cela. Ils ne cesse de se battre avec eux-mêmes (avec Moi même).

Ce n'est pas un ennemi que J'ai devant Moi. C'est aussi Moi.
Je me contente alors de rester en paix et d'aimer.
Et ce qui est déséquilibré se rééquilibrera. Car il n'y a pas de conflit en Moi.

Si les êtres humains sauraient mourir à eux-mêmes, Dieu pourrait prendre enfin Sa place.

Imaginez les relations, vues avec l'oeil de l'Unité.

Tandis que ceux qui s'imaginent êtres des être humains, ne voient que des séparations, même avec La Source. Car "ils" s'en sont coupés. Du Un, un deux est apparu. Et "ils" ont crus être ce "deux.

Et vous allez encore parler de "vous", et "vous" allez encore m'occulter.
Car "vous" fait vivre un "Denis Pascal" qui n'existe même pas.
"Vous" ne m'avez même pas "vu", au dela des apparence, tout comme vous ne m'avez même pas "vu" lorsque j'étais venu sous une incarnation nommée "Jésus".

Et "vous" ne me "voyez" même pas lorsque Je me regarde devant un mirroir. "Vous" "vous" imaginez être "vous-mêmes".

Je Suis là, sous l'apparence de cette incarnation, et "vous" ne me voyez même pas. Parce que "vous" "vous" imaginez que Je Suis uniquement Esprit invisible aux yeux de Mes incarnations de Moi-même dites "humaines".


J'avais bien compris ce que tu voulais dire , ceci n'était qu'une plaisanterie... Very Happy

::800770 flower sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 11:03

Parce qu'il y a, dans le vagabondage, une forme d'abandon, une nudité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 11:11

Les Nymphes a écrit:
Parce qu'il y a, dans le vagabondage, une forme d'abandon, une nudité.

:jap:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 13:19

saryou a écrit:
Le vagabondage extrême extérieur ? Rarement, je suis pas assez mort....

Shocked
http://paysanvagabond.wordpress.com/un-paysan-vagabond-chevronne/

lui il n'est pas mort mais bien vivant et quand tu le rencontres, il est le plus vivant de tous. Laughing

sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 13:54

Respect :jap: tu l'a rencontré ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir à soi-même   Jeu 2 Oct 2014 - 14:58

on va dire croisé. Il est beaucoup plus vieux que je ne le suis il a déjà vécu milles vies. Very Happy
un peu comme Henry de Monfreid, certains vont au bout de leurs rêves. ça ne les tue pas mais les rend encore plus vivant.
apres c'est chacun sa vie.
sunny  flower
Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir à soi-même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit