Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De l'enfant à l'adulte ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 10:15

Bonjour Very Happy


Je me pose  des questions concernant les expériences datant de mon  enfance , cela me fait faire des retours en arrière  parfois sur certains ressentis que j'ai pu avoir face aux autres enfants , à certaines situations :

Est ce que la revanche que l'on a pu prendre sur certaines choses, l'affutage de l'esprit pour resister de telle ou telle façon à tout ce qui faisait souffrir ne devient pas une sorte de plaie suintante où le moindre doute , la moindre parole nous traverse en faisant toujours le maximun de mal mais tellement habitué à ce dernier, on accumule sans s'en rendre compte laissant une certaine fragilité que l'on a toutes les peines du monde parfois à comprendre et à renforcer ?

une autre question me vient aussi  .. et ce qui se met en place  ne devient pas une sorte un mur percé juste d'assez de trou pour  permettre de respirer et d'avoir le minimun de lumière pour  évoluer, ?

Ne reste t'on pas insconsciemment dans cette angoisse, cette peur parfois irrationnelle  que certains mots, certaines réactions d'autres personnes vont faire ressortir sans le vouloir ?

Comment faire pour donner à l'irrationnalité de cela tout son sens ?

je veux dire par là ,comment sortir de l'amalgame des souvenirs d'enfance à  ce que l'on vit étant adulte ?


( tu vois copain Wink  , les vieux aussi se posent des questions lol )



Est ce que le fait de lutter contre cette dernière ne l'a renforce pas en fait ?

ce post est aussi destiné à ce que d'autres questions soient posés , beaucoup de choses du passé nous alourdissent  , je ne l'ai pas écris seulement pour moi voilà  Coeur !



Dernière édition par Alaka le Lun 15 Sep 2014 - 13:35, édité 1 fois (Raison : Absence de majuscule dans le titre du sujet.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 11:28

Dans ce domaine, la psychanalyse m'a beaucoup aidée.

Je crois qu'il existe de nombreuses méthodes qui permettent de nous libérer des tensions liées au passé.

On peut aussi chercher des voies qui nous permettront de pratiquer, par exemple, selon la nature de ce qui nous pèse : le pardon, le dépassement des échecs, la confiance en soi, en l'autre...
Tout ça ne va pas forcément de soi, il y a fait de l'implication personnelle, des efforts, un vrai désir de s'en sortir, mais je crois à la guérison autant qu'à la résilience.

Courage, ma belle, à toi, comme à tous ceux d'entre nous qui doivent faire avec ce passé toujours trop présent. :coeur) sunny
Revenir en haut Aller en bas
Professeur X
Membre
avatar

Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 10299
Masculin
Capricorne Singe
Age : 48
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 11:35

Tout comme l'état foetal  , l'enfance est une étape vers ce qu'on appel l'état d'adulte , on distingue trois phases , incubation , développement , maturité , l'être humain doit passer presque un tiers de sa vie à attendre un développement multi-fonctionnel , son corps , sont mental , son émotionnel , mettent beaucoup de temps à atteindre la maturité .

L'être qu'est l'humain est pourtant plongé dans la vie sociale bien avant cette maturité , et il doit traiter les impressions parvenant à sa conscience avec des fonctions non développées , tout parait plus facile et plus évidant pour l'être adulte , l'être humain ne trouve vraiment sa juste relation au monde et à lui-même qu'en tant qu'adulte , mais l'évolution naturelle nous amène à un certain stade de développement qui nous permet d'être un être sociale .

Au delà , une évolution est individuellement possible , certain ne se contente pas de ce développement sociale même si il sont à l'aise dans leur relation à la société des hommes , l'être que nous somme peut développer aussi sa conscience , c'est une autre dimension de développement , la conscience n'est que dans l'instant présent , ce n'est pas le souvenir , si le souvenir peut nous aider à être plus présent à cet instant il faut s'en servir .

Mais si les souvenirs sont juste une source d'identification qui nous détourne de la perception de l'être que nous sommes , ou un gout morbide à revisiter les souffrances de son enfance , cela ne participent pas à notre équilibre d'aujourd'hui , les souvenirs ne sont que des impressions gravées quelque part en nous comme de vielles cassettes vidéos , on se les repasse et on refait même constamment le montage pervertissant sans cesse l'objectivité de ce souvenir , les vrais souvenir sont ceux que l'on a oublié , les souvenirs de notre enfance appartiennent à l'enfant qu'on est plus , mais l'être que nous somme est le même , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 17:34

Merci Jade et à prof X pour toutes ces précisions ,Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 18:53

Je me pose souvent ces questions aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Lun 15 Sep 2014 - 20:30

Polaire59 a écrit:
Je veux dire par là ,comment sortir de l'amalgame des souvenirs d'enfance à ce que l'on vit étant adulte ?

C'est à oublier les souvenirs d'enfance. S'y attacher encore à l'âge adulte, c'est ne pas l'être. C'est omettre l'instant au profit du passé ; c'est la recherche du plaisir accessible, ça doit dénoter une impossibilité à "livrer bataille" pour quitter un état puéril (c'est : "Souvenez-vous le Christ !" ; on attriste la plèbe en lui proposant des plaisirs faciles, trouvés dans une souffrance inaccessible au corps (on peut aussi appeler ça du sadisme Laughing )).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Mer 17 Sep 2014 - 9:29

coucou ti hamster Very Happy , toutes ces questions ne sont pas autant toujours présente dans mon esprit Wink , il est plus souvent disponible ( pour d'autres prise de têtes en fait mais ca , tu le decouvriras )Very Happy et les questions que tu te posent maintenant te feront sourire en devenant un vieux Laughing

Merci Lulu, De la volonté et vivre le présent merci pour les clés :jap: Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Mer 17 Sep 2014 - 9:56

Oui ces souvenirs ces questions nous font beaucoup rire après coup, car on leur a donné une importance qu'elles n'ont pas, pour je ne sais quelle raison scratch
Revenir en haut Aller en bas
did
Membre
avatar

Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 4640
Masculin
Vierge Serpent
Age : 52
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Dim 21 Sep 2014 - 10:33

Po : "Je me pose  des questions concernant les expériences datant de mon  enfance"

Did : ça peut être un moment pénible a traverser, mais au final libérateur.
C'est du moins de la sorte que j'ai vécue cette remémoration en thérapie. Personnellement, je ne me suis pas libéré des choses passées en le décidant, mais en les revivant avec le regard d'un adulte qui peut s'en distancier, tandis que l'enfant qui avait vécut tout ça - et qui était toujours au fond de moi - demeurait prisonnier de ses affects douloureux liés aux événements.

La décision de ne pas y penser ne suffira que si les traumatismes n'ont rien de grave.

Po : " cela me fait faire des retours en arrière  parfois sur certains ressentis que j'ai pu avoir face aux autres enfants"

Did : la vie se charge toujours de mettre devant nous des événements qui nous inviterons a faire le travail qu'on peut faire, qu'on peut désormais faire, du fait de la maturité acquise.

Po : "Est ce que la revanche que l'on a pu prendre sur certaines choses, l'affutage de l'esprit pour resister de telle ou telle façon à tout ce qui faisait souffrir ne devient pas une sorte de plaie suintante où le moindre doute , la moindre parole nous traverse en faisant toujours le maximun de mal mais tellement habitué à ce dernier, on accumule sans s'en rendre compte laissant une certaine fragilité que l'on a toutes les peines du monde parfois à comprendre et à renforcer ? "

Did : "je crois oui.
le besoin de prendre une revanche est le signe que l'on souffre encore de quelque chose. Mais il faut parfois prendre d'abord cette revanche avant de voir qu'elle est, elle aussi un symptome.

Ce qui m'a l'air d'être ton cas.
On guérit par palier.
Chaque chose en son temps : d'abord la revanche, la suite au prochain épisode.

Po : "une autre question me vient aussi  .. et ce qui se met en place ne devient pas une sorte un mur percé juste d'assez de trou pour  permettre de respirer et d'avoir le minimum de lumière pour  évoluer, ?"

Did : je ne suis pas sur d'avoir compris de quoi tu parle mais si j'ai bien compris, je te répondrais oui : le besoin de revanche est une sorte de prison qui nous a protégés du pire, tant qu'on ne pouvait pas aller vers mieux que ça.
Mais si tu commence a voir ta prison - si je te comprend bien - c'est que le moment d'en sortir a commencé.

Po : "Ne reste t'on pas inconsciemment dans cette angoisse, cette peur parfois irrationnelle  que certains mots, certaines réactions d'autres personnes vont faire ressortir sans le vouloir ?"

Did : " Si, bien sur.
Les pires angoisses sont inconscientes, les peurs aussi. Et c'est le paradoxe de la thérapie : Elle consiste a devenir conscient des choses. Donc au début, il nous semble que c'est pire qu'avant de commencer la thérapie.

Mais on ne règles pas les choses qu'on a pas vu en soi.

Des fois, je me demande même s'il ne suffit pas de les voir pour qu'elles s'en aillent, même si ça peut prendre du temps, parce que ces angoisses sont des choses un peu collantes. S'il ne suffit sans doute pas de les voir UNE fois, peut être suffit il de les voir, autant de fois que nécessaire, et de les laisser s'en aller.

La lumière rend les choses visibles ma po.
Autrement dis conscientes.

Avant de nous bercer dans sa douceur paisible - comme des petits enfants qui aiment bien tous les gens et voient du merveilleux un peu partout - elle nous montre d'abord la crasse qu'il y a en nous, afin qu'on puisse la laisser s'en aller.

C'est du moins de la sorte qu'elle m'a guérit : en me montrant mes maladies.

Po : "Comment faire pour donner à l'irrationnalité de cela tout son sens ?"

Did : Trouver le sens profond de nos misères c'est la cerise sur le gateau.
On le voit quand on est vraiment guérit.
Mais d'abord devenir conscient des affects qui nous manipulent, en lien avec certaines situations vécues.

Po : "je veux dire par là ,comment sortir de l'amalgame des souvenirs d'enfance à ce que l'on vit étant adulte ?"

Commence peut être par rentrer complètement dedans.
Décider d'en sortir, ce n'est pas un moyen pour en sortir, juste une impulsion de départ.
Ensuite, visite peut être toutes ces parties ancienne de ton identité.
Quand tu les connaîtra vraiment, elles ne se rappelleront plus a toi.

Tu cherches a en sortir parce qu'elles te font souffrir.
j'ai vu mes souvenirs se transformer total en thérapie.
C'est plutôt ça qui est un signe de guérison.
Pas le fait d'en sortir.

Sinon, un moyen radical consiste a appeler le niveau de toi même ou tu n'est pas la po, a lui parler, pour qu'il te montre a quel point tu n'es pas la po, mais que tout ça n'est rien qu'une marionnette que tu t'es fabriqué pour venir vivre sur la terre les choses dont tu avait besoin pour ton éducation.

Po : "Est ce que le fait de lutter contre cette dernière ne l'a renforce pas en fait ?"

Did : Si.
Le vrai combat ne cesse en nous que faute de combattant.
Il y a une intelligence qui est a l'oeuvre dans la vie.
Si tu pouvais lui faire confiance même dans l'épreuve, autrement dis ne pas lutter, ce serai bien.
Sinon, ça n'empèche pas non plus la guérison.
Mais le combat ne cesse que si plus personne ne combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Dim 21 Sep 2014 - 17:48

@did a écrit:
Po : "Je me pose  des questions concernant les expériences datant de mon  enfance"

Did : ça peut être un moment pénible a traverser, mais au final libérateur.
C'est du moins de la sorte que j'ai vécue cette remémoration en thérapie. Personnellement, je ne me suis pas libéré des choses passées en le décidant, mais en les revivant avec le regard d'un adulte qui peut s'en distancier, tandis que l'enfant qui avait vécut tout ça - et qui était toujours au fond de moi - demeurait prisonnier de ses affects douloureux liés aux événements.

La décision de ne pas y penser ne suffira que si les traumatismes n'ont rien de grave.

Po : " cela me fait faire des retours en arrière  parfois sur certains ressentis que j'ai pu avoir face aux autres enfants"

Did : la vie se charge toujours de mettre devant nous des événements qui nous inviterons a faire le travail qu'on peut faire, qu'on peut désormais faire, du fait de la maturité acquise.

Po : "Est ce que la revanche que l'on a pu prendre sur certaines choses, l'affutage de l'esprit pour resister de telle ou telle façon à tout ce qui faisait souffrir ne devient pas une sorte de plaie suintante où le moindre doute , la moindre parole nous traverse en faisant toujours le maximun de mal mais tellement habitué à ce dernier, on accumule sans s'en rendre compte laissant une certaine fragilité que l'on a toutes les peines du monde parfois à comprendre et à renforcer ? "

Did : "je crois oui.
le besoin de prendre une revanche est le signe que l'on souffre encore de quelque chose. Mais il faut parfois prendre d'abord cette revanche avant de voir qu'elle est, elle aussi un symptome.

Ce qui m'a l'air d'être ton cas.
On guérit par palier.
Chaque chose en son temps : d'abord la revanche, la suite au prochain épisode.

Po : "une autre question me vient aussi  .. et ce qui se met en place ne devient pas une sorte un mur percé juste d'assez de trou pour  permettre de respirer et d'avoir le minimum de lumière pour  évoluer, ?"

Did : je ne suis pas sur d'avoir compris de quoi tu parle mais si j'ai bien compris, je te répondrais oui : le besoin de revanche est une sorte de prison qui nous a protégés du pire, tant qu'on ne pouvait pas aller vers mieux que ça.
Mais si tu commence a voir ta prison - si je te comprend bien - c'est que le moment d'en sortir a commencé.

Po : "Ne reste t'on pas inconsciemment dans cette angoisse, cette peur parfois irrationnelle  que certains mots, certaines réactions d'autres personnes vont faire ressortir sans le vouloir ?"

Did : " Si, bien sur.
Les pires angoisses sont inconscientes, les peurs aussi. Et c'est le paradoxe de la thérapie : Elle consiste a devenir conscient des choses. Donc au début, il nous semble que c'est pire qu'avant de commencer la thérapie.

Mais on ne règles pas les choses qu'on a pas vu en soi.

Des fois, je me demande même s'il ne suffit pas de les voir pour qu'elles s'en aillent, même si ça peut prendre du temps, parce que ces angoisses sont des choses un peu collantes. S'il ne suffit sans doute pas de les voir UNE fois, peut être suffit il de les voir, autant de fois que nécessaire, et de les laisser s'en aller.

La lumière rend les choses visibles ma po.
Autrement dis conscientes.

Avant de nous bercer dans sa douceur paisible - comme des petits enfants qui aiment bien tous les gens et voient du merveilleux un peu partout - elle nous montre d'abord la crasse qu'il y a en nous, afin qu'on puisse la laisser s'en aller.

C'est du moins de la sorte qu'elle m'a guérit : en me montrant mes maladies.

Po : "Comment faire pour donner à l'irrationnalité de cela tout son sens ?"

Did : Trouver le sens profond de nos misères c'est la cerise sur le gateau.
On le voit quand on est vraiment guérit.
Mais d'abord devenir conscient des affects qui nous manipulent, en lien avec certaines situations vécues.

Po : "je veux dire par là ,comment sortir de l'amalgame des souvenirs d'enfance à ce que l'on vit étant adulte ?"

Commence peut être par rentrer complètement dedans.
Décider d'en sortir, ce n'est pas un moyen pour en sortir, juste une impulsion de départ.
Ensuite, visite peut être toutes ces parties ancienne de ton identité.
Quand tu les connaîtra vraiment, elles ne se rappelleront plus a toi.

Tu cherches a en sortir parce qu'elles te font souffrir.
j'ai vu mes souvenirs se transformer total en thérapie.
C'est plutôt ça qui est un signe de guérison.
Pas le fait d'en sortir.

Sinon, un moyen radical consiste a appeler le niveau de toi même ou tu n'est pas la po, a lui parler, pour qu'il te montre a quel point tu n'es pas la po, mais que tout ça n'est rien qu'une marionnette que tu t'es fabriqué pour venir vivre sur la terre les choses dont tu avait besoin pour ton éducation.

Po : "Est ce que le fait de lutter contre cette dernière ne l'a renforce pas en fait ?"

Did : Si.
Le vrai combat ne cesse en nous que faute de combattant.
Il y a une intelligence qui est a l'oeuvre dans la vie.
Si tu pouvais lui faire confiance même dans l'épreuve, autrement dis ne pas lutter, ce serai bien.
Sinon, ça n'empèche pas non plus la guérison.
Mais le combat ne cesse que si plus personne ne combat.


Merci mon Didou, je vais relire une à une tes reponses mais je pense avoir compris qu'il ne faut pas enterrer les souvenirs au fond de soi mais bien les mettre en lumière pour y trouver pourquoi je m'y rattache , j'ouvre la porte et c'est parti non pas pour un face a face mais plutot une partie de cache cache dans le noir ca ne vas pas être evident . Idea ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Dim 21 Sep 2014 - 18:00

@Professeur X a écrit:
Mais si les souvenirs sont juste une source d'identification qui nous détourne de la perception de l'être que nous sommes , ou un gout morbide à revisiter les souffrances de son enfance , cela ne participent pas à notre équilibre d'aujourd'hui , les souvenirs ne sont que des impressions gravées quelque part en nous comme de vielles cassettes vidéos , on se les repasse et on refait même constamment le montage pervertissant sans cesse l'objectivité de ce souvenir , les vrais souvenir sont ceux que l'on a oublié , les souvenirs de notre enfance appartiennent à l'enfant qu'on est plus , mais l'être que nous somme est le même , love .

trés beau :smitten)
sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Sam 15 Oct 2016 - 14:03

Revenir en haut Aller en bas
H2R
Membre
avatar

Date d'inscription : 07/05/2017
Nombre de messages : 449
Masculin
Capricorne Coq
Age : 35
Ville : Luxland

MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Mer 1 Nov 2017 - 18:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suara
Membre
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Nombre de messages : 232
Féminin
Verseau Singe
Age : 61
Ville : Saint Hilaire Saint Mesmin

MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   Mer 1 Nov 2017 - 18:51

Les souffrances des enfants.

J'en ai mis deux au monde dans une période où je croyais avoir une famille (élargie) unie.

Peu après leur naissance j'ai été éclaboussée et eux aussi par la fausseté et la violence de ces rapports ainsi que par les insuffisances de la prise en charge de l'enfance (nounous, école, psys ) . J'aurais dû jouer d'emblée la carte de la dépression parce que de toute façon c'est comme ça que ça s'est fini.

Depuis ma tâche c'est de les aider autant que faire se peut à dépasser ça.

Mon fils aîné est plus intelligent que moi, il me dit "mais, tu n'as rien à te reprocher, va de l'avant". Où a-t-il appris ça? Dans mes yeux sans en parler sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'enfant à l'adulte ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'enfant à l'adulte ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Psychologie et développement personnel-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit