Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Exil !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 10:01



Connaissez-vous l'exil ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 11:34

Terrible réalité qui agonise à nos portes (ou chez nous).
Malgré les actions des ONG, le bilan demeure sinistre. Sad

Quand je pense que l'Albanie a recueilli une vague de près de 2 000 000 de syriens et que la cinquième puissance du monde, ayant bien peaufiné ses calculs, a conclu qu'elle pouvait en recevoir ... 500 (dans des prisons, d'ailleurs, lieux insalubres s'il en est, chez nous)!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 13:04

Ma chère Jade, je compatis au sort de ces personnes obligée de s'exiler à cause de conflit, qui, ne sont de plus pas de leurs faits mais tu sais la france ne sait déjà pas s'occuper de ces malheureux... quand je vois lorsque que je vais à Lille toutes ces personnes qui vivent à ras du sol , je me dis pourquoi ont ils été exilé de leur propre pays , de leur propres société ....

Cependant cet exil dont parle les nymphes, cela  me fait penser plutôt à un retrait en soi-même dans son propre monde que l'on connait si bien parfois on est  bien perdu dans celui qui nous entoure..; et cela parfois provoque une volte face, cet exil volontaire dont parfois on a tant de mal à revenir ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 14:31

polaire59 a écrit:

Cependant cet exil dont parle les nymphes, cela  me fait penser plutôt à un retrait en soi-même dans son propre monde que l'on connait si bien parfois on est  bien perdu dans celui qui nous entoure..; et cela parfois provoque une volte face, cet exil volontaire dont parfois on a tant de mal à revenir ... Smile

Oui, chère Polaire, comme tu le dis, le retrait du monde est une première souffrance.
Le repli sur soi est son enfant malheureux.

Certains passages de nos existences nous conduisent à les rencontrer, à les prendre en pitié en nous plaignant nous-mêmes.

Je les ai bien connus, ces deux spectres-là et il n'est pas rare qu'ils frappent encore à mes carreaux, de temps à autres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 15:23

Une personne est une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer. Proust
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 15:59

C'est donc cela, en réalité, être "l'ombre de soi-même".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 16:16

_Jade_ a écrit:
Terrible réalité qui agonise à nos portes (ou chez nous).
Malgré les actions des ONG, le bilan demeure sinistre. Sad

Quand je pense que l'Albanie a recueilli une vague de près de 2 000 000 de syriens et que la cinquième puissance du monde, ayant bien peaufiné ses calculs, a conclu qu'elle pouvait en recevoir ... 500 (dans des prisons, d'ailleurs, lieux insalubres s'il en est, chez nous)!

:jap:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Welcome_(film)

Un peu d'humanisme ça ne tuerait personne. surtout quand on sait les dépenses faites par la france et l'europe en matière d'armement .

:12:résister.
sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 17:17

Biosphère a écrit:
[
:jap:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Welcome_(film)

Un peu d'humanisme ça ne tuerait personne. surtout quand on sait les dépenses faites par la france et l'europe en matière d'armement .

:12:résister.
sunny flower

 :jap:  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 17:49

_Jade_ a écrit:
C'est donc cela, en réalité, être "l'ombre de soi-même".
On aimerait parfois "saisir" l'autre, mais il nous échappe incessamment. L'autre, aussi bien que soi-même, est pareil à un désert. On le croit immobile et nu, alors que ce n'est jamais le cas. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 17:54

Biosphère a écrit:
_Jade_ a écrit:
Terrible réalité qui agonise à nos portes (ou chez nous).
Malgré les actions des ONG, le bilan demeure sinistre. Sad

Quand je pense que l'Albanie a recueilli une vague de près de 2 000 000 de syriens et que la cinquième puissance du monde, ayant bien peaufiné ses calculs, a conclu qu'elle pouvait en recevoir ... 500 (dans des prisons, d'ailleurs, lieux insalubres s'il en est, chez nous)!

:jap:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Welcome_(film)

Un peu d'humanisme ça ne tuerait personne. surtout quand on sait les dépenses faites par la france et l'europe en matière d'armement .

:12:résister.
sunny flower

 :jap: flower sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 18:42

Les Nymphes a écrit:
_Jade_ a écrit:
C'est donc cela, en réalité, être "l'ombre de soi-même".
On aimerait parfois "saisir" l'autre, mais il nous échappe incessamment. L'autre, aussi bien que soi-même, est pareil à un désert. On le croit immobile et nu, alors que ce n'est jamais le cas. Qu'en dis-tu ?

Je repense à Lacan, à ce sujet (parlons-en Wink ).
Le sujet, éternellement changeant, ne peut être défini que dans l'instant.

Et encore... Quelle entreprise!

Il y a ce que tu es, toi, "Les Nymphes" en ce moment, juste, là maintenant. Il y a ce que je suis. Il y a ce que je peux éventuellement projeter sur toi et ce que tu peux projeter sur moi. Ce que nous avons déjà vu par le passé, déjà entendu, déjà éprouvé et reconnaissons en l'autre.

Mettons que la couleur de tes cheveux me fasse penser à mon frère et je t'investis déjà, inconsciemment, d'une personnalité qui n'est pas la tienne.
Et déjà, je gâche tout. Parce que, naturellement analogique, mon cerveau va commencer à construire autour de toi tout un réseau de liens qui te sont parfaitement étrangers (je laisse de côté les considérations qui ne seraient pas concrètes pour simplifier un peu le cheminement de ma réflexion, là).

Tu n'est pas "Les Nymphes" d'hier ni celui de demain. Peut-être n'es-tu même pas celui qui va poindre après la lecture de ce message.

Moi, c'est la même chose (justement, le jade, une pierre qui couvre un large spectre de couleurs, est une image parlante ici. ).

Si nous sommes un désert, il est de sable : éternellement changeant.
Le moindre souffle crée des dunes où il n'y avait précédemment que plaine.

La grande aventure, c'est certainement de découvrir l'autre à nouveau, à chaque instant. Mais il ne faut jamais oublier que cet autre n'est jamais libre de nous-même. Il en est tout fardé, tout voilé, tout imprégné, dès lors que notre regard l'a effleuré.
Ajoutons à cela que notre présence le transforme encore, à cause du regard qu'il pose lui-même sur nous.

Nous croyons par ailleurs, même en couple, savoir l'autre vraiment et il n'en est rien. L'ineffable, l'inaccessible, peut très bien se trouver à côté de nous, nu et offert entre les draps de l'amour et, là encore, nous ne le connaîtrons pas.

N'est-ce pas ce qui est fascinant... La surprise de chaque instant? Ne jamais savoir qui l'on va rencontrer? Ne jamais s'ennuyer à l'idée de revivre les journées de Truman (cf. The Truman Show)? Smile

On soulève un voile, on aperçoit quelque chose, mais, aussitôt, le voile retombe, nous incitant à chercher plus loin, à ne jamais être content ou satisfait de ce que l'on découvre de l'autre. Comme quelqu'un qui marcherait avec une très longue jupe : tantôt une forme, tantôt une autre, jamais un même aspect, jamais le tout non plus.

L'autre... On croit l'avoir saisi, mais non. Il est ailleurs.

Si nous étions d'une triste linéarité, d'une rigueur de tempérament et de pensée immuable, alors, nous n'aurions plus rien en commun avec la nature qui nous ravit, l'Univers qui nous fait tourner sur cette boule de terre et d'eau.

J'allais finir ma réponse déjà trop longue, mais je repense à cette sagesse populaire :"Les paroles s'en vont, les écrits restent."

Crois-tu que ce soit vrai?

Revenir en haut Aller en bas
Alaka
Modérateur
avatar

Date d'inscription : 17/02/2011
Nombre de messages : 12780
Féminin
Capricorne Buffle
Age : 43
Ville : Terre

MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 20:00

Les Nymphes a écrit:

On aimerait parfois "saisir" l'autre, mais il nous échappe incessamment. L'autre, aussi bien que soi-même, est pareil à un désert. On le croit immobile et nu, alors que ce n'est jamais le cas.

Aimer, c'est aussi aimer cet "insaisissable"... :coeur) 

_________________
हलका माया

"La seule façon d'accomplir est d'être..." Lao Tseu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 20:49

_Jade_ a écrit:
Les Nymphes a écrit:
_Jade_ a écrit:
C'est donc cela, en réalité, être "l'ombre de soi-même".
On aimerait parfois "saisir" l'autre, mais il nous échappe incessamment. L'autre, aussi bien que soi-même, est pareil à un désert. On le croit immobile et nu, alors que ce n'est jamais le cas. Qu'en dis-tu ?

Je repense à Lacan, à ce sujet (parlons-en Wink ).
Le sujet, éternellement changeant, ne peut être défini que dans l'instant.

Et encore... Quelle entreprise!

Il y a ce que tu es, toi, "Les Nymphes" en ce moment, juste, là maintenant. Il y a ce que je suis. Il y a ce que je peux éventuellement projeter sur toi et ce que tu peux projeter sur moi. Ce que nous avons déjà vu par le passé, déjà entendu, déjà éprouvé et reconnaissons en l'autre.

Mettons que la couleur de tes cheveux me fasse penser à mon frère et je t'investis déjà, inconsciemment, d'une personnalité qui n'est pas la tienne.
Et déjà, je gâche tout. Parce que, naturellement analogique, mon cerveau va commencer à construire autour de toi tout un réseau de liens qui te sont parfaitement étrangers (je laisse de côté les considérations qui ne seraient pas concrètes pour simplifier un peu le cheminement de ma réflexion, là).

Tu n'est pas "Les Nymphes" d'hier ni celui de demain. Peut-être n'es-tu même pas celui qui va poindre après la lecture de ce message.

Moi, c'est la même chose (justement, le jade, une pierre qui couvre un large spectre de couleurs, est une image parlante ici. ).

Si nous sommes un désert, il est de sable : éternellement changeant.
Le moindre souffle crée des dunes où il n'y avait précédemment que plaine.

La grande aventure, c'est certainement de découvrir l'autre à nouveau, à chaque instant. Mais il ne faut jamais oublier que cet autre n'est jamais libre de nous-même. Il en est tout fardé, tout voilé, tout imprégné, dès lors que notre regard l'a effleuré.
Ajoutons à cela que notre présence le transforme encore, à cause du regard qu'il pose lui-même sur nous.

Nous croyons par ailleurs, même en couple, savoir l'autre vraiment et il n'en est rien. L'ineffable, l'inaccessible, peut très bien se trouver à côté de nous, nu et offert entre les draps de l'amour et, là encore, nous ne le connaîtrons pas.

N'est-ce pas ce qui est fascinant... La surprise de chaque instant? Ne jamais savoir qui l'on va rencontrer? Ne jamais s'ennuyer à l'idée de revivre les journées de Truman (cf. The Truman Show)? Smile

On soulève un voile, on aperçoit quelque chose, mais, aussitôt, le voile retombe, nous incitant à chercher plus loin, à ne jamais être content ou satisfait de ce que l'on découvre de l'autre. Comme quelqu'un qui marcherait avec une très longue jupe : tantôt une forme, tantôt une autre, jamais un même aspect, jamais le tout non plus.

L'autre... On croit l'avoir saisi, mais non. Il est ailleurs.

Si nous étions d'une triste linéarité, d'une rigueur de tempérament et de pensée immuable, alors, nous n'aurions plus rien en commun avec la nature qui nous ravit, l'Univers qui nous fait tourner sur cette boule de terre et d'eau.

J'allais finir ma réponse déjà trop longue, mais je repense à cette sagesse populaire :"Les paroles s'en vont, les écrits restent."

Crois-tu que ce soit vrai?

 :jap: 
Jadis, certainement.  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Sam 9 Aoû 2014 - 20:52

Alaka a écrit:
Les Nymphes a écrit:

On aimerait parfois "saisir" l'autre, mais il nous échappe incessamment. L'autre, aussi bien que soi-même, est pareil à un désert. On le croit immobile et nu, alors que ce n'est jamais le cas.

Aimer, c'est aussi aimer cet "insaisissable"... :coeur) 
 cheers ::800770 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Dim 10 Aoû 2014 - 8:18

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exil !   Dim 10 Aoû 2014 - 15:10


l'histoire le dira, l'histoire l'a dit.  Smile
Quelqu'un sait ce qui s'est passé ?
Quelqu'un l'a vu venir ?
Les peuples souffrent de presbytie.
Plus ils ont le nez dessus moins c'est net.
 sunny flower 
Revenir en haut Aller en bas
anima
Membre


Date d'inscription : 03/01/2010
Nombre de messages : 4096
Féminin
Taureau Coq
Age : 36
Ville : dans la danse

MessageSujet: Re: Exil !   Dim 10 Aoû 2014 - 21:37

à défaut de pénétrer l'ombre on peut toujours danser avec et comme ça on est jamais vraiment seul; on peut partir serein?


Abby dance avec son ombre par cocor83_hotmail_com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Exil !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com