Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Revirement professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Revirement professionnel   Lun 16 Juin 2014 - 18:37

J'ai des questions à vous poser.
Au niveau professionnel, je suis comme bloquée.

J'ai senti fortement que je devais quitter mon poste. J'étais alors très confiante. J'étais assistante de direction dans un milieu informatique et avec le temps, je me sentais davantage portée vers un domaine plus humain.
De plus, j'avais besoin de tourner la page car tous les jours, je repassais par des lieux qui me rappelaient mon deuil en guérison. Je l'ai donc fait proprement avec une rupture conventionnelle.
Comme je l'ai dit, j'étais sûre de moi à l'époque. Mais maintenant, avec la peur de manquer financièrement, je ne reconnais plus ma voie... Avez-vous vécu cela? Je pensais ne plus être assistante de direction mais les finances ne me laissent pas le choix car je vis seule.

J'ai beau passé des entretiens d'embauche. Rien. Pourtant, je suis compétente et pleine d'entrain lorsque je travaille. Je trouvais aisément des postes avant de m'éveiller.
Est-ce que ma lumière fait peur ou empêche le recruteur de me cerner ou de me vouloir dans son équipe*? On est dans un monde entouré de gens qui ne connaissent pas forcément ces aspects de la vie, ne les maîtrisent pas et donc dans lequel ils sont tous influençables par les entités environnantes.

Aussi, si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement. J’ai toujours été active. Je n’ai pas eu d’enfance calme et heureuse et j’ai été responsable très tôt. Je pense que cette période m’est nécessaire.

Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance. Je me demande aussi si je n'ai pas fait cela car un poste se prépare pour moi quelque part.
Je suis quelqu'un de très intuitive et jusqu'à présent, les choses n'ont pas mis autant de temps à se mettre en place.

Il est certain que la société dans laquelle on vit ne nous permet pas de vivre tranquillement notre spiritualité. On a des obligations matérielles et il faut s'y tenir.

J'aimerais vos conseils et aussi connaître vos expériences si vous êtes passé(e)s par la même situation.

Merci par avance à tous/tes

*Concernant ma lumière ou plutôt mes fréquences vibratoires, j'ai des inspirations artistiques et je n'arrive pas à m'enregistrer (au chant, mes harmoniques sont trop élevés. Un ami a fait des tests avec moi et le matériel nous l'a confirmé.) Bref, la question ne concerne pas ce domaine. On reste sur le professionnel, je l'indique juste pour vous dire que même matériellement, j'en ai la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12520
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Lun 16 Juin 2014 - 19:03

shewie a écrit:


Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance.

Tout est dans ces deux mots.
Ne pas laisser l'ombre t'envahir et te saper le moral.
Si quelque chose t'attends en accord avec toi-même, l'univers est entrain de préparer ça. Bien souvent l'impatience peut entraver ce qui est en œuvre. Si tu as la foi, les choses devraient s'arranger d'elles-mêmes. Wink 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Lun 16 Juin 2014 - 19:23

Merci Totem pour ta réponse.

Quand on attend trop longtemps, la situation se dégrade... Je suis dans l'impasse financièrement.

Je crois que le bilan est que je ne sais pas le faire... Ca peut s'apprendre? On fait comment?  flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Lun 16 Juin 2014 - 19:25

Ah oui, au moment où j'écrivais ce topic, j'ai reçu la demande d'un ami pour l'aider à parler à son guide. C'est assez rare que je reçois ce genre de demande. Tu penses que c'est une piste à suivre?
Revenir en haut Aller en bas
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3526
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Lun 16 Juin 2014 - 23:27

shewie a écrit:
si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement.

Bonjour shewie,

Qu'est ce qui t'empèche de t'écouter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kores
Membre


Date d'inscription : 19/04/2012
Nombre de messages : 1280
Masculin
Taureau Chien
Age : 46
Ville : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 0:07

shewie a écrit:
Est-ce que ma lumière fait peur ou empêche le recruteur de me cerner ou de me vouloir dans son équipe*? On est dans un monde entouré de gens qui ne connaissent pas forcément ces aspects de la vie, ne les maîtrisent pas et donc dans lequel ils sont tous influençables par les entités environnantes.

Ta lumière comme tu le dis a toutes les chances de ne jamais être vue ni reconnue dans le monde professionnel. Par contre oui elle peut s'afficher au travers de te personne comme une distance, une originalité ou un caractère étrange et au final un doute sur l'adaptation de la personne et du poste.
Suspecter l'influence des entités environnantes....? Mais c'est la posture que l'on nommait jadis superstition.  Smile 
J'y reconnais néanmoins une certaine réalité mais à ramener au niveau purement humain de préférence: parfois le monde n'aime pas voir ou ressentir les gens qui vivent branchés sur d'autres sphères si je puis dire. C'est toujours une affaire de distance, potentiellement blessante puisque, quelque part, elles sont vues de haut. Dès lors, les réactions négatives ne sont pas loin et qui dit réactions négatives dit monde négatif.

Solution générale et difficile dans le monde professionnel: se voiler soi même, s'adapter au niveau vibratoire local et dans tous les cas demeurer parfaitement humble envers autrui, y compris via l'énergie personnelle car de façon générale on ne peut pas - et donc en termes de conseil on ne doit pas - débouler dans un groupe sans adopter sa façon de fonctionner. 
Je ne fais pas ici de leçon, seulement une remarque issue de ma propre expérience sur le monde professionnel. Ce monde du travail est hélas difficile car lourd, et qui dit lourd dit chose à porter, à supporter.

shewie a écrit:
Aussi, si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement. J’ai toujours été active. Je n’ai pas eu d’enfance calme et heureuse et j’ai été responsable très tôt. Je pense que cette période m’est nécessaire.

Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance. Je me demande aussi si je n'ai pas fait cela car un poste se prépare pour moi quelque part.
Je suis quelqu'un de très intuitive et jusqu'à présent, les choses n'ont pas mis autant de temps à se mettre en place.
Je crois que seul l'avenir te le dira.  Wink
En tout cas prendre les rennes de ses propres emplois par une démission est une preuve de courage et de détachement vis à vis des milieux qui ne correspondent pas.
Il ne faut pas s'inquiéter du temps. Dans la durée du temps que l'on ne saisit plus, se construisent des choses dont on finit toujours par découvrir l'importance. Les choses ne sont bloquées que par le regard étroit ou méfiant que l'on porte vis à vis de toute les portes que l'on n'ose pas ouvrir alors que, dans le domaine professionnel, il y a une foule de petits mondes autonomes qui se fiche pas mal du détail des parcours passés, sachant par ailleurs que malgré le chômage les recruteurs peinent à trouver des gens normalement compétents et disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 4:40

shewie a écrit:
J'ai des questions à vous poser.
Au niveau professionnel, je suis comme bloquée.

J'ai senti fortement que je devais quitter mon poste. J'étais alors très confiante. J'étais assistante de direction dans un milieu informatique et avec le temps, je me sentais davantage portée vers un domaine plus humain.
De plus, j'avais besoin de tourner la page car tous les jours, je repassais par des lieux qui me rappelaient mon deuil en guérison. Je l'ai donc fait proprement avec une rupture conventionnelle.
Comme je l'ai dit, j'étais sûre de moi à l'époque. Mais maintenant, avec la peur de manquer financièrement, je ne reconnais plus ma voie... Avez-vous vécu cela? Je pensais ne plus être assistante de direction mais les finances ne me laissent pas le choix car je vis seule.

J'ai beau passé des entretiens d'embauche. Rien. Pourtant, je suis compétente et pleine d'entrain lorsque je travaille. Je trouvais aisément des postes avant de m'éveiller.
Est-ce que ma lumière fait peur ou empêche le recruteur de me cerner ou de me vouloir dans son équipe*? On est dans un monde entouré de gens qui ne connaissent pas forcément ces aspects de la vie, ne les maîtrisent pas et donc dans lequel ils sont tous influençables par les entités environnantes.

Aussi, si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement. J’ai toujours été active. Je n’ai pas eu d’enfance calme et heureuse et j’ai été responsable très tôt. Je pense que cette période m’est nécessaire.

Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance. Je me demande aussi si je n'ai pas fait cela car un poste se prépare pour moi quelque part.
Je suis quelqu'un de très intuitive et jusqu'à présent, les choses n'ont pas mis autant de temps à se mettre en place.

Il est certain que la société dans laquelle on vit ne nous permet pas de vivre tranquillement notre spiritualité. On a des obligations matérielles et il faut s'y tenir.

J'aimerais vos conseils et aussi connaître vos expériences si vous êtes passé(e)s par la même situation.

Merci par avance à tous/tes

*Concernant ma lumière ou plutôt mes fréquences vibratoires, j'ai des inspirations artistiques et je n'arrive pas à m'enregistrer (au chant, mes harmoniques sont trop élevés. Un ami a fait des tests avec moi et le matériel nous l'a confirmé.) Bref, la question ne concerne pas ce domaine. On reste sur le professionnel, je l'indique juste pour vous dire que même matériellement, j'en ai la preuve.

Coucou ! Je me suis retiré du monde pendant 2 ans environ. J'ai tout quitté, jusqu'à la rupture d'avec le corps. Paradoxalement, c'est grâce à ce dernier, si je respire enfin. Expérience douloureuse, néanmoins nécessaire.  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 5:35

Bonjour Shewie,

Si tu sens que tu as besoin de repos, peut-être que tes "échecs" à répétition lors des entretiens que tu passes sont la preuve que c'est exactement cette piste que tu dois suivre, non?

Bonne route à toi en tout cas.

@Les Nymphes: pour continuer la conversation sur les mystiques espagnols, Fray Luis de León a écrit sur le thème de la vida retirada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur X
Membre


Date d'inscription : 16/06/2010
Nombre de messages : 8209
Masculin
Capricorne Singe
Age : 47
Ville : système solaire

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 6:36

Hello Shewie et bienvenue !

Peut'être que le fait de te considérer comme être spirituel , avec preuves à l'appuis , crée en toi une barrière psychologique qui te sépare des êtres dont tu penses qu'ils ne le sont pas ,on peut reconnaître que chacun est un être spirituel même si il n'en fait pas forcément cas au travail , je ne pense pas que cela soit en tout cas un facteur négatif dans la recherche d'un emploie , on peut très bien tomber sur un employeur qui s'intéresse à son aspect spirituel et cela peut être source de rapprochement , je crois que le spirituel à son domaine d'influence et qu'on ne peut pas tout expliquer à travers ce concept , la situation économique , ta relation psychologique à la société , sont des causes objectives qui pourraient expliquer tes difficultés dans la recherche d'un emploie , si nous étions vraiment des êtres spirituels nous dirions à cet arbre "penches toi " et il tendrait ses fruits vers  nous , love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itxaso
Membre


Date d'inscription : 09/03/2014
Nombre de messages : 2187
Féminin
Bélier Tigre
Age : 42
Ville : le monde

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 6:53

@Professeur X a écrit:
Hello Shewie et bienvenue !

Peut'être que le fait de te considérer comme être spirituel , avec preuves à l'appuis , crée en toi une barrière psychologique qui te sépare des êtres dont tu penses qu'ils ne le sont pas ,on peut reconnaître que chacun est un être spirituel même si il n'en fait pas forcément cas au travail love .

Ce point de vue me parle beaucoup.
Merci.  :sourire) 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 7:13

@Itxaso,  :171878[1] 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 8:53

@did a écrit:
shewie a écrit:
si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement.

Bonjour shewie,

Qu'est ce qui t'empèche de t'écouter ?

Merci de ta réponse. Very Happy

Ce qui m'empêche de m'écouter est la peur de ne pas pouvoir m'assumer financièrement sur le long terme. Sur ce point, j'ai du mal à lâcher prise car je ne sais pas comment on peut s'en relever sans travailler. Donc en cherchant un poste activement et en prenant peur, je ne m'écoute pas.

Si je le fais, je m'ouvre pleinement à mes inspirations artistiques et je vais faire du bénévolat... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 9:06

@kores a écrit:
shewie a écrit:
Est-ce que ma lumière fait peur ou empêche le recruteur de me cerner ou de me vouloir dans son équipe*? On est dans un monde entouré de gens qui ne connaissent pas forcément ces aspects de la vie, ne les maîtrisent pas et donc dans lequel ils sont tous influençables par les entités environnantes.

Ta lumière comme tu le dis a toutes les chances de ne jamais être vue ni reconnue dans le monde professionnel. Par contre oui elle peut s'afficher au travers de te personne comme une distance, une originalité ou un caractère étrange et au final un doute sur l'adaptation de la personne et du poste.
Suspecter l'influence des entités environnantes....? Mais c'est la posture que l'on nommait jadis superstition.  Smile 

Pourtant, je ne mentionne rien de spirituel dans mes propos. Je suis ancrée dans mes entretiens et je veille à être "Terre à Terre" face au recruteur. Peut-être ma seule présence révèle des choses qu'ils ne contrôlent pas...


@kores a écrit:
J'y reconnais néanmoins une certaine réalité mais à ramener au niveau purement humain de préférence: parfois le monde n'aime pas voir ou ressentir les gens qui vivent branchés sur d'autres sphères si je puis dire. C'est toujours une affaire de distance, potentiellement blessante puisque, quelque part, elles sont vues de haut. Dès lors, les réactions négatives ne sont pas loin et qui dit réactions négatives dit monde négatif.

Solution générale et difficile dans le monde professionnel: se voiler soi même, s'adapter au niveau vibratoire local et dans tous les cas demeurer parfaitement humble envers autrui, y compris via l'énergie personnelle car de façon générale on ne peut pas - et donc en termes de conseil on ne doit pas - débouler dans un groupe sans adopter sa façon de fonctionner. 
Je ne fais pas ici de leçon, seulement une remarque issue de ma propre expérience sur le monde professionnel. Ce monde du travail est hélas difficile car lourd, et qui dit lourd dit chose à porter, à supporter.

Merci. Je n'ai pas l'impression que tu me donnes une leçon dans le sens imposé, ne t'en inquiètes pas. Je comprends ce point de vue.
Donc il faudrait que j'essaie d'adapter mes fréquences le temps de l'entretien. C'est faisable et à tenter. Very Happy

@kores a écrit:
shewie a écrit:
Aussi, si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement. J’ai toujours été active. Je n’ai pas eu d’enfance calme et heureuse et j’ai été responsable très tôt. Je pense que cette période m’est nécessaire.

Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance. Je me demande aussi si je n'ai pas fait cela car un poste se prépare pour moi quelque part.
Je suis quelqu'un de très intuitive et jusqu'à présent, les choses n'ont pas mis autant de temps à se mettre en place.
Je crois que seul l'avenir te le dira.  Wink
En tout cas prendre les rennes de ses propres emplois par une démission est une preuve de courage et de détachement vis à vis des milieux qui ne correspondent pas.
Il ne faut pas s'inquiéter du temps. Dans la durée du temps que l'on ne saisit plus, se construisent des choses dont on finit toujours par découvrir l'importance. Les choses ne sont bloquées que par le regard étroit ou méfiant que l'on porte vis à vis de toute les portes que l'on n'ose pas ouvrir alors que, dans le domaine professionnel, il y a une foule de petits mondes autonomes qui se fiche pas mal du détail des parcours passés, sachant par ailleurs que malgré le chômage les recruteurs peinent à trouver des gens normalement compétents et disponibles.

Merci. Very Happy Pour moi, cela me semblait vital. J'avais atteint un point de rupture intérieure avec cet emploi. Etant intuitive, je sais quand une situation arrive à son terme.

Hier après la saisie des topics et de la réponse de Totem, j'ai médité sur le lâcher prise et, même si je pense avoir encore du travail, j'ai compris quelques uns de mes blocages. Je ne sais pas s'ils sont tout de même le résultat d'une déduction mentale, répondant au même problème. Les jours à venir me le diront. Very Happy
Je lâcherais prise mais passerais tout de même des entretiens s'ils se présentent. Peut être que rétablir ma situation financière est nécessaire pour que je puisse enfin trouver le repos dont j'ai besoin. Une autre période de parenthèse. L'essentiel, je pense, est d'identifier ce que notre être nous dit.

MERCI BEAUCOUP DE TA REPONSE


Dernière édition par shewie le Mar 17 Juin 2014 - 9:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 9:08

Les Nymphes a écrit:
shewie a écrit:
J'ai des questions à vous poser.
Au niveau professionnel, je suis comme bloquée.

J'ai senti fortement que je devais quitter mon poste. J'étais alors très confiante. J'étais assistante de direction dans un milieu informatique et avec le temps, je me sentais davantage portée vers un domaine plus humain.
De plus, j'avais besoin de tourner la page car tous les jours, je repassais par des lieux qui me rappelaient mon deuil en guérison. Je l'ai donc fait proprement avec une rupture conventionnelle.
Comme je l'ai dit, j'étais sûre de moi à l'époque. Mais maintenant, avec la peur de manquer financièrement, je ne reconnais plus ma voie... Avez-vous vécu cela? Je pensais ne plus être assistante de direction mais les finances ne me laissent pas le choix car je vis seule.

J'ai beau passé des entretiens d'embauche. Rien. Pourtant, je suis compétente et pleine d'entrain lorsque je travaille. Je trouvais aisément des postes avant de m'éveiller.
Est-ce que ma lumière fait peur ou empêche le recruteur de me cerner ou de me vouloir dans son équipe*? On est dans un monde entouré de gens qui ne connaissent pas forcément ces aspects de la vie, ne les maîtrisent pas et donc dans lequel ils sont tous influençables par les entités environnantes.

Aussi, si je m’écoutais, je partirais loin et je me reposerais encore un peu car j'ai l'impression que mon rôle est de seulement laisser le temps au temps et d’apprendre à « être » sans faire, tout simplement. J’ai toujours été active. Je n’ai pas eu d’enfance calme et heureuse et j’ai été responsable très tôt. Je pense que cette période m’est nécessaire.

Je me demande si l'ombre ne me fait pas peur volontairement ou si je dois simplement apprendre à lâcher prise et avoir confiance. Je me demande aussi si je n'ai pas fait cela car un poste se prépare pour moi quelque part.
Je suis quelqu'un de très intuitive et jusqu'à présent, les choses n'ont pas mis autant de temps à se mettre en place.

Il est certain que la société dans laquelle on vit ne nous permet pas de vivre tranquillement notre spiritualité. On a des obligations matérielles et il faut s'y tenir.

J'aimerais vos conseils et aussi connaître vos expériences si vous êtes passé(e)s par la même situation.

Merci par avance à tous/tes

*Concernant ma lumière ou plutôt mes fréquences vibratoires, j'ai des inspirations artistiques et je n'arrive pas à m'enregistrer (au chant, mes harmoniques sont trop élevés. Un ami a fait des tests avec moi et le matériel nous l'a confirmé.) Bref, la question ne concerne pas ce domaine. On reste sur le professionnel, je l'indique juste pour vous dire que même matériellement, j'en ai la preuve.

Coucou ! Je me suis retiré du monde pendant 2 ans environ. J'ai tout quitté, jusqu'à la rupture d'avec le corps. Paradoxalement, c'est grâce à ce dernier, si je respire enfin. Expérience douloureuse, néanmoins nécessaire.  sunny 

As-tu réussi à assumer ta vie matérielle malgré ton retrait?
Peux-tu m'en dire plus sur ta rupture d'avec le corps? Tu m'intrigues beaucoup.

Merci pour ta réponse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 9:12

@Itxaso a écrit:
Bonjour Shewie,

Si tu sens que tu as besoin de repos, peut-être que tes "échecs" à répétition lors des entretiens que tu passes sont la preuve que c'est exactement cette piste que tu dois suivre, non?

Bonne route à toi en tout cas.

Merci.  flower 

Je l'ai identifié mais matériellement, je suis comme rattrapée par des petites dettes qui me tombent dessus.
Peut-être devais-je l'identifier et mieux préparer cette situation?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 9:15

@Professeur X a écrit:
Hello Shewie et bienvenue !

Peut'être que le fait de te considérer comme être spirituel , avec preuves à l'appuis , crée en toi une barrière psychologique qui te sépare des êtres dont tu penses qu'ils ne le sont pas ,on peut reconnaître que chacun est un être spirituel même si il n'en fait pas forcément cas au travail , je ne pense pas que cela soit en tout cas un facteur négatif dans la recherche d'un emploie , on peut très bien tomber sur un employeur qui s'intéresse à son aspect spirituel et cela peut être source de rapprochement , je crois que le spirituel à son domaine d'influence et qu'on ne peut pas tout expliquer à travers ce concept , la situation économique , ta relation psychologique à la société , sont des causes objectives qui pourraient expliquer tes difficultés dans la recherche d'un emploie , si nous étions vraiment des êtres spirituels nous dirions à cet arbre "penches toi " et il tendrait ses fruits vers  nous , love .

Peut-être bien aussi. Je pense ne pas juger et je me sens égale d'autrui car j'ai intégré cette notion de "miroir" en l'autre. Donc peut-être ne suis-je pas prête psychologiquement à reprendre le travail et qu'ils en sont mon "miroir".

Merci de ta réponse.

Pour le coup de l'arbre, ça serait trop topppp !!  Laughing Et surement trop facile en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 9:16

Je vous adore. Merci à tous/tes pour vos réponses.  Coeur ! 
Revenir en haut Aller en bas
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3526
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mar 17 Juin 2014 - 23:41

shewie a écrit:
Peut être que rétablir ma situation financière est nécessaire pour que je puisse enfin trouver le repos dont j'ai besoin.

Bonjour shewie,

Tu dis : "peut être"...
J'aime beaucoup ce "peut être"...
Il est le signe que tu laisse une porte entrouverte pour le "peut être pas"...

Est tu prête a envisager que le véritable repos est un état qui s'obtient en faisant le grand ménage en soi, et que ce ménage là ne nécessite, vis a vis des choses matérielle, que d'avoir un logement, même très sommaire, et de quoi se nourrir ?...

Le niveau de vie d'une assistante de direction va bien au delà de ce minimum matériel que demande, selon moi, la recherche du vrai repos, qui s'obtiens par un travail spirituel sur soi.

Pourquoi dépenser toute ton énergie dans ce genre de boulot ?

Que t'apporte-t-il donc de si précieux, en plus d'un niveau de vie correct, pour que tu le recherche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Mer 18 Juin 2014 - 14:09

@did a écrit:
shewie a écrit:
Peut être que rétablir ma situation financière est nécessaire pour que je puisse enfin trouver le repos dont j'ai besoin.

Bonjour shewie,

Tu dis : "peut être"...
J'aime beaucoup ce "peut être"...
Il est le signe que tu laisse une porte entrouverte pour le "peut être pas"...

Est tu prête a envisager que le véritable repos est un état qui s'obtient en faisant le grand ménage en soi, et que ce ménage là ne nécessite, vis a vis des choses matérielle, que d'avoir un logement, même très sommaire, et de quoi se nourrir ?...

Oui. Je vis plutôt simplement d'ailleurs et plus le temps passe et moins j'accumule de bien. C'est juste que j'ai quelques imper, des dettes qui tombent par ci et par là Sad ( les impôts de l'année dernière, puis cette année du coup; j'ai fait la bêtise de ne pas bien prévoir et puis je donnais trop durant un moment donc j'ai créé un découvert pour "aider") donc je dois me débarrasser de ces dettes pour pouvoir reprendre une vie simple et sans tracas financier.

@did a écrit:
Le niveau de vie d'une assistante de direction va bien au delà de ce minimum matériel que demande, selon moi, la recherche du vrai repos, qui s'obtiens par un travail spirituel sur soi.

Pourquoi dépenser toute ton énergie dans ce genre de boulot ?

Que t'apporte-t-il donc de si précieux, en plus d'un niveau de vie correct, pour que tu le recherche ?

J'aimerais pouvoir concilier les deux. J'ai trouvé un moyen pour ne pas perdre ma formation et aussi commencer à travailler auprès d'autrui, secteur dans lequel je pense fortement m'épanouir. Le social, l'humanitaire, la précarité,  l’éducation, etc... Dans ces domaines, j'espère avoir la chance d'y faire ma place et de pouvoir être force de proposition ensuite.

Je n'aspire pas forcément à un grand niveau de vie car je vis simplement. Je souhaite juste à l'heure actuelle me débarrasser de ces tracas et ensuite je pourrais me permettre de refaire des parenthèses, certainement qu'elles me permettront de travailler d'autres domaines (Je rêve secrètement, enfin plus maintenant :p, d'étudier la musique).

Je me suis posée la même question sur l'énergie que je dépense au travail, dans cette fonction et c'est pour cette raison que j'aimerais faire avec, et pour les valeurs humaines. Very Happy

C'est la période du recrutement d'ailleurs pour mes secteurs attractifs. Very Happy (Je m'en frotte les mains).
Peut être était-ce bloqué pour que je sois disponible maintenant justement.

J'avoue aussi ne pas me "sentir" faites pour d'autre formation. Hormis la musique mais pour cela il me faut beaucoup de travail et je le fais tranquillement. Very Happy

PS : Pardon si c'est mal écrit, je suis exténuée... Journée de marche sur Paris avec des talons. Aie.
Revenir en haut Aller en bas
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3526
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Jeu 19 Juin 2014 - 0:35

Bonjour shewie,

Tu dis :

"j'étais sûre de moi à l'époque. Mais maintenant, avec la peur de manquer financièrement, je ne reconnais plus ma voie... Avez-vous vécu cela?"

Oui.
Mais il y a simplement que tu te trouve dans l'entre-deux.
Pour parler par comparaison : déménager c'est quitter une stabilité pour aller dans une autre, et entre deux, c'est le grand bazar du déménagement.
C'est tout.
...Avec la tentation parfois du retour en arrière...

De toutes façon, on ne peut pas nier indéfiniment ce a quoi on aspire au plus profond de nous.
Je vois que tu es encore jeune, et a ton age on a tendance a oublier que la vie ça dure très longtemps, que l'on aura bien l'occasion de réussir plus tard ce que l'on a louper une première fois.

Tu dis :

"je dois me débarrasser de ces dettes pour pouvoir reprendre une vie simple et sans tracas financier."

Il me semble judicieux de commencer par ça.
Et pourquoi ne pas refaire l'assistante de direction pendant un temps, ou autre chose, mais disons prendre le premier job qui passe dans le but de payer tes dettes, et ensuite chercher un travail qui corresponde a tes aspirations ?
Ou si tu ne recherche pas ces deux choses successivement - payer tes dettes et trouver un boulot qui te convienne - disons : ne serai-t-il pas plus fécond de les chercher distinctement ?...

...même si bien sur ce serai l'idéal de trouver tout de suite le travail qui te convient et de payer tes dettes avec celui là...

Mais lorsque tu dis :

"J'aimerais pouvoir concilier les deux."


Tu parle de concilier ton emploi ET ton chemin spirituel ?

Si c'est bien ça, je voulais quand même préciser que cette conciliation ne dépend pas seulement du job qu'on fait. Si tu sens le besoin de changer de boulot c'est parce que ton évolution a franchis une sorte de seuil. C'est une sorte de mue que tu traverse. En voulant changer de boulot, la mue vécue a l'intérieur se manifeste a l'extérieur : tu démissionnes.

Ok.

Mais quand tu aura le boulot correspondant a tes aspirations profondes, ce ne sera pas gagné sur la conciliation.
Tu commencera seulement une autre étape de l'existence.
C'est tout.

J'ai travaillé dans le social et bien sur je ne sais pas ce que tu y trouvera toi même...
...mais la conciliation ne sera pas gagné...

...ça m'étonnerais.

...voir même elle te demandera un gros travail a l'intérieur, peut être encore plus dur que de supporter le fardeau d'un job ou ne se sent sent pas a sa vraie place.

Mais au moins tu sera là ou es le travail a faire pour toi.
Dans les deux sens du mot.
La véritable conciliation ne peut sans doute pas se faire n'importe ou, mais elle dépend beaucoup - et elle dépend surtout - du regard que l'on porte sur les choses, et donc par voie de conséquence, de nos comportements dans les situation vécues.

Exemple :

En t'inscrivant sur le forum, n'es tu pas en train de donner une couleur spirituelle a ce chômage plein de question que tu vis actuellement ?

N'es tu pas déjà en train de faire le travail qui es vraiment le tiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3036
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Jeu 19 Juin 2014 - 12:47

A grande hésitation, grande réponse Shewie,

Prenons donc du temps au temps, sans compter et sans conter.

*RE : C’est l’idée du manque qui te déstabilise. Tu recherches la sécurité matérielle et spirituellement, ça n’a aucune valeur si tu n’as pas d’intention de service en amont.

Je vais juste donner quelques aperçus notoires en rapport.

A une époque, j’avais abandonné un super boulot et je l’ai refilé à un copain pour changer de voie. Ensuite, j’avais laissé un autre boulot pour élever nos enfants, dixit l’aspect carrière. Mais par contre vivre chichement à la campagne avec un grand jardin pour subvenir à nos besoins a été une bénédiction pour la famille et du temps que je n’aurai eu autrement, pour les expériences avec mes guides. De plus nous aidions à côté certaines personnes en difficultés en lien avec le travail de ma compagne, mais que nous entreprenions de par nos propres démarches volontaires.

Partant de ces faits, lorsque je dus rechercher un emploi, on me l’apporta sur « un plateau », je n’eus pas à chercher. Un copain que nous avions aidé et même prêté de l’argent (il n’a pas tout remboursé d’ailleurs, (mais vu ses « em…des », c’est cadeau) que nous avions peu et donc prêté sur de maigres économies, me montra une annonce sur un journal correspondant à mon profil. Je me présentais donc, sans plus et fut embauché définitivement au bout d’un mois d'essai.

Si tu restes connectée au Divin et fais ce que tu as à faire, les choses s’éclairciront d’elles-mêmes. C’est une affaire de confiance entre nous et LUI.
La réussite, c’est l’épanouissement de la richesse intérieure, sans coup férir.

*Il est faux de dire que la société ne nous permet pas de vivre tranquillement notre spiritualité. Au contraire, je trouve qu’il y a des tas d’opportunités beaucoup plus nombreuses qu’il y a quelques décennies, avec le temps libre qui nous est dévolu. Tout est question de choix que nous faisons.

Etre milliardaire ne semble pas un problème de nos jours, mais rester honnête, noble d’esprit et droit est une autre affaire.

*Le lâcher prise et la confiance est nécessaire dans la démarche spirituelle, ainsi que s’en remettre au Divin, que dans ce qui s’accomplira alors sera le mieux pour me réaliser.
Riche de CE QUE TU ES
Tu n’as rien à gagner.

Si tu vois en ce que tu perds, ce que tu gagnes, alors tu côtoies le Divin.

**Quelques repères avec la Présence JE SUIS :

Avec Dieu
Si tu crois perdre
Tu peux tout gagner.
Quelle sera ta perte ?

Les montagnes que tu vois
Ne sont que les sommets
D’où tu es descendu.

Sans l’abondance
En CE QUI EST
Règne la souffrance
Du manque.
Son Amour
Te retire ce manque
Et te comble entièrement.

**Ah, de la coupe aux lèvres tant d’hésitations.

Fraternellement, nous marchons ensemble.  :petitcoeur)

Les eaux troubles et la beauté d'être florissant au naturel, puisant dans ses eaux. Ressourçant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Jeu 19 Juin 2014 - 20:20

J'adore vos longues réponses. Very Happy
De plus vous me permettez de comprendre mes incohérences.
Quand on se retrouve sur le qui-vive à chercher des solutions immédiates, on a tendance à oublier l'essentiel. De ce fait, un grand MERCI pour vos participations à ma réflexion. J'adore ce forum. J'ai l'impression d'y trouver une belle famille.  flower 

J'ai un mal fou à être compréhensive sur les longs discours personnels. D'avance, je m'excuse pour la lecture de mes réponses.


Dernière édition par shewie le Jeu 19 Juin 2014 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Jeu 19 Juin 2014 - 21:02

@Did : Je vais répondre par paragraphe, à partir de chaque partie. Pour précision complémentaire, je le considère à partir de chaque "Tu dis".

1er paragraphe : Il est vrai qu'à mon âge, on essaie d'établir un plan professionnel pour avoir un but à atteindre. J'ai un plan professionnel mais sincèrement, plus le temps passe et plus je me dis que quelque chose de plus important m'attend au regard de l'aspect subtil des choses. Aussi, effectivement, je suis dans une sorte d'entre-deux. Je crois qu'une part de moi résiste encore et l'autre essaie de lâcher prise... La vie m'a appris qu'elle peut être bien courte aussi selon ce qui nous est donné d'expérimenter.

2ème paragraphe : C'est un bon conseil et justement c'est dans ce domaine que je recherche. Je fais donc un petit retour en arrière qui me semble nécessaire. Je prends en compte le fait que je devrais faire l'effort de prendre un job même pour l'angle financier uniquement. Justement, je sais d'avance comment je me sentirais une fois le job décroché (soit la sensation qui m'a poussé à quitté la précédente entreprise). Seulement, je tente en même temps ma chance sur des postes qui ont cette ouverture humaine et qui tombe dans le mille par rapport à mes valeurs internes (cela me permettra de ne pas avoir la sensation dont je parlais et même le contraire). Concilier les deux c'était le métier d'assistante de direction + le secteur qui m'attire davantage (santé, médico-social, social).
Très sincèrement, si je m'écoutais vraiment. Je ne serais qu'artiste et j'irais faire du bénévolat.  

3ème paragraphe : J'ai vécu justement une période de ma vie où j'ai eu besoin d'aide pour avoir un logis et je n'ai pas trouvé d'interlocuteur à l'époque. J'ai pensé TRES fortement durant des années que je serais là pour les filles comme moi, qui sont trop jeunes pour être écoutées, ou paraissent trop parfaite au regard de la société pour qu'on leur ouvre les portes privilégiées que ces autres qui savent convaincre, ou n'ont qu'un nom à donner, franchissent... Pour ma part, je ne fais pas de distinction entre les gens, les sexes, religions, ethnies, etc... Mais j'ai eu droit à cette injustice et j'aimerais être de l'autre côté du bureau et présente, ne pas exclure ou faire mon maximum pour aider.

Pour le social, je sais que je suis assez forte intérieurement car je dois l'être dans ma vie privée et j'ai appris à me renforcer.
Je pense que je suis faite pour porter ceux/celles qui viennent à moi durant un temps. Je développe en permanence ce potentiel. Je sais prendre de la distance, être à ma juste place dans ce processus.

Concernant le regard que je porte sur les choses, il me suffirait donc d'être optimiste et d'accueillir cette nouvelle expérience pour pouvoir la mener à bien. C'est effectivement concevable.

Par contre, je pense aussi que ma principale lacune est que je ne sais plus me projeter dans l'avenir dans des structures qui ne m'inspirent pas. Je commence à peine à retrouver cette faculté pour le projet pro et en ce moment une possible romance. (ça fait du bien de ressentir ces élans du coeur)  I love you

J'aime beaucoup ton exemple.

Je me suis inscrite car je voulais réellement un vrai partage s'agissant du chemin spirituel et de nos manières de l'aborder. Si je l'ai fait, c'est que j'en ressentais l'impulsion donc c'est possible effectivement. J'aime beaucoup ton optimisme. Il fait chaud au coeur.

PS : J'ai eu un entretien de pré-sélection pour un poste CDD 5 mois dans un domaine médico-social et un autre pour un CDD de 2 mois pour une fonction de main d'oeuvre administrative. Ma réflexion actuelle est que selon le poste, je serais rappelée pour un second entretien, ensuite cela démarrera vite, si je suis prise à l'un ou l'autre, devrais-je privilégier celui de 5 mois même si la réponse tarde à venir et que celui de 2 mois m'a ouvert ses portes plus tôt.
Je ne suis pas douée pour ces ultimatum car je suis loyale en tout temps... Alors, que feriez-vous dans ce cas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Jeu 19 Juin 2014 - 22:01

@porte : Bel exemple de vie. Merci pour ton partage. De plus, merveilleux poète.

Effectivement, ma sécurité matérielle me déstabilise. Uniquement, par le fait que je sais que je ne peux pas revenir en arrière. J'ai cette envie de service mais je ne sais pas où le dispenser donc je me concentre sur cette envie + la démarche de recherche d'emploi, si possible dans un domaine me permettant de m'y atteler.  Very Happy 

Tout résiderait dans la confiance et le lâcher-prise. Je vais donc aller où le vent me porte et saisir les opportunités. La confiance est là. Le lâcher-prise, moins. J'ai l'habitude de contrôler. A faire alors.

Un grand merci pour ton point de vue.

Pour la société, je pensais à Pôle Emploi qui souhaite des résultats. Par leur biais, je rend des comptes à l'Etat, leur indiquant que je recherche et donc que je MERITE l'allocation. C'est compréhensible. Sauf que j'ai, dans un premier temps, demandé s'il me serait possible de suivre une formation d'énergéticienne et j'ai eu droit au regard rond avec l'explication sur les demandes de budget formation. Elles ne sont acceptées que sous la condition d'un poste assuré, et de non débouchée de la fonction actuelle au moment de la signature. J'ai déchanté de constater que finalement, à moins d'avoir de quoi payer la note, il n'est pas possible de choisir une nouvelle voie professionnelle et qu'en somme, on oblige des enfants à décider de leur futur pro sans reconversion prévue pour l'adulte. Personnellement, à cette époque, j'étais plutôt rongée par des soucis perso et je n'envisageais rien de concret.
Je me suis donc sentie prisonnière de ce choix fait étant enfant quand je ne pouvais me permettre des études longues.

Je pense avoir été testée toute ma vie à des moments précis sur mes inspirations intérieures, comme tout à chacun. J'ai ressenti longtemps une colère intense et des envies par très lumineuses pour moi-même mais vis-à-vis d'autrui, j'ai toujours veillé à faire du bien plutôt que du mal, sauf lorsque j'étais blessée. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, je ne suis toujours pas tentée de suivre une voie malsaine. Je préfère, et c'est éternel je pense, la lumière, le bien être et bien vivre en tout temps. Il est mieux de communiquer que de critiquer. Je préfère donner qu'attendre de recevoir etc...

Donc cet aspect de la société ne me ternira pas.

Je vais apprendre à lâcher-prise. Il y a beaucoup de choses moins agréables donc c'est plutôt fun.

Impossible pour moi de répondre d'aussi beaux mots. Je te laisse ce dernier d'ailleurs.

 :171878[1] 
Revenir en haut Aller en bas
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3526
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Revirement professionnel   Ven 20 Juin 2014 - 0:05

shewie a écrit:
je suis loyale en tout temps...

Eh bien... dans ce cas là, je dis BRAVO.

 :jap: 

Bonjour a toi shewie et continu ta loyauté...

...avais tu remarqué que ça met du sport dans la vie ?

Tu dis que t’adore ce forum et que t’as l’impression d’y trouver une famille assez jolie…

Moi aussi j’adore ce forum…
Des fois on débloque tous un peu, ça se chamaille dans les couloirs, ou bien des fois on est tous un petit peu barré je sais pas où …mais que veux-tu…si on était déjà tous dans l’amour…à quoi servirais le forum ?  

On est tous là pour avancer, chacun sur le chemin qui est le sien, donc forcément… a des moments... ça grince un peu…

Tu dis :

« Très sincèrement, si je m'écoutais vraiment. Je ne serais qu'artiste et j'irais faire du bénévolat. »

Je renouvelle ma question de départ en supprimant juste 4 lettres a tes propos   : qu’est ce qui t’empêche de t'écouter, donc d’être - aussi – artiste et de faire du bénévolat…en plus de ton boulot ?

C’est juste le « je ne serai QUE » qui te rend le projet pas trop possible… pour le moment, du moins au regard de tes dettes qu’il est bon de payer.

(Le règlement des dettes a un contenu spirituel assez puissant !)

Sinon c’est tout à fait possible d’être seulement artiste et de faire du bénévolat…
J’ai vécu comme cela a une époque, a condition de se suffire du RMI pour 15 mètres carrés de piaule et les patates – et sans bagnole bien sur.

Tu dis :

« Par contre, je pense aussi que ma principale lacune est que je ne sais plus me projeter dans l'avenir dans des structures qui ne m'inspirent pas. »

Ça peut devenir ton principal atout.

La société dans laquelle on débarque par la naissance est toujours faite par la génération d’avant la notre, qui l’a trouvée elle-même de la génération d’avant. Tant qu’une génération est identique - ou a peu près - a celle d’avant, la société est adapté a cette nouvelle génération.

Mais comme les humains d’aujourd’hui sont quand même pas mal différents de ceux d’hier, la société dans laquelle nous vivons est une vieille chose qui n’est plus vraiment adaptée  aux gens qui vivent dedans.

Alors…
…que celles et  ceux qui s’en sente la capacité  créent de nouvelles structures  ou les gens se sentiront comme chez eux.
Voilà pourquoi je dis  que si tu rechigne a entrer dans des structures qui ne t’inspire pas, ça peut devenir ton principal atout pour créer celle ou tu te sentiras chez toi, et ou les autres sentirons chez eux.

Et soit dit en passant, toi qui te sent artiste, ce genre de création sociale peut devenir une façon d’exprimer ta créativité.

Sinon, a propos des deux possibilités de job qui vont peut être s’ouvrir a toi, et du choix que tu va peut être devoir faire entre ces deux, tu nous demande :

« Alors, que feriez-vous dans ce cas ? »

A mon avis, le fait de ne pas trop savoir lequel choisir veut dire qu’aucun des deux n’est véritablement ce que tu cherches. Quand on trouve ce qu’on cherche on s’en saisit sans hésiter. Donc si tu veux un job sans trop attendre, prend n’importe lequel de ces deux là en attendant la suite, c’est tout pareil.



P.S. : Sinon, j’ai un service a te demander pour que tes messages soit plus facilement lisible : quand tu réponds aux propos de quelqu’un, est-ce que tu peux citer d’abord les choses auxquelles tu réponds, soit en cliquant sur « citer » en haut a droite du message que tu cites, soit en faisant des copié/collé et en mettant des guillemets ou des couleurs différentes, ou n’importe quel système qui permette de bien distinguer ce que tu cite, voir qui tu cites, et tes réponses.

(J’ai du faire des aller-retour entre tes réponses et mon message d’hier auquel tu répondait pour voir a quoi tu répondais…ce n’est pas bien pratique.)

Je te souhaite de vivre des grands moments ici, sur le forum, même et peut être SURTOUT parce que des fois, c’est un peu la cour des miracles - j’adore ! - et je ne m’exclu pas du lot…les gens normaux sont tellement ennuyeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Revirement professionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit