Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Cherche témoignage — Bodhisattva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 9:23

Bonjour,
Je souhaiterai, s'il passe un jour ici, que quelu'un s'etant engage dans la voie du Bodhisattva ouvre un sujet pour parler de cela, quelque soit son avancee.
L'aspect qui personnellement m'interesse est l'aapparition de cette vocation : pourquoi avoir decide de prendre ce chemin ?
Si possible precises sur ton post si tu acceptes un questionnement approfondi ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 10:31

Revenir en haut Aller en bas
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 11:17

Merci pour le lien, j'ai lu le debut, et j'ai prevu de lire la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 12:54

nergal a écrit:
Bonjour,
Je souhaiterai, s'il passe un jour ici, que quelu'un s'etant engage dans la voie du Bodhisattva ouvre un sujet pour parler de cela, quelque soit son avancee.
L'aspect qui personnellement m'interesse est l'aapparition de cette vocation : pourquoi avoir decide de prendre ce chemin ?
Si possible precises sur ton post si tu acceptes un questionnement approfondi ou pas.

Pas évident à trouver ..... Smile 

Surtout après avoir lu ce lien :

dans l’état humain, les « missionnés » ne sont assurément qu’une infime minorité en regard de l’immense multitude des êtres qui ne sauraient prétendre à un tel rôle

http://esprit-universel.over-blog.com/ren%C3%A9-gu%C3%A9non-r%C3%A9alisation-ascendante-et-descendante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 19:43

Pour tout dire je ne m'attends pas a en trouver un, même si de telles cobsiderations ne m'ont jamais empeche de chercher. Deja une discussion avec une personne qui souhaite le decenir m'intereserait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Jean-Yves
Membre


Date d'inscription : 13/12/2007
Nombre de messages : 1805
Masculin
Cancer Rat
Age : 56
Ville : Var

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 20:15

Bonjour et merci pour ce sujet intéressant...

L'état de Bodhisattva ou la voie de Bodhisattva apparait comme étant un cheminement ou un état universel et en ce sens elle semble totalement indépendante du bouddhisme. Il semble que l'on appelle Bodhisattva - si l'on se réfère à la description que le Bouddha en donne dans "le sutra du diamant" - celui qui a atteint un certain "niveau d'évolution" ou, pourrait-on dire, un certain degré d'ouverture intérieure.

Ainsi, la voie du Bodhisattva pourrait correspondre à ce que par ailleurs on appelle "la voie spirituelle", la voie qui conduit à la connaissance de soi... ou bien la voie que suivent les Bodhisattvas (déjà accomplis).
Leur niveau de conscience (de libération intérieure) correspond vraisemblablement à ce que d'autres appellent "conscience de l'unité".

A ce sujet, le Bouddha, dans "le sutra du diamant", décrit ce que sont les qualités du Bodhisattva dit à peu près comme ceci : "Un Bodhisattva devra avoir pour désir la libération de tous les êtres, et ceci qu'ils soient ou non nés d'un oeuf... ...et lorsqu'il les aura tous amené à la libération savoir qu'il n'en a libéré aucun"

Ou encore... "si un Bodhisattva se dit : Je vais aller là-bas créer un champ de Bouddha, (comprendre je pense "un champ de cohérence" ce que dans une autre tradition on appelle "ashram") c'est qu'il n'est pas encore un authentique Bodhisattva... car s'il se dit ceci, c'est qu'il encore enfermé dans l'idée d'être un individu et de vivre une durée d'existence".
Ce qui selon toute évidence traduit cet état de conscience où l'on n'est plus enfermé dans une vision duelle (conscience de l'unité).

Ceci est de toute évidence une allusion à un certain niveau de conscience et non pas à une perception intellectuelle de la réalité... Car comprendre est un certain aspect de cet approche qui conduit à la connaissance de soi... Alors que "avoir conscience de..." est totalement différent et fait appel à la voie spirituelle, au travail sur soi... c'est toute la démarche spirituelle qui est ici en jeu...  

il semble que lorsque la conscience s'élargit (ou s'approfondit), les qualités de cœur se développent naturellement, ce qui fait que les Bodhisattvas ont naturellement ce désir qui est "la libération de tous les êtres". Ce qui en est le moteur est cette forme d'amour que l'on appelle "compassion"; car il est évident qu'à un certain degré d'ouverture intérieure, il n'y a plus cette projection sur un devenir, et que ce désir - ou cette aspiration - qui est la libération de tous les êtres ne s'élève pas (chez celui qui est libéré - Bodhisattva) sur la base d'un idéal (à atteindre) mais à partir de l'aspiration du cœur...

On voit dans toutes les religions des êtres, et même certains qui apparaissent "hors religion", dont la vie s'oriente vers une sorte de dévouement... (Gandhi, Nelson Mandela, Mère Térésa, Ma Ananda Moyi... pour n'en citer que quelque uns).

En occident on considère souvent qu'ils sont enfermés dans une sorte "d'idéal spirituel", comme dans une bulle qui serait la volonté de faire le bien pour répondre à leurs propres schémas... Mais je suis convaincu que ce n'est pas le cas... et je pense que pour s'en convaincre il suffit de voir le degré d'apaisement de leurs visages...

 sunny à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite-laique.forumsactifs.com/
Thorsum
Membre


Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2092
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 21:19

Bonjour Nergal,

je me sens concerné par ton message. Je pratique vipassana dans le cadre du bouddhisme theravada, les vœux de bodhisattva proviennent du Mahayana, mais pourtant j'ai cela en moi. C'est un sujet dont il est extrêmement difficile de parler car pour moi ce ne sont pas des vœux, parler de vœux est une façon conventionnelle d'en parler pour exprimer la chose simplement, mais malheureusement très faussement car en faire le vœux est une chose mais en ressentir l'impérieuse nécessité en est une autre.

Dans mon cas je n'en ai jamais fait le vœux, ou bien seulement à posteriori, mais tout a commencé par un ressentis. Je n'ai donc jamais décidé de prendre ce chemin, pas au sens courant, j'ai juste accepté et acquiescé à ce que je vis presque malgré moi. Par contre je peux dire que j'ai fais le choix conscient de m'accorder et de vivre pleinement ce qui se vit en moi au plus profond, c'est à dire de tendre vers l'unisson entre qui je suis extérieurement et ce que je ressent intérieurement.

Le point crucial qui pourrai malgré tout répondre à ta question est le suivant: il y a chez moi, à la base du sentiment de bodhisattva (je ne peux pas parler d'autre chose), la sensation ou l'expérience dans le cœur de l'unité de l'humanité toute entière, qui en fait une absolue certitude. Ma compréhension personnelle du bodhisattva n'est donc pas seulement compassionnelle, car ne faisant tous qu'un spirituellement il est un fait pour moi que ma réalisation spirituelle ne peut être parfaite sans que le reste de l'humanité n'y parvienne aussi.

Lorsque je ressent que nous ne sommes qu'un, je ressent la non réalisation de mon prochain comme ma propre non réalisation. Dans cette perspective me satisfaire de ma propre réalisation m'apparaît comme la forme ultime et la plus subtile de l'orgueil. Pourquoi? Parce que Dieu se donne à nous à chaque instant. Les orientaux penserons au son primordial, les chrétiens au Verbe incarné, le Christ mort pour nous.

Alors finalement comment pourrai-je prétendre m'élever vers Dieu, le rejoindre, sans participer à son oeuvre et me satisfaire de ma propre réalisation en abandonnant la création de Dieu derrière moi? Arrivé à un certain niveau intérieur, servir Dieu passe nécessairement pour moi par le service de sa création. Quelque part il n'y a pas de plus belle façon d'aimer Dieu que d'aimer sa création et d'y sacrifier sa vie comme lui même le fait. En Dieu il n'y a ni mort ni peur, il n'y a pas de mort de soi dans le don de soi à plus petit que soi, en vérité c'est tout le contraire. La vie provient du don de soi, c'est parce que Dieu se donne que nous sommes en vie et Dieu n'a pas cessé d'être.

Le liant de tout cela est bien évidemment l'amour, un amour fou et inconditionnel, un amour qui brûle de l'intérieur et qui déchire les entrailles à vous empêcher de dormir. Cela n'est pas tout les jours comme ça mais cela ne pourrait être sans ça. Lorsqu'en s'en remettant au cœur les peurs tombent, tout cela devient une évidence. De même que dans le monde notre bonheur ne saurait être parfait tant que les gens qui nous sont chers ne le partagent pas, dans la spiritualité notre réalisation ne saurait être parfaite tant que les gens qui nous sont chers ne la partage pas. Nous sommes tous les enfants de Dieu, nous lui sommes tous chers, et un jour l'humanité toute entière sera chère au cœur de chacun d'entre nous. Dans l'unité prétendre se réaliser personnellement, sans les autres, est encore une forme de condition qui fait obstruction à l'amour inconditionnel en soi.

Marc 8:34-35
"Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera."

Nous sommes bien souvent prêt à perdre notre vie à condition de ne pas perdre notre éveil! Du donnant donnant, on marchande avec Dieu. Je veux bien perdre ce plaisir ci mais seulement si j'ai ce plaisir là. C'est encore le mode de fonctionnement du vieil homme. Mais le don de soi ne marche pas comme ça.


Dernière édition par Thorsum le Jeu 5 Juin 2014 - 21:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 21:24

Je suis assez d'accord avec ce que tu dis jean yves, j'irai même jusqu'a penser que sur des points essentiels le bodhisattva est a l'ooppose du bouddhisme : il ne vise pas sa seule realisation, allant jusqu'a la refuser pour un but qui corresponds mieux a sa nature. De même il ne souhaite pas transcender toute son "humanite" mais en cherit une partie, la ccompassion dont tu parles, et qui lui donnes un chemn different que celui de tout accepter et de se mettre en harmonie avec l'existant. Pour moi si l,eveil est l,humin qui se dissout dans le divin la voie voie du bohisattva c'est l'humain qui devient le divin, dans toute sa beaute et, lorsqu'il est realise, sans lesdefauts inherent a cette "humanite".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 21:28

@Thorsum a écrit:


Lorsque je ressent que nous ne sommes qu'un, je ressent la non réalisation de mon prochain comme ma propre non réalisation. Dans cette perspective me satisfaire de ma propre réalisation m'apparaît comme la forme ultime et la plus subtile de l'orgueil. Pourquoi? Parce que Dieu se donne à nous à chaque instant. Les orientaux penserons au son primordial, les chrétiens au Verbe incarné, le Christ mort pour nous.

Alors finalement comment pourrai-je prétendre m'élever vers Dieu, le rejoindre, sans participer à son oeuvre et me satisfaire de ma propre réalisation en abandonnant la création de Dieu derrière moi? Arrivé à un certain niveau intérieur, servir Dieu passe nécessairement pour moi par le service de sa création. Quelque part il n'y a pas de plus belle façon d'aimer Dieu que d'aimer sa création et d'y sacrifier sa vie comme lui même le fait. En Dieu il n'y a ni mort ni peur, il n'y a pas de mort de soi dans le don de soi à plus petit que soi, en vérité c'est tout le contraire. La vie provient du don de soi, c'est parce que Dieu se donne que nous sommes en vie et Dieu n'a pas cessé d'être.

Le liant de tout cela est bien évidemment l'amour, un amour fou et inconditionnel, un amour qui brûle de l'intérieur et qui déchire les entrailles à vous empêcher de dormir. Cela n'est pas tout les jours comme ça mais cela ne pourrait être sans ça. Lorsqu'en s'en remettant au cœur les peurs tombent, tout cela devient une évidence. De même que dans le monde notre bonheur ne saurait être parfait tant que les gens qui nous sont chers ne le partagent pas, dans la spiritualité notre réalisation ne saurait être parfaite tant que les gens qui nous sont chers ne la partage pas. Nous sommes tous les enfants de Dieu, nous lui sommes tous chers, et un jour l'humanité toute entière sera chère au cœur de chacun d'entre nous. Dans l'unité prétendre se réaliser personnellement, sans les autres, est encore une forme de condition qui fait obstruction à l'amour inconditionnel en soi.

Marc 8:34-35
"Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera."

 :jap: :jap: :jap: 

Je ressens les choses comme ça aussi, d'ailleurs je l'ai déjà dit plusieurs fois ici que la réalisation vraie est celle de l'humanité entière et non d'un seul être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 21:43

Merci thorsum pour ton temoignage, que j'ai trouvé eclairant.
Comment lies tu vipassana a cette comprehension ?As tu compris ta voie avant cette meditation, est ce vipassana qui t'as mene a ca ou encore cela n' t il ete que mise en lumiere de ce que tu as toujours senti, sans vraiment le comprendre ?
Si ma question est trop personnelle n'hesites pas a me le dire : a quel age as tu compris ta voie ?
J'aurais les mêmes questions pour toi, si possible, totem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12499
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 4 Juin 2014 - 22:02

nergal a écrit:


Merci thorsum pour ton temoignage, que j'ai trouvé eclairant.
Comment lies tu vipassana a cette comprehension ?As tu compris ta voie avant cette meditation, est ce vipassana qui t'as mene a ca ou encore cela n' t il ete que mise en lumiere de ce que tu as toujours senti, sans vraiment le comprendre ?
Si ma question est trop personnelle n'hesites pas a me le dire : a quel age as tu compris ta voie ?

J'aurais les mêmes questions pour toi, si possible, totem.

Je ne savais pas ce qu'était un Bodhisattva étant donné que ne suis aucune voie et n'ai aucune pratique mais c'est un ami qui a suis une voie et a eu un maitre et avec qui j'ai beaucoup discuté spiritualité qui m'a envoyé un jour des documents sur les Bodhisattva en me disant que pour lui j'étais dans cette voie et en lisant ses articles effectivement j'ai reconnu ce fait.
La réalité est que c'est l'être intérieur qui guide et le travail à faire est bien de s'en remettre entièrement au divin et d'être son instrument corps et âme selon ses desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 5 Juin 2014 - 2:15

Thorsum je souhaiterai ajouter d'autres questions. La encore si c'est trop personnel je suis desole, tu peux bien ssur te contenter d'ignorer ce que tu souhaites. Si tu es pret a rrepondre maus pas sur forum mon mp t'es bien sur ouvert.

Comment decrirais tu ton rapport avec la planete ?
Quelle est ta vision de l'humanite actuelle ?
Quel est la forme de cocommunication la pplus prifonde que tu ait vecu ? Etait ce a double sens ? Te sentirais tu capable de communiquer autrement face a la bonne personne ? Comment verrais tu cette communication ?
As tu eu besoin d'un declencheur piur te realiser bbodhisattva, aurais tu pu rater cela, ou penses tu que quelques soient tes choix tes pas t'auraient fircement mene a ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Thorsum
Membre


Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2092
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 5 Juin 2014 - 20:26

nergal a écrit:
Comment lies tu vipassana a cette comprehension ?As tu compris ta voie avant cette meditation, est ce vipassana qui t'as mene a ca ou encore cela n' t il ete que mise en lumiere de ce que tu as toujours senti, sans vraiment le comprendre ?

Oui j'ai ressentis cela bien avant de pratiquer vipassana et bien avant d'entendre parler des vœux de bodhisatva. J'oserai dire que rien ne m'a vraiment aider à le comprendre, se ressentis profond s'est peu à peu révélé à moi, à ma conscience, sans que je n'ai jamais besoin de le valider par un enseignement. J'étais simplement à l'écoute de mon cœur, et je dirai que toute la difficulté a été de ne pas douter, non pas de mon ressentis mais de ce qu'il implique, de ce qu'il signifie. Il faut acquérir une certaine expérience, et une certaine assurance, pour oser se dire "voilà ce que je ressent, voilà ma spiritualité, voilà ma raison d'être, voilà ce qui est vrai pour moi", alors même que je n'ai reçu ni suivis aucun enseignement sur le sujet. M'éveiller seul, pour moi même sans en faire bénéficier autrui m'a toujours paru être une profonde injustice. S'éveiller pour soi même n'a véritablement pas de sens. Dans le monde l'impermanence et l'interdépendance sont les principes fondamentaux du bouddhisme, "hors du monde" tout est non soi, anatha. Pour moi on ne peut donc fondamentalement pas s'éveiller pour soi, mais la représentation que l'on a de l'aboutissement de ce chemin dépend des ressentis de chacun.

Vipassana a été une révélation dans la façon de vivre, en pratiquant vipassana on comprend concrètement, d'un point de vue pratique, de quelle façon le Christ a pu prier pour ses bourreaux et plus généralement pour ses ennemis. En termes mystiques je peux dire que vipassana est la façon juste de vivre au delà de ce qui en moi me sépare de mon prochain, c'est à dire au delà de mes jugements, croyances etc. qui me conditionnent. C'est donc très concrètement ce qui me permet de mettre en oeuvre la qualité de bodhisatva dans les situations quotidienne. Avec vipassana porter sa croix revêt une dimension éminemment pratique, concrète, et immédiate. Avec vipassana je suis sans cesse au pied de la croix avec cette question à laquelle je dois répondre à chaque instant: est ce que je décide de la porter ou est ce que je continue de la subir? La porter c'est se tenir debout intérieurement comme le christ lors de la crucifixion, la subir c'est laisser le vieil homme conduire la galère. Donc oui cela m'a permit de mettre en lumière comment tout ces grands concepts peuvent être expérimentés très simplement dans l'action au présent, d'instant en instant, et non dans des projections mentales.

nergal a écrit:
Comment decrirais tu ton rapport avec la planete ?
Quelle est ta vision de l'humanite actuelle ?

Mon rapport à la planète est très simple, c'est un rapport d'amour. La planète participe de la dimension physique de l'homme, en ne prenant pas soin de la planète nous ne prenons pas soin de nous même, et prendre soin de la planète est une façon de prendre soin de soi mais aussi des autres! Pour moi la vie est abondance, mais nous n'en faisons pas l'expérience par ignorance. Dans cette ignorance les hommes ont besoin de créer de la rareté pour consolider leur sentiment d'exister ainsi que la perception de leur propre valeur par ce qu'ils possèdent. Plus ce que nous possédons est difficile à obtenir plus nous pouvons être fier et nous gratifier d'y être parvenu. C'est ce qui conduit à des extrêmes tels que les propos tenus par une personne extrêmement riche invitée sur un plateau télé et à qui la présentatrice a demandé quelque chose comme est ce qu'il trouvait normal que le salaire annuel des 80 personnes les plus riches de planète équivaut au salaire annuel des 5 milliards d'individus les plus pauvres, à quoi il a fièrement répondu que oui et que c'est une chance parce que ça leur donne envie de réussir. Le système est conçu de telle façon que nous ne pouvons nous libérer de nos besoins fondamentaux (se loger, se nourrir, se vétir etc), nous sommes réduits en esclavage pour les satisfaire, ainsi le système s'auto entretiens puisque nous ne pouvons pas consacrer notre énergie à des choses plus créatives et émancipatrices pour notre esprit, ce qui ralentis fortement l'émergence d'état de conscience supérieurs.

Je crois profondément en l'homme et en sa bonté fondamentale si bien que j'ai entièrement confiance en son devenir, qui bien que pouvant être extrêmement douloureux sera nécessairement lumineux. L'amour est abondance c'est pourquoi le chemin du cœur est aussi un chemin d'abondance. Ce n'est pas un concept spirituel abstrait, il est aussi possible de le vivre physiquement et sur ce point la vie est bien faite puisque ce sont souvent ceux qui possèdent le moins qui sont le plus disposés à ce changement. Les earthship en sont sans doute un très bon exemple, ces maisons écologiques à haut rendement énergétique dont le concept de base est que c'est la maison qui prend soin de l'homme et non l'homme qui prend soin de la maison. En quelques années ont peut se libérer complètement de la nécessité de subvenir à nos propres besoins, on retrouve alors la liberté de se consacrer à des aspirations supérieures et la nature bienveillante de ceux qui se lancent dans ce types de projet peut retrouver toute son ampleur et sa spontanéité naturelle.

nergal a écrit:
Quel est la forme de cocommunication la pplus prifonde que tu ait vecu ? Etait ce a double sens ? Te sentirais tu capable de communiquer autrement face a la bonne personne ? Comment verrais tu cette communication ?

Je ne suis pas sur de bien comprendre ta question ni de pouvoir vraiment y répondre. Je préfère parler de communion plus que de communication. Avec la pratique mon mode pensée change, je pourrai te raconter des expériences passées mais c'est superflu. Il devient de plus en plus clair pour moi que la seule expérience, la plus profonde, la plus intense, est celle de l'instant présent. L'amour inconditionnel commence par l'acceptation inconditionnelle de ce que nous sommes dans la situation dans laquelle on se trouve, aussi pourrie soit elle. Le problème est que l'on se juge soit même indigne de faire l'expérience de cet amour et qu'on en remet la réalisation à plus tard. Accepter ce qui nous empêche d'en faire l'expérience, accepter tout ce qui nous appesantis et commencer par se sourire à soi même, à développer de la compassion pour soi même, pour ce cher petit moi qui bataille pour progresser et croit qu'il y parviendra un jour, c'est par là que passe l'amour, par le regard que l'on porte sur soi, puis par extension sur les autres. Dans ce regard il n'y a pas de séparation entre soi et les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 5 Juin 2014 - 20:48

Je te remerci thorsum, ton temoignage m'a eclairé sur ce qu'est la voie du boddhisattva, ce qui m'est utile même si ce n'est pas ma propre voie. Je ne me rendais pas compte de l'importance du fusionnel, qui semble etre la base absolue de cette voie, si j'ai bien compris. Vraiment interessant. Si un jour d'autres questions me viennent me permets tu de te contacter par mp pour te prevenir que je "relance" ce post ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
Thorsum
Membre


Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2092
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 5 Juin 2014 - 21:12

Il n'y a pas de quoi. Je dois dire que mon expérience n'est très probablement pas représentative du tout de ce qu'est la voie de bodhisatva, n'ayant reçu aucun enseignement traditionnel du mahayana sur le sujet. C'est mon engagement et ma façon à moi de le vivre et je ne sais pas du tout comment le vivent les autres même si des expériences me permettent de savoir que certains aspect de l'expérience intérieur sont nécessairement communs et obligatoires.

Je te reprend sur le terme de fusionnel pour éviter toute confusion parce au sens ou moi je l'entend le fusionnel ou la fusion est l'union de deux en un tout indifférencié, dans mon expérience ce n'est pas ce que je ressens car l'amour est plus moi que moi, il n'y a donc pas de sentiment de perte de qui je suis pour me fusionner avec autrui et c'est pourquoi je préfère le mot union à fusion. C'est l'unité de la condition première de l'humanité, de sa nature spirituelle, qui est la base, mais son unité ne signifie pas donc forcément son indifférenciation. Je pense que cela participe de la multiplicité divine. L'Un contient le multitude.

Oui bien sur tu peux me contacter si tu veux.


Dernière édition par Thorsum le Mer 3 Sep 2014 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agaldian
Membre


Date d'inscription : 16/05/2011
Nombre de messages : 397
Masculin
Taureau Chien
Age : 34
Ville : marseille

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 5 Juin 2014 - 21:44

D'accord, merci a nouveau, je m'en souviendrai.
En fait je parlais de fusionnel en partant du terme psychologique, mais c'est vrai que ce mot peut preter a confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unedesvoies.123.fr
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3516
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Sam 7 Juin 2014 - 7:12

nergal a écrit:
pourquoi avoir decidé de prendre ce chemin ?

Pour la même raison que lorsque tu te blesse au doigt, tu te soignes :

Ton doigt faisant partie de toi, tu en prend soin du mieux possible.

Y a-t-il une décision dans ces cas là ?

Faut-il trouver des arguments plaidant en la faveur du geste de se soigner ?

Ce geste est-il une vocation ?

Est-il une sorte de sacrifice très évolué spirituellement ?

Est ce nécessaire de faire des voeux pour y arriver ?

Lorsque tu va soigner ton doigt, y a-t-il quelque chose a comprendre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre


Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2092
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Mer 3 Sep 2014 - 23:41

Je reviens sur le sujet, c'est tout a fait juste ce que tu dis Did. Dans mon parcours personnel il n'y a pas un moment ou j'ai décidé de devenir bodhisatva ou de m'engager explicitement dans cette voie. Cela m'est peu à peu apparu comme une nécessité évidente, c'est donc mon ressentis qui m'y a conduit et non pas un intérêt ou une décision intellectuelle. D'ailleurs il faut bien dire que sans la foi et sans une expérience personnelle profonde de l'amour, non seulement rien de tout cela n'est possible mais de toute façon le mental s'y refuse catégoriquement. Si l'on a pas découvert en soi la source d'un amour qui nous dépasse et qui nous fait vivre alors le mental ne voit que sa disparition dans l'idée de se donner soi même lorsque l'on commence à ressentir toute la mesure de ce que cela signifie véritablement. Le mental est terrorisé à l'idée de mourir et ils se comporte alors comme une cheval qui refuse de sauter un obstacle. Lorsque l'on trouve cette source d'amour en soi ce qui nous sépare ne se trouve plus dans l'axe de ce que nous sommes mais à la périphérie. C'est comme si toute l'humanité évoluait sur un cercle, et comme une abeille prise dans un piège à guêpes (bouteille coupée et emboîtée à l'envers), elle tourne en rond pour trouver la sortie (le goulot de la partie supérieure emboîtée à l'envers). Celui ou celle qui ose se détacher des parois pour s'engouffrer dans l’abîme de son cœur retrouve la liberté, le goulot de la bouteille qui est au centre, et peut alors aller et venir à sa guise. La vie du Christ en est le pus bel exemple. "Il est plus facile à une chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu" Marc 10:25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3516
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 4 Sep 2014 - 5:51

Thorsum : "Ne faisant tous qu'un spirituellement il est un fait pour moi que ma réalisation spirituelle ne peut être parfaite sans que le reste de l'humanité n'y parvienne aussi."

Did : les voeux de boddhisattava, en tant que rituel d'une tradition, n'étaient et ne demeurent utile que tant que la pensée humaine n'est pas capable de comprendre ça par elle même, et puis d'en tenir compte dans sa pratique.

Thorsum : "Lorsque je ressent que nous ne sommes qu'un, je ressent la non réalisation de mon prochain comme ma propre non réalisation."

Did : ça marche dans l'autre sens aussi : a mesure que les obstacles disparaissent en soi, on ne les voit plus chez autrui.
Ou bien si on les voit, ils ne font que passer sans déranger ni empêcher le principal. Very Happy  
Ne pas comprendre ça - que ça marche dans les deux sens - ce serai s'empêcher de travailler d'abord en soi pour cette délivrance du prochain.

On ne peut donner que ce que l'on a.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorsum
Membre


Date d'inscription : 02/01/2010
Nombre de messages : 2092
Masculin
Cancer Chien
Age : 34
Ville : Paris

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 4 Sep 2014 - 7:23

Did : ça marche dans l'autre sens aussi : a mesure que les obstacles disparaissent en soi, on ne les voit plus chez autrui.
Ou bien si on les voit, ils ne font que passer sans déranger ni empêcher le principal. Very Happy  
Ne pas comprendre ça - que ça marche dans les deux sens - ce serai s'empêcher de travailler d'abord en soi pour cette délivrance du prochain.

On ne peut donner que ce que l'on a.





Mon expérience est différente. Toutes les difficultés et les obstacles que j'ai résolu en moi sont des aspects de la vie qui sont devenus fluide en moi. Lorsque je rencontre quelqu'un qui est dans cette même difficulté je le vois au contraire très clairement parce que ma vision et ma compréhension ne s'arrêtent pas a cette difficulte en moi. Lorsque l'on dit qu'un éveillé ne voit que des éveillés cela veut dire qu'il voit ces mêmes qualités en chacun d'entre nous mais se n'est pas pour autant qu'il ne voit pas qu'on se trappe la tête contre le mur. D'ailleurs si je ne voyais pas cela chez autrui il me serait impossible d'éprouver de la compassion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 4 Sep 2014 - 8:51

on peut raisonnablement se demander si ce n'est pas une belle utopie cette histoire de Bodhisattva... Rolling Eyes

pourquoi me direz-vous ?

parce que celui qui s'y engage est voué pour l'éternité à rester sur Terre pour aider l'humanité à évoluer jusqu'au dernier...

hors il n'y aura jamais de dernier car l'évolution des âmes est continuelle... ceux qui sont devant nous se libèrent et d'autres émergent du règne animal et commencent leurs incarnations humaines.. et ceci ad vitam eternam (jusqu'au prochain Pralaya et c'est pas pour demain..)

il n'y a que dans le Bouddhisme Tibétain que l'on trouve cette idée que je trouve absurde.. d'ailleurs ceux qui s'y engagent dans un idéalisme naïf se verront contraint un jour d'abandonner cette belle idée pour continuer leur évolution vers d'autres plans et apporter leur aide sur d'autres niveaux tandis que d'autres prendront leur relais sur le plan physique..

pour être plus précis, cette idée qui en fait est un dogme religieux, a été instituée par le Bouddhisme Tibétain afin de couper court aux démarches trop égo-centrées des autres confessions Bouddhistes et notamment Hinayana; cette dernière voie peut-être considérée comme très aride ne développant pas toujours le cœur, ainsi en instituant cette "belle idée" du Bodhisattva, en créant ce dogme, le Bouddhisme Mahayana et donc Tibétain greffait sur la doctrine Bouddhique originelle une dimension plus universelle de sagesse et de non-égoïsme...

si cette dernière orientation est louable, pour autant elle ne doit pas installer le Bouddhiste dans cette illusion mais l'inciter à servir jusqu'à sa propre libération, laquelle ne sera pas forcément souhaité par l'égo, mais automatique lorsque le pratiquant ne sera plus compatible avec les vibrations d'un corps humain..

enfin le simple fait de prendre ce vœu, et ceci malgré l’irréalité de la chose, ne peut que générer un excellent karma, lequel, paradoxalement libérera l'être pour un service sur d'autres plans...



Revenir en haut Aller en bas
Raphaëla
Membre


Date d'inscription : 08/04/2014
Nombre de messages : 643
Féminin
Gémeaux Rat
Age : 56
Ville : Champfleury

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 4 Sep 2014 - 13:21

Xian a écrit:

parce que celui qui s'y engage est voué pour l'éternité à rester sur Terre pour aider l'humanité à évoluer jusqu'au dernier...

quelqu'un  peut être dans son Cheminement dans un état d'esprit de Bodhisattva sans avoir connaissance que cela soit une Tradition, un dogme religieux. Et quand bien même cela serait peine perdue dans la concrétisation de son désir, ce qui importe c'est ce qui origine ce désir, et l'état d'esprit dans lequel il vit son Chemin, son quotidien ... Plus cela semble impossible et plus, à mes Yeux, la Compassion qui est sienne n'en est que plus intense, plus profonde, plus Vraie ...


Xian a écrit:

enfin le simple fait de prendre ce vœu, et ceci malgré l’irréalité de la chose, ne peut que générer un excellent karma, lequel, paradoxalement libérera l'être pour un service sur d'autres plans...

ce n'est donc pas si naïf, absurde que cela  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Jeu 4 Sep 2014 - 14:03

@Raphaëla a écrit:

Xian a écrit:

enfin le simple fait de prendre ce vœu, et ceci malgré l’irréalité de la chose, ne peut que générer un excellent karma, lequel, paradoxalement libérera l'être pour un service sur d'autres plans...

ce n'est donc pas si naïf, absurde que cela  Wink

c'est un des rares cas où le fait de croire une absurdité engendre un karma des plus positifs Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
did
Membre


Date d'inscription : 11/01/2014
Nombre de messages : 3516
Masculin
Vierge Serpent
Age : 51
Ville : Planéte Terre

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Ven 5 Sep 2014 - 6:50

Bonjour thorsum,

Nos expériences ne semblent différer que sur un point, celui de ne plus voir des choses que l'on voyait avant chez le prochain.

Sinon, nos expériences me semble assez semblables lorsque tu dis :

"Toutes les difficultés et les obstacles que j'ai résolu en moi sont des aspects de la vie qui sont devenus fluide en moi. Lorsque je rencontre quelqu'un qui est dans cette même difficulté je le vois au contraire très clairement parce que ma vision et ma compréhension ne s'arrêtent pas a cette difficulte en moi."

Oui.

Dans ces cas là, ce que l'on a acquis - et donc qu'on peut donner a ceux qui sont preneurs - c'est une sorte de distance, de détachement par rapport a l'emprise du problème sur nous, voir on peut carrément lui dire la solution qui a marché pour nous, et peut être marchera-t-elle aussi pour le prochain.

Tu dis :

"Lorsque l'on dit qu'un éveillé ne voit que des éveillés cela veut dire qu'il voit ces mêmes qualités en chacun d'entre nous mais se n'est pas pour autant qu'il ne voit pas qu'on se trappe la tête contre le mur."

    « Pour ceux qui ont la Connaissance comme pour ceux qui ne l’ont pas, le monde est perçu. Pour celui qui n’a pas la Connaissance, le réel se limite au monde sensible. Mais pour celui qui a la Connaissance, le Réel Un, sans forme et infini, est le substrat du monde sensible.
Ceci est LA SEULE différence entre eux »

   -  Ramana Maharashi -


Enfin tu dis :

"D'ailleurs si je ne voyais pas cela chez autrui il me serait impossible d'éprouver de la compassion."

Certes.
Mais voir que le prochain EST l'infini, lui aussi, je pense que c'est la meilleure aide que l'on puisse apporter.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3028
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Cherche témoignage — Bodhisattva   Ven 5 Sep 2014 - 15:22

@Agaldian a écrit:
Bonjour,
Je souhaiterai, s'il passe un jour ici, que quelqu'un s’étant engage dans la voie du Bodhisattva ouvre un sujet pour parler de cela, quelque soit son avancée.
L'aspect qui personnellement m’intéresse est l'apparition de cette vocation : pourquoi avoir décidé de prendre ce chemin ?
Si possible précises sur ton post si tu acceptes un questionnement approfondi ou pas.


*RE: La rencontre bouddhique s'est manifestée pour mon cas  le 11-02-2010. Je ne m'attendais à rien de particulier, c'est arrivé comme ça, au moment opportun où l'ouverture d'esprit fut capable d'en accepter la manifestation.

L'on ne peut parler à proprement dit de chemin, mais de voie, parce qu'elle est intérieure et donc choisie. Il est perceptible dans cette voie que la vision du Divin se manifeste, que l'on voit, que l'on ressent, que l'on entend, CAD qu'il y a véritablement rencontres à différents niveaux de manifestations, révélations.

Pour ce qui est du questionnement approfondi, il doit l'être pour tout un chacun inévitablement sur le thème du sens profond de l'existence et de sa signification. Lorsque l'ouverture est réalisée, les réponses affluent. Cela à commencer par la simple observation intérieur partant du principe qu'en nous tout à été déposé et qu'il n'y a qu'à se taire et ne rien susciter pour se révéler intrinsèquement.

Cette rencontre avec le Bouddha de lumière dorée est en relation avec l'état d'égalité, la compassion, la sagesse , l'Amour.

Je pratique la méditation depuis environ trois décennies et ce n'est sans doute pas le seul facteur. J'avais travaillé précédemment sur le pardon et la clair vision avec le rencontre christique en octobre 2007. S'en suivit sur une période de quelques mois la manifestation de lumières, de feu, de flammes de sons divers, de compréhension non raisonnées, puis de l'ouverture du coeur en plusieurs étapes par la triple flamme du St Esprit.  

Ci-dessous quelques souvenirs de cette période: L'on peut percevoir sur l'illustration la position des mains du Bouddha indiquant "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas".



Ainsi que la manifestation des quatre piliers de la sagesse, les quatre nobles vérités:Les Quatre Nobles Vérités sont les quatre piliers qui soutiennent le bouddhisme, ou Buddha Dharma. Elles furent enseignées par le Bouddha lui-même après son Illumination ; elles sont le fondement de la voie qu’il a tracée.

La première est le célèbre “ Tout est Souffrance ”, sarvam duhkham. La deuxième établit les causes et conditions de ladite souffrance. Ainsi est posé le diagnostic. La troisième montre que l’on peut remédier à ces causes, et libérer de la souffrance. Quant à la quatrième, elle établit que c’est la Voie qui est le remède – ou plutôt les voies, c’est-à-dire les nombreuses pratiques du bouddhisme.

La voie est ainsi très pragmatique ; elle est celle qu’a recommandée le “ Grand Médecin ”, et est ainsi le grand remède : elle guérit de la grande douleur d’être né, de vieillir et de mourir. Cet exposé profond et pratique a pour dessein de transformer le lecteur, qui, s’il est attentif, est déjà un pratiquant de la Voie.

                                           II

Ceci après la manifestation de la Présence christique dans le centre du coeur quelques années auparavant.

Lorsque le lien fut établit avec l'énergie bouddhique,par la pratique une lumière dorée apparaît autour de la tête du pratiquant avec un changement intérieur de disons...niveau de conscience et de perception du monde.

Exemples: 1) "En réalité, il n'y a ni bien ni mal, les deux travaillent de concert pour la réalisation de l'unité".

2) "Je ne puis juger ou présumer de ce qu'est l'autre, car il est un autre moi-même faisant au même titre l'expérience du créé".

3) "Les racines de la souffrance sont plongées dans l'oubli et de la naît l'ignorance à sa véritable nature Divine".

Etc...seule la pratique est réalisation.

*Illustration de l'apparition de cette lumière liée à l'énergie bouddhique s'est effectuée en deux temps: Voici le deuxième temps
(l'on peut qualifier la "voie" du disciple, car il est alors en compagnie du M., ni seul, ni abandonné)



Fraternellement :petitcoeur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cherche témoignage — Bodhisattva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit