Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le Silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Silence   Mar 25 Mar 2014 - 14:59

Rappel du premier message :

Que représente-t-il pour vous ?

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 14:23

@Lux a écrit:
@Totem a écrit:
car le passé ne pouvant être changé

La j'émet une réserve Totem, à partir du présent, tu peux changer le passé, non dans le déroulement, mais dans le regard sur celui-ci et aussi sur sa compréhension.

*RE: Là, il s'agit de l'emprise du passé...des samsaras. (tiens, une occasion de creuser)

De la résolution de ses effets sur notre vie actuelle et donc future. Tout est relié. Il et question justement de s'en libérer pour accéder à la Liberté qui amène le flux libre de Vie en ton intégrité naturelle, le sens de l'âme. Voler et butiner la vie en toutes ses floraisons. Magnifique lorsque le regard est éclairé par l'émergence de la lumière intérieure.


La Présence JE SUIS le signifie clairement de cette façon aimante et tellement bienveillante:

Sans te préoccuper de ce que la vie pourrait attendre de toi,
Avance dans ce que le présent arrive à nul autre instant,
Que maintenant, dans ce que la Présence t’offre pour t’éclairer.
Cet instant est silencieux, car il est entre toi et CE QUI EST.
Il te suffira d’être à l’écoute de ce qui en nous est Présent,
De ce que Dieu a déposé en nous, afin de garder notre alliance éternelle.

*Si par bonheur tu t'accordes à cette vibration au tréfonds de ton être, l'on en ressens les effluves. Essayez pour voir...

Ceci n'est pas un "commandement", une simple une invitation à venir s’asseoir à la même table, se reconnaissant, réveillé.

Avec Amour, fraternellement.  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 14:34

@porte a écrit:
*RE: Là, il s'agit de l'emprise du passé...des samsaras. (tiens, une occasion de creuser)

Emprise ? le passé est aussi présent que le présent tout comme le futur.

Les scindés ne seraient-ils pas au contraire une fuite ou une emprise ?
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 16:08

@Lux a écrit:


Emprise ? le passé est aussi présent que le présent tout comme le futur.

Les scindés ne seraient-ils pas au contraire une fuite ou une emprise ?

UG Khrishnamurti dit une chose sur laquelle je suis entièrement d'accord, à savoir que pour révéler le maître intérieur il faut de libérer de son passé ainsi que de celui des incarnations précédentes. C'est donc l'emprise du passé et du futur sur l'être qui l'empêche d'accéder à l'état naturel qui est l'être intérieur qui vit bien dans le présent mais lorsqu'on ne vit pas dans ce présent on ne peut le révéler on ne peut que le sentir de temps en temps, mais ne pas faire le rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 17:12

@Totem a écrit:
@Lux a écrit:


Emprise ? le passé est aussi présent que le présent tout comme le futur.

Les scindés ne seraient-ils pas au contraire une fuite ou une emprise ?

UG Khrishnamurti dit une chose sur laquelle je suis entièrement d'accord, à savoir que pour révéler le maître intérieur il faut de libérer de son passé ainsi que de celui des incarnations précédentes. C'est donc l'emprise du passé et du futur sur l'être qui l'empêche d'accéder à l'état naturel qui est l'être intérieur qui vit bien dans le présent mais lorsqu'on ne vit pas dans ce présent on ne peut le révéler on ne peut que le sentir de temps en temps, mais ne pas faire le rapprochement.

Pour de libérer de son passé, tu veux dire le ou se ? -faute de frappe je vois "de" ce qui laisse une tonne de supposition.

Et pourquoi ne pourrions nous pas vivre présentement le passé, présent et futur tout en même temps ?

Car bizarrement tu fait ici référence au passé et futur en tant qu'extérieur au présent, ce qui donne cette vision logique que tu as, dans un autre sens quand le passé et futur deviennes intérieur il n'y a plus que le présent.

Différencier le passé, présent et futur, ne peuvent que conduire à une certaines dualité, comme pour tout d'ailleurs que tu définit bien en tes termes par "le sentir de temps en temps".

Si tu vois le passé en tant qu'individualité, et non comme un ensemble, crois moi, on va pouvoir en débattre jusqu’à la saint glinglin.

A moins de laisser place au silence  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 17:49

@Lux a écrit:



Différencier le passé, présent et futur, ne peuvent que conduire à une certaines dualité, comme pour tout d'ailleurs que tu définit bien en tes termes par "le sentir de temps en temps".


Justement nous vivons en différenciant le passé, le présent, et le futur ne serait-ce qu'en vivant.

Il y a des personnes qui sont déprimées parce qu'elles regrettent leur passé, surtout si c'était un passé où elles étaient heureuses, par contre d'autres qui ont eu un passé tragique l'enterre sans en être guérie et quand celui-ci ressurgit c'est la cata. Quand au futur on 'y est pas encore mais la plupart des gens font des plans sur la comète et s'ils ne se réalisent pas en ils souffrent.
Il n'est pas question d'oublier le passé ni de faire l'impasse sur le futur, mais il s'agit bien de VIVRE l'instant présent dans lequel peut de gens vivent parce qu'ils vivent à 100 à l'heure. Je dis ça parce que j'ai vécu ça et un ralentissement du à la maladie m'a fait prendre conscience de ce phénomène car là on est acculé et on est obligé de lâcher prise, inutile de se prendre la tête pour le passé où l'on pouvait courir ni pour le futur où l'on sait qu'on ne pourra non plus courir, bref, c'est l'arrêt total dans le présent et là tout EST. Ca peut paraître incroyable mais c'est lors de cet arrêt TOTAL que des tas de choses se déclenchent.
Pour moi le passé, le présent et le futur sont comme une seule bande, mais la vraie vie est au milieu, soit le présent et c'est là que l'on créé.

Petit exemple tout simple qu'on peut transposer à des cas plus importants :
lorsqu'on tricote un pull par exemple,  on a déjà fait le dos et le devant (c'est le passé), il reste les manches qu'on projette de faire (c'est le futur), mais pour ce faire, c'est bien dans le présent qu'on agit et rien ne dit que le projet de faire les manches se réalisera car des tas de choses peuvent faire que celui-ci ne se fasse pas, alors tu peux souffrir (dans le présent) de pourvoir faire les manches (futur) et que le pull sans manche (passé) ne soit pas portable ou alors laisser tomber l'affaire en riant un bon coup, c'est selon. Very Happy 


Bref tu passes  ton présent à souffrir à cause du passé et du futur, alors qu'il y a mieux à faire dans celui-ci. Laughing

PS - quand tu fais l'amour, penses tu quand tu le fais par exemple à un problème que tu aurais eu la veille, et un autre problème que tu devras solutionner le lendemain??? Si tu n'es pas dans le présent à ce moment là j'imagine...............je préfère ne pas imaginer. Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 18:58

J'en remet une couche  Laughing 

Je ne vie pas en différenciant le passé, le présent, et le futur.

A moi de donner un exemple  Laughing  :

Un patron ferme son usine, les ouvriers râle, les ouvriers ont la haine des patrons.

Dans la différenciation, le passé c'est le patron qui ferme l'usine, le présent c'est l'ouvrier qui râle, le futur c'est la haine des ouvriers sur le patron ancré dans les gènes sur des générations, d'un côté comme de l'autre.

L'ensemble, c'est l'ouvrier qui ce met à la place du patron, c'est le patron qui ce met à la place de l'ouvrier, dans ce contexte, le présent reste neutre et en silence car de la résultante on deviens n'y patron, n'y ouvrier, c'est l'acceptation du tout ou au contraire de la non acceptation, le râlement est une cause individuel à l'identification de son personnage.

Si le passé/présent/futur peuvent être un déséquilibre comme tu le dit, il peut également être un équilibre, le choix ce fait entre le silence ou le brouhaha, dans le brouhaha j'appel ca un jeu de rôle, un jeu de personnification par rapport à une autre personnification, tout est une question de regard, et c'est justement le regard qui détermine l'ensemble, le présent est toujours présent, c'est le regard de l'instant T et c'est celui ci qui détermine ce qui sera créé, mais peu importe si ton regard est individuel ou d'ensemble, il y aura toujours création.

@Totem a écrit:
lorsqu'on tricote un pull par exemple, on a déjà fait le dos et le devant (c'est le passé), il reste les manches qu'on projette de faire (c'est le futur), mais pour ce faire, c'est bien dans le présent qu'on agit et rien ne dit que le projet de faire les manches se réalisera car des tas de choses peuvent faire que celui-ci ne se fasse pas, alors tu peux souffrir (dans le présent) de pourvoir faire les manches (futur) et que le pull sans manche (passé) ne soit pas portable ou alors laisser tomber l'affaire en riant un bon coup, c'est selon.

Avant de faire le dos et le devant, tu as penser à le faire, c'était avant tout une vision futuriste d'une pensée présente, d'un passé frileux.
Le temps ou tu as fait le dos et le devant c'est le présent, mais aussi le passé d'une pensée et d'un futur qui ce réalise.
Finir ou ne pas finir le pull ça reste le futur, qui sera déterminé par ce que tu fera présentement, et qui ce basera certainement sur ton passé frileux, mais que tu jugera peut être inutile vu le retour des bonnes température.

Tout est présent.

@Totem a écrit:
quand tu fais l'amour, penses tu quand tu le fais par exemple à un problème que tu aurais eu la veille, et un autre problème que tu devras solutionner le lendemain??? Si tu n'es pas dans le présent à ce moment là j'imagine...............je préfère ne pas imaginer.

Avant de faire l'amour, y a les préliminaires, me dit pas que tu zap ce point ?  

 :mdr) :mdr) :mdr) 
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 19:11

@Lux a écrit:



@Totem a écrit:
quand tu fais l'amour, penses tu quand tu le fais par exemple à un problème que tu aurais eu la veille, et un autre problème que tu devras solutionner le lendemain??? Si tu n'es pas dans le présent à ce moment là j'imagine...............je préfère ne pas imaginer.

Avant de faire l'amour, y a les préliminaires, me dit pas que tu zap ce point ?  

 :mdr) :mdr) :mdr) 

Ok, mais dans les préliminaires ton esprit est-il dans le passé ou dans le futur??? Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 19:36

@Lux a écrit:
@porte a écrit:
*RE: Là, il s'agit de l'emprise du passé...des samsaras. (tiens, une occasion de creuser)

Emprise ? le passé est aussi présent que le présent tout comme le futur.

Les scindés ne seraient-ils pas au contraire une fuite ou une emprise ?

*RE: Tu ne peux accéder à l'instant présent, si tu n'a pas réglé les distorsions du passé, il remontera à la surface pour être résolu, intégré et ...abandonné enfin de s'en libérer et d'en libérer ceux qui y sont liés par interaction (liens karmiques).

L'instant présent est la verticalité de l'être manifesté, pas dans la linéarité du temps tels le passé et le futur. C'est une ouverture à l'intemporel et non au temporel, à l'impermanence. C'est plus qu'une nuance. Cool 

Se libérer du passé et du futur est aussi ne pas s'attacher aux fruits de l'action et de vouloir en récolter les fruits, car alors l'on attend de devenir et c'est encore signer pour le passé et le futur.

Ou encore, le passé représente une face de la dualité, et le futur l'autre face.

Le présent est un accord dans l'unité, vivre en conscience et pleinement.
S’inquiéter pour ce qui est passé et ce qui va advenir nous empêche d'être libre pour le présent.

Encore plus parlant, si l'on prend l'exemple de la naissance et de la mort. Le temps s'écoulant entre ces deux pôles comme un curseur nous représentant le long d'un ruban représentant le temps qui s'écoule, le passé grandit pendant que le futur se rétrécit; que reste-il de tout ceci au final: RIEN.

Le réveil à notre immortalité est se relié au Présent, ce qui est sans début ni fin. Ça doit être plus clair vu sous cet angle Lux.

Merci pour cette opportunité, car coïncidences se croisent et marquent des carrefour de rencontres. Shocked 

Namasté  drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 20:05

@Totem a écrit:
@Lux a écrit:



@Totem a écrit:
quand tu fais l'amour, penses tu quand tu le fais par exemple à un problème que tu aurais eu la veille, et un autre problème que tu devras solutionner le lendemain??? Si tu n'es pas dans le présent à ce moment là j'imagine...............je préfère ne pas imaginer.

Avant de faire l'amour, y a les préliminaires, me dit pas que tu zap ce point ?  

 :mdr) :mdr) :mdr) 

Ok, mais dans les préliminaires ton esprit est-il dans le passé ou dans le futur??? Laughing 

C'est possible ?  Laughing Laughing Laughing 

Porte, pour ton message, je peux tout retourner à l'envers si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 20:30

@Lux a écrit:


Porte, pour ton message, je peux tout retourner à l'envers si tu le souhaites.


*RE: Fais, ça peut être intéressant, on est là pour ça aussi...développer, éclaircir et partager.

Namasté  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 20:35

Dialogue avec MI :

Pourquoi le passé fait-il souffrir ?
Le passé ne fait pas souffrir
Comment ça ?
Le passé n'est plus
Qu'est ce qui fait souffrir ?
Le présent
Qu'est ce que le passé et le futur ?
Seul le présent le détermine.


Que peut être la vision extérieur du présent ?

Pour ce coup la, je vous laisse répondre  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 20:40

Au coeur du silence, il n'y a plus d'espace-temps. Il s'agit ici de la non dualité.
Revenir en haut Aller en bas
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 22:29

@Lux a écrit:
Dialogue avec MI :

Pourquoi le passé fait-il souffrir ?
Le passé ne fait pas souffrir
Comment ça ?
Le passé n'est plus
Qu'est ce qui fait souffrir ?
Le présent
Qu'est ce que le passé et le futur ?
Seul le présent le détermine.


Que peut être la vision extérieur du présent ?

Pour ce coup la, je vous laisse répondre  Razz 

Le passé, le futur ne font pas souffrir, c'est le mental/ego qui se projette et ressasse qui fait souffrir. Le Présent est le lieu où se trouve le MI. ou être psychique qui est quelque chose de tangible, qui bouge qui envahi l'espace corporel......une entité en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 23:22

@Lux a écrit:
Dialogue avec MI :

Pourquoi le passé fait-il souffrir ?
Le passé ne fait pas souffrir

Comment ça ?
Le passé n'est plus
Qu'est ce qui fait souffrir ?
Le présent
Qu'est ce que le passé et le futur ?
Seul le présent le détermine.

Que peut être la vision extérieur du présent ?

Pour ce coup la, je vous laisse répondre  Razz 

*RE: L'ignorance engendrant la peur de l'inconnu (même de ce que sera demain par exemple, serais-je encore en vie?)est la racine de la souffrance et l'attachement à l'illusoire et au passager. Tu fais un amalgame avec le présent qui en fait est un point non linéaire et le passé qui a un tracé et le futur aucun. Le passé n'a pas de futur, et le futur est un sablier qui peut se voir à l'endroit comme à l'envers puisque le temps à un début et une fin qui se rejoignent, c'est une illusion totale, un jeu de l'esprit. Ce que perçois la personne, l'observateur ne fait que passer, apparaître, disparaître, puis renaître et ainsi de suite...

Un énorme trou noir ou la dualité ne peut survivre à l'Unité.

Il faudrait que tu précises quel sens tu donnes à ce que tu nommes présent, ça ne paraît pas clair, ce que tu fais dans l'action, la pensée et les sentiments maintenant ne peut déterminer ton passé, ou alors ce présent est hors du champ de la manifestation, auquel cas, il n'existe ni passé, ni futur, il n'y a que CE QUI EST. Précise...

La véritable vision du Présent c'est que tout arrive en même temps et que passé et futur ne sont pas réels, seul l'unité l'EST. Il n'y a pas d'extérieur. (lol)

Fraternellement  :petitcoeur) 

   DE MES CROYANCES...

Mes propres aveuglements
Me cachaient cette lueur
Qui blafarde d'abord,
A troué l'espace obscur,
De mes rêves de terre, partants,
Tels des souvenirs asséchés
Se décrochant de l'écorce
De mes enveloppes pensées,
Au doux contact de ses faisceaux,
Son chant dans ma poitrine s'élevait.
La douceur de miel de sa voix
Glissait en moi, et dans l'instant,
Je n'étais plus le « moi ».

Ici-bas : « Je ne suis rien »  

Quelle demeure aurais-je pris ici-bas ?
Toutes et aucunes, elles ne sont pas sûres.

Garderais-je mon corps de chair ?
Non, il est périssable.

Serais-je l'envie ?
Non, elle me tourmenterait sans cesse avec ses caprices, me poussant aux excès et à l'insatisfaction.

Voudrais-je être riche ?
Il n'y a rien ici-bas que je puisse emporter dans le Royaume de Dieu, qui est réel.

Voudrais-je être beau ?
Tous les regards pèseraient sur moi avec admiration et envie, m'idolâtrant hors de toute raison.

Serais-je libre ?
Non, ce corps même est attachement, une prison, demandant du labeur et des soins, mes émotions m'asservissent à leurs passions et leurs tentations sans cesse inassouvies, ma raison et mon mental sont froids et calculateurs, ils me mènent à l'asservissement quotidien, l'AMOUR véritable n'étant pas leur expression.
L'AMOUR DIVIN EST LIBERTE, cette LIBERTE est sa douce loi, et ELLE EST SACREE.

Voudrais-je être intelligent et brillant ?
Cette domination me rendrait aveugle aux pauvres d'esprit, aux cœurs purs, pour lesquels considération ne vaut. Je serais alors errant, dans l'erreur et le Royaume de Dieu échapperait à mes lèvres.

Voudrais-je être spirituel ?
Le spirituel ne s'acquiert pas, ne s'achète pas, à lui on s'abandonne, à n'être rien, l'on devient TOUT.

Voudrais-je partir ?
Il n'y a nul lieu ici-bas, où je serais sûr d'être arrivé, ce havre verrait ma mort assurément.

Voudrais-je être enterré ?
On n'enterre pas la poussière, elle est la terre.

Voudrais-je être génie ?
Je resterais incompris, la solitude serait mon amie et solitude ne me parlerait pas, je n'entendrais que l'écho de ma propre voix.

Serais-je un oiseau ?
Ma liberté serait les airs et non le CIEL, car ce ciel s'arrête. Mes ailes ont des limites. Je devrais me poser, sans pouvoir me déployer, ainsi ma vulnérabilité est dévoilée et la terre est le refuge de mes ailes lasses où finiront leur destiné. Oiseau point je n'habite le ciel, je ne fais que l'effleurer, les vents sont mes maîtres.

Voudrais-je être folie ?
Assurément, car la sagesse est considérée comme telle. Il est ainsi, si sage de s'y conformer, son irrespect gouverne ce monde.

Voudrais-je changer ?
Non point, l'impeccabilité et la plénitude de DIEU sont inchangeables et éternelles. Ce que JE SUIS est parfait, ses habits sont AMOUR et FELICITE, les besoins, les manques restent inexistants, nuages passagers sous l'azur illuminé.

Serais-je perdu ?
Oui, quand je ne sais plus qui je suis.

Qu'elle est ma sérénité ?
La lumière et la paix de ce que JE SUIS EST.

Où trouverais-je repos enfin ?
Dans le SOI DIVIN IMMORTEL et ETERNEL.
Je ne suis de ce que les yeux voient, car ce qu'ils croient voir est un rêve qui à chaque seconde imperceptiblement court à sa fin.
Je ne suis rien car ce que JE SUIS ne se possède pas. « IL «, EST le TOUT PARTAGE, dans le complet AMOUR de DIEU. Ainsi la Vérité est établie de toute éternité, CELA est la REALITE.

Serais-je le doute ?
Le doute est un vent contraire, t'éloignant comme le vent du rivage, t'empêchant d'accoster à bon port, et t'y reposer. Il est la houle de tes tempêtes.

CELA (Dieu) n'est pas un lieu en soi, IL est partout. Ainsi le SOI EST IL.

Namasté  drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 23:45

J'ai pas trop le temps de répondre maintenant, j'y reviens demain, par contre porte, si j'ai posé la question et laissé le soin à vous d'y répondre, c'est justement parcequ'il n'y a pas d'extérieur re lol
Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 30 Mar 2014 - 23:58

@Lux a écrit:
J'ai pas trop le temps de répondre maintenant,  j'y reviens demain, par contre porte, si j'ai posé la question et laissé le soin à vous d'y répondre, c'est justement parcequ'il n'y a pas d'extérieur re lol

*RE: Y'a bon banania alors...allez... Sleep 

Bonne nuit et Namasté  drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 31 Mar 2014 - 0:19

Pour ce qui en est du silence on ne peut comparer ce qu'on appelle silence, soit l'absence de bruit et le silence intérieur, ça ne s'explique pas tout bonnement, j'ai beau chercher des termes dans le langage, je n'en trouves pas. No
Le silence est présent, même dans bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 31 Mar 2014 - 14:23

@Totem a écrit:
Le passé, le futur ne font pas souffrir, c'est le mental/ego qui se projette et ressasse qui fait souffrir. Le Présent est le lieu où se trouve le MI. ou être psychique qui est quelque chose de tangible, qui bouge qui envahi l'espace corporel......une entité en fait.

Revivre le passé avec une vue en tant qu'observateur, si y a un blocage sur une période, mieux vaut la revivre peut être pour mieux avancer, comprendre, je pense pas que c'est une histoire de mental ou d'égo, mais peut être plutôt à une forte identification, à une certaines période, qui marque, c'est plutôt un "boulet" à tirer je pense.

@porte a écrit:
L'ignorance engendrant la peur de l'inconnu (même de ce que sera demain par exemple, serais-je encore en vie?)est la racine de la souffrance et l'attachement à l'illusoire et au passager.

Devant l'inconnu, il y a toujours l'ignorance, mais ce n'est pas pour ça que l'ignorance engendre toujours la peur, elle engendre aussi l'émerveillement.

@porte a écrit:
Tu fais un amalgame avec le présent qui en fait est un point non linéaire et le passé qui a un tracé et le futur aucun. Le passé n'a pas de futur, et le futur est un sablier qui peut se voir à l'endroit comme à l'envers puisque le temps à un début et une fin qui se rejoignent, c'est une illusion totale, un jeu de l'esprit. Ce que perçois la personne, l'observateur ne fait que passer, apparaître, disparaître, puis renaître et ainsi de suite...

J'écris comme ça viens porte, amalgame, pas amalgame, vois ce qui te parles  Wink 

Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 31 Mar 2014 - 15:21

Apprécier le silence est s'évanouir en lui,
Comme des formes dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12530
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 31 Mar 2014 - 17:26

@Lux a écrit:


Revivre le passé avec une vue en tant qu'observateur, si y a un blocage sur une période, mieux vaut la revivre peut être pour mieux avancer, comprendre, je pense pas que c'est une histoire de mental ou d'égo, mais peut être plutôt à une forte identification, à une certaines période, qui marque, c'est plutôt un "boulet" à tirer je pense.

Donc en bon bagnard qui se respecte, faut chercher la paire de tenaille pour couper le chaine qui tient le boulet. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 31 Mar 2014 - 22:54

[mention]Lux"

[quote="porte[/mention] a écrit:
L'ignorance engendrant la peur de l'inconnu (même de ce que sera demain par exemple, serais-je encore en vie?)est la racine de la souffrance et l'attachement à l'illusoire et au passager.

Devant l'inconnu, il y a toujours l'ignorance, mais ce n'est pas pour ça que l'ignorance engendre toujours la peur, elle engendre aussi l'émerveillement.

*RE: Alors tu parles de l'innocence. Donc il n'y a pas que l'ignorance devant l'inconnu, il y a beaucoup d'autres façons de l'aborder d'ailleurs. Utiliser sa conscience pour y accéder, ouvrir son esprit, user de son intuition et être intrépide, confiant dans l'intelligence de la vie, se diriger vers la paix intérieure. L'aspiration au Divin, à l'élévation sont des moteurs puissants, ceci envisagé dans un contexte non religieux et sectaire. (lol)

@porte a écrit:
Tu fais un amalgame avec le présent qui en fait est un point non linéaire et le passé qui a un tracé et le futur aucun. Le passé n'a pas de futur, et le futur est un sablier qui peut se voir à l'endroit comme à l'envers puisque le temps à un début et une fin qui se rejoignent, c'est une illusion totale, un jeu de l'esprit. Ce que perçois la personne, l'observateur ne fait que passer, apparaître, disparaître, puis renaître et ainsi de suite...

J'écris comme ça viens porte, amalgame, pas amalgame, vois ce qui te parles  Wink

*RE: Tu parles, je réponds...je parle, tu me réponds, c'est naturel et les arrières pensées ne doivent pas s'immiscer, car alors nous perdrions le "contact".

Je n'oublie pas que nous nous connûmes. (lol) Après l'abandon, on n'abandonne jamais plus. L'abandon à quoi? Va savoir...

Fraternellement  drunken 

De toute les manières, nous marchons ensemble, même pour les aveugles. (je ne dis pas ça pour toi)

Le film de mon regard,
La profondeur du monde,
Le chant céleste s’élevant,
Le champ céleste est là
Où je me tiens.
L’important est en nous.
La forme du décor
Quel que soit le cadre,
Le tableau est à l’intérieur.

*C'est envisageable, ma foi.  Shocked 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Mar 1 Avr 2014 - 10:55

Le silence peut être le retrait de toutes sensations.

La béatitude devant l'Ineffable.



Namasté  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Dim 1 Juin 2014 - 23:57

Revenir en haut Aller en bas
porte
Membre


Date d'inscription : 08/02/2014
Nombre de messages : 3042
Masculin
Lion Serpent
Age : 63
Ville : Pays de Loire

MessageSujet: Re: Le Silence   Lun 2 Juin 2014 - 0:31

Il y a le silence dans le vide

Il y a la peur du silence lorsqu'il se pose en pause, nous oppose à l'alternative de l'agitation.

Il y a le silence PLÉNITUDE. Il est vrai, car tout y réside dans la tranquillité de CE QUI EST, sans forme, ni mouvement.

Le silence est la fin du questionneur.

Namasté  drunken 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence   Sam 29 Nov 2014 - 18:32

Une oeuvre remarquable ! Quelle rencontre ! :coeur)
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Silence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit