Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie

Forum de discussion sur la spiritualité pour la rencontre et le partage dans l'éveil spirituel de la conscience, bouddhisme zen, lithothérapie meditation et citation.
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anachorète, vous avez dit anachorète ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 12:47

L'anachorète ne se ment-il pas à lui-même en fuyant ses responsabilités et la réalité ?

L'ermite des sables.  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
DharmaRaza
Membre


Date d'inscription : 26/10/2013
Nombre de messages : 1079
Masculin
Cancer Chat
Age : 29
Ville : Muret

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 14:26

"Qui connaît l'humanité recherche la solitude." Kazat Ali

Pourrais-tu développer car ta question reste assez flou. Pour toi quelle sont les responsabilités d'un Homme?
Pour ce qui est de la réalité qui peut se vanter de la connaître. Est-ce que c'est la vie sociale, mondaine que tu appelles réalité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 14:35

La responsabilité de tout homme ne réside-t-elle pas en son prochain ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 14:47

Les Nymphes a écrit:
La responsabilité de tout homme ne réside-t-elle pas en son prochain ?

la "destruction" de la planète serait la resposabilité majeure de l'homme...
Tout acte du présent est une emprunte pour le futur...
Revenir en haut Aller en bas
DharmaRaza
Membre


Date d'inscription : 26/10/2013
Nombre de messages : 1079
Masculin
Cancer Chat
Age : 29
Ville : Muret

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 14:53

Je ne sais pas si c'est forcément une responsabilité, pour moi la seule est le Dharma, participait à ce qui doit être. Il y a mille façons d'apporter à son prochain. Les anachorètes ont souvent étaient les meilleurs conseillers, et font souvent preuve d'une plus grande clairvoyance, ce qui est un apport non négligeable. Pour exemple, Thoreau était un anachorète, misanthrope, ayant eu très peu de contact avec les autres pourtant ses écrits continuent de nous inspirer et ont inspirer à Gandhi son mouvement de désobéissance civile.
Les non anachorètes parce qu'ils sont restés dans le monde prennent-ils pour autant cette responsabilité? Je ne pense pas et se serait même le contraire. Ce qui y sont le plus ancrés ont les instincts les plus bas en image à nos grandes villes, les Babylone modernes où les vampires énergétiques constituent la base. Et je retournerai alors la question s'ancrer trop dans le social, les relations n'est-il pas une façon de fuir la réalité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre


Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 15:17

Un ermite authentique peut vivre dans la nature car il est avec le divin, il n'y a pas de différences entre un brin d'herbe et un humain, tout lui parle. Mais il n'a pas refouler son animalité, ni son instinct, il les a transcendé à mon avis, ce qui n'est pas du tout la même chose que les renier (les relations humaines par-contre..). a moins qui soit tout cassé de partout et un peu barge, ce qui n’empêche pas que la lumière passe à travers les fissures.. mais il ne sais plus communiquer avec ses semblables.
Vivre en autarcie est généralement une fuite de la société  et donc de soi même à mon avis (c'est nous la société), je pense que c'est plus un enfermement mental qu'une autonomie. C'est un chemin comme un autre, et nullement une erreur, côtoyer des humains, vivre l'amitié, peut être vecu par la négation. C'est normal de vouloir quitter le monde, mais ce n'est pas par la fuite qu'on y arrive à mon avis.. Si on veut changer la société, c'est mieux de la changer de l’intérieur, et donc de l'intégrer à un moment donné à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DharmaRaza
Membre


Date d'inscription : 26/10/2013
Nombre de messages : 1079
Masculin
Cancer Chat
Age : 29
Ville : Muret

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 15:40

@Charles a écrit:
Vivre en autarcie est généralement une fuite de la société  et donc de soi même à mon avis (c'est nous la société), je pense que c'est plus un enfermement mental qu'une autonomie.

On ne peut vivre bien en société que dans la mesure où l'on s'identifie avec autrui, c'est pour cela que l'on appelle les autres nos semblables. Mais ce  n'est pas toujours le cas, quand nos pensées, notre monde intérieur, notre façon de voir le monde s'éloignent trop de celle d'autrui on ne peut plus parler de semblable. Les avant-gardistes, les génies, les clairvoyants, les saints ont toujours eu une impossibilité de vivre en société (ou vraiment accompagné de souffrance). S'écarter ne devient alors pas une fuite mais la possibilité de vivre selon ses croyances, sa vérité, sa foi et sa conscience.

A l'image de Nietzsche et de son Zarathoustra qui s'entend mieux avec la nature qu'avec les humains:
"Et tout le peuple jubilait et claquait de la langue.
Zarathoustra cependant devint triste et dit à son cœur:
«Ils ne me comprennent pas: je ne suis pas la bouche qu’il faut à ces oreilles.
Trop longtemps sans doute j’ai vécu dans les montagnes, j’ai trop écouté les ruisseaux et les arbres: je leur parle maintenant comme à des chevriers. Placide est mon âme et lumineuse comme la montagne au matin. Mais ils me tiennent pour un cœur froid et pour un bouffon aux railleries sinistres. Et les voilà qui me regardent et qui rient: et tandis qu’ ils rient ils me haïssent encore. Il y a de la glace dans leur rire.»"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles
Membre


Date d'inscription : 08/02/2010
Nombre de messages : 2375
Masculin
Scorpion Dragon
Age : 28
Ville : Lyon

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 16:20

Je ne croient pas que les génies, les clairvoyants, les saints ont toujours eu une impossibilité de vivre en société. Je vois mal un maître souffrir dans les relations, au contraire il est libre d'entrer dans n'importe quels systèmes ou groupes sans faire souffrir ni personne ni soi même. Et peuvent vivre aussi bien dans notre société.

Je pense plutôt que beaucoup de leurs fans projettent le fantasme de "perfection spirituel" et essaye d'atteindre un état des auteurs qu'ils lisent mais n'arrive à rien (car ils sont fan) et s'auto illusionne. Ils s'attachent et veulent rester figé dans un état sois disant non duel et dans l'amour inconditionnel mais coagule dans leurs croyance d’être supérieur aux autres, ils fuient alors les autres ou toute situation qui pourrait les ramener à la réalité et les faire évoluer, car le divin se trouvent partout et en chacun.

Pourquoi les bas instinct vous dégouttent autant? N'y a t'il pas quelque-chose que vous ne voudriez pas voir en vous? Car justement côtoyer les humains nous met en face de soi même et nous permet d'avancer réellement. Permet de donner et de recevoir ("un maître n'as besoin de personne..." est un fantasme aussi à mon avis, il est tout aussi interdépendant à se place de simple humain).

Quand on travail à être dans le non duel, on est forcement ramener à travailler sur ses petits problèmes d'en bas (notamment la relation aux autres et être en vie en société au lieu de la survie (3e chakra)), sinon l'évolution est illusoire.
Retrouver le pouvoir de hurler au monde son animalité refoulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 16:22

Peut être que dans la structure de son esprit celui qui à choisit de vivre seul est persuadé que c'est le meilleur moyen de se protéger et de se sentir en sécurité Les Nymphes?
Revenir en haut Aller en bas
Néhémyo
Membre


Date d'inscription : 30/10/2013
Nombre de messages : 3299
Féminin
Scorpion Chèvre
Age : 37
Ville : Sud

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 17:59

Déjà il faudrait savoir précisément si les toutes les Nymphes (qui à l'instar de Rimbaud sont semblent-il je-plurielles) sont en accord avec cet énoncé et ensuite ce qu'elles entendent précisément par anachorète (car il y a plusieurs acceptations à ce mot, notamment les poètes ne l'emploient généralement pas dans le sens commun).
Pour ma part, je le suis en Esprit, mais pas dans ma vie de tous les jours et ce paradoxe fondamental de ma nature m'assure un certain équilibre, j'imagine.

A mon sens, mais ça n'engage que moi, être anachorète ne devrait pas être l'objectif d'une vie entière, mais des passages de retraite pour faire le point ou y voir plus clair.

Il y a un temps pour se retirer du monde complètement et un temps pour y retourner en ayant rompu avec les attachements les plus douloureux et les identifications.
Pour l'aspirant à l'instrospection, le monde est d'abord un adversaire, ensuite un monde séparé et enfin un tremplin pour finaliser le travail sur Soi.
C'est une question de regard, de préparation et de façon d'aborder les choses.
Il faut avoir fait de l'ordre en soi et la paix avec sa nature intérieure (mais la paix vraiment) pour pouvoir aborder le monde sans être en proie au ballotage continuel.

Si je compare le monde et toutes ses folles activités qui décentrent au maximum, à une tempête, je dirai que:
L'homme commun ignore tout de la nature de la tempête et donc il la subit en croyant la maîtriser.
Il ignore jusqu'au fait qu'il est dans la tempête qu'elle l'emporte et le ballote. Il se croit décideur alors qu'il est mécaniquement régi par des mécanismes psychiques qui l'entraine chaque fois un peu plus bas.
Un jeune éveillé a pris conscience de la tempête autour et après s'en être détaché dans un premier temps cherche à se mettre à l'abri.
Un éveillé confirmé est maître de lui : il entre et dans et vit en conscience la tempête sans être déstabilisé, ni balloté de droite ou de gauche.
Il y a donc 3 temps distincts dans le parcours initiatique qu'on retrouve dans le mythe de la caverne de Platon par ex, comme dans celui de Zarathoustra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DharmaRaza
Membre


Date d'inscription : 26/10/2013
Nombre de messages : 1079
Masculin
Cancer Chat
Age : 29
Ville : Muret

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 18:09

@Charles a écrit:
Je ne croient pas que les génies, les clairvoyants, les saints ont toujours eu une impossibilité de vivre en société. Je vois mal un maître souffrir dans les relations, au contraire il est libre d'entrer dans n'importe quels systèmes ou groupes sans faire souffrir ni personne ni soi même. Et peuvent vivre aussi bien dans notre société.

Je pense plutôt que beaucoup de leurs fans projettent le fantasme de "perfection spirituel" et essaye d'atteindre un état des auteurs qu'ils lisent mais n'arrive à rien (car ils sont fan) et s'auto illusionne. Ils s'attachent et veulent rester figé dans un état sois disant non duel et dans l'amour inconditionnel mais coagule dans leurs croyance d’être supérieur aux autres, ils fuient alors les autres ou toute situation qui pourrait les ramener à la réalité et les faire évoluer, car le divin se trouvent partout et en chacun.

Pourquoi les bas instinct vous dégouttent autant? N'y a t'il pas quelque-chose que vous ne voudriez pas voir en vous? Car justement côtoyer les humains nous met en face de soi même et nous permet d'avancer réellement. Permet de donner et de recevoir ("un maître n'as besoin de personne..." est un fantasme aussi à mon avis, il est tout aussi interdépendant à se place de simple humain).

Quand on travail à être dans le non duel, on est forcement ramener à travailler sur ses petits problèmes d'en bas (notamment la relation aux autres et être en vie en société au lieu de la survie (3e chakra)), sinon l'évolution est illusoire.
Retrouver le pouvoir de hurler au monde son animalité refoulé.

Un génie, un clairvoyant n'est pas forcément un maître...
Bien sûr, ce n'est pas une règle infaillible mais la liste est longue faut-il vraiment que je t'en cite?
Beaucoup de voies spirituelles (pour ceux qui sont dans ces voies), notamment toutes les voies traditionnelles, nous incitent à ne pas être dans la concupiscence (penchant pour les plaisirs sensuels) ce qui nous conduit à ne pas avoir les mêmes agissements que la plupart des personnes: on ne va pas aller boire un coup au bistrot fréquemment, on va éviter les boîtes de nuit, nos habits (apparence) ne sont pas une priorité, notre sexualité ne doit pas dicter notre conduite, on est plus dans l'être que dans l'avoir, on réfrène nos désirs... Ce qui nous met de fait en marge. Regarde l'incompréhension qu'on beaucoup de gens envers les musulmans quand ils font le ramadan. Et en parlant de jeûne, la deuxième étape est de jeûner avec ses membres. Jeuner avec les pieds, on fait attention à où on va; avec les yeux, attention à ce que l'on va regarder, porter attention; avec la bouche, attention à ce que l'on va dire...

C'est d'ailleurs une définition de la spiritualité, on est dans les choses de l'esprit au lieu d'être dans la matière et l'animalité (l'instinctif, la pulsion).
Les voies nous poussent à faire attention au plaisir qui nous procures une satisfaction immédiate mais nous font souffrir à long terme. Et à nous rapprocher du bonheur qui n'est pas facile dans l'immédiat mais nous procure une paix au long terme.
Oui, on oublie pas cependant qu'on est des hommes est que la perfection nous est impossible. Les grandes figures, pour l'exemple Gandhi, si on regarde sa vie on voit bien qu'il en était loin (cruauté quand il était jeûne, libido énorme, comportement proche de la perversion...). Cependant il reste quelqu'un d'exceptionnel. Dans les voies ont dit souvent qu'on est pas n'importe qui parce que l'on a un code moral, mais on est humble parce que l'on est humain comme les autres.

Encore une fois il ne faut pas tout mélanger, les choses ne sont pas noire ou blanche. Et c'est pas parce qu'on est un anachorète qu'on vit complètement seul ("un maitre aurait besoin de personne"? je pense que très peu le disent), coupé du monde, autonome, en autarcie. D'ailleurs beaucoup d'anachorètes se font entre autres assurer leur alimentation par les gens "normaux". On peut toujours avoir des relations et gardé un lien avec la marche du monde. Les moines bouddhistes vivent dans une certaine solitude, mais quand même en communauté (la Sangha est un des trois joyaux pour le croyant), ils gardent aussi des relations avec l'extérieur et les autres. Avec la vacuité, l'interdépendance est un des points les plus importants dans cet voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 18:46

Lao Tseu fut anachorète, Basho également. Saint François d'Assise le fut aussi, vers la fin de sa vie. Ils décidèrent, à un moment de leur vie, de se retirer du monde.
Le Bouddha et le Christ furent également des anachorètes, mais publics, si je puis dire. Je crois, comme à chaque fois, que chacun suit une voie, celle qu'il croit juste.
On peut se retirer du monde physiquement afin de mieux le ressentir, le décrire, voire l'aimer. Toutefois, je reste persuadé que l'être humain n'est pas fait pour être seul. Autrement dit, nous avons besoin des autres, non pour nous remplir, mais pour nous donner.
P.S Je vous remercie pour vos messages.  :coeur) :ciaociao: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 19:56

Nymphes a écrit:
L'anachorète ne se ment-il pas à lui-même en fuyant ses responsabilités et la réalité ?
Je ne pense pas, au contraire. Il ne se ment pas lorsqu'il ressent le besoin de s'isoler, car justement, il ne se reconnaît plus, ni dans ses responsabilités, ni dans la réalité d'une société.
Il n'est plus à sa place, ou ne comprend plus sa place, voire ne désire pas de place au sein d'une société qui lui en impose une.

Nymphes a écrit:
Toutefois, je reste persuadé que l'être humain n'est pas fait pour être seul. Autrement dit, nous avons besoin des autres, non pour nous remplir, mais pour nous donner.
On a besoin des autres pour affirmer notre singularité dans la société, c'est l'autre qui va nous justifier en tant qu'individu.
Ainsi l'anachorète pourrait également rechercher grâce à sa condition, l'expulsion du sentiment d'appropriation de sa propre personnalité confirmée par la société (personnalité qui ne lui appartient donc pas et de laquelle il souhaite se désengager pour en reconquérir une plus authentique).

Très bons échanges de parts et d'autres, très bonnes interventions. Topic très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Akalan
Modérateur


Date d'inscription : 16/11/2013
Nombre de messages : 1158
Masculin
Taureau Rat
Age : 32
Ville : 54

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 20:42

ça dépend si l'anachorète porte des adidas ou fume des tartes aux pommes, mais dans la plupart des cas il fini par vernir des chevaux

tout est parfait

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totem
Membre


Date d'inscription : 06/03/2013
Nombre de messages : 12510
Féminin
Bélier Chèvre
Age : 61
Ville : la voie lactée

MessageSujet: Re: Anachorète, vous avez dit anachorète ?   Ven 21 Mar 2014 - 21:34

Laam a écrit:


Un jeune éveillé a pris conscience de la tempête autour et après s'en être détaché dans un premier temps cherche à se mettre à l'abri.
Un éveillé confirmé est maître de lui : il entre et dans et vit en conscience la tempête sans être déstabilisé, ni balloté de droite ou de gauche.
Il y a donc 3 temps distincts dans le parcours initiatique qu'on retrouve dans le mythe de la caverne de Platon par ex, comme dans celui de Zarathoustra.

 :jap: :jap: :jap: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anachorète, vous avez dit anachorète ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de partage sur la spiritualité, l'éveil de l'âme conscience et harmonie :: Forum spiritualité et forum ésotérisme sur le partage de l'éveil :: Discussion, rencontre, partage, écoute, dialogue :: Questions et réponses spirituelles-
Sauter vers:  
Spirit Partage - Forum spiritualité de rencontre Montpellier et autre ville
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit